Pas-de-Calais

Prévention du cancer du sein par les pairs : "Quand une femme parle aux femmes" (62)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Lorsque la maison intercommunale de promotion et de prévention de la santé du Bruaysis lance son projet de prévention du cancer par le biais d’élues qui décident de mieux faire connaître le dépistage organisé, seules 32% des femmes concernées par ce dispositif (50-74 ans) font la démarche. Six ans plus tard, elles sont 54% ainsi dépistées, et l'objectif visé est de 70%. Ce projet nécessite d'enrichir régulièrement la formation des "pairs" et maintenir la motivation du groupe dans le temps.

Pour encourager les femmes à participer au dépistage gratuit du cancer du sein, le président du Sivom de la communauté de Bruaysis (28 communes, 100.000 habitants) et la directrice de la maison intercommunale de promotion et de prévention de la santé (Mipps, voir encadré) ont impulsé en 2005 un dispositif original : former parmi les élus municipaux volontaires des personnes "relais cancer" pour porter, au plus près des habitants, le message sur le dépistage organisé. Dès 2006, 11 élues locales se proposent de relever le défi, rejointes à l'issue des élections municipales de 2008 par un nouveau groupe d’élues.

Un projet monté avec les associations concernées

Pour conduire ce projet, un comité de pilotage associe les femmes "relais cancer" et les représentants de différentes associations : celle missionnée pour le dépistage organisé (Opaline 62), la Ligue contre le cancer, l'espace Ressources Cancer de l’association PrévArt (Prévention Artois), l’Aire Cancers du centre hospitalier de Béthune, des associations de patients. Par ailleurs, les femmes "relais cancer" se réunissent régulièrement pour la mise en place des différentes animations.

"Café-santé" et autres outils de communication

"Nous avons choisi la forme du café-santé parce qu’elle fait écho à la tradition conviviale du café dans la région du Nord Pas-de-Calais", indique Delphine Parent, directrice de la Mipps. En six ans, plus de 30 "cafés-santé" ont ainsi été organisés dans des maisons de quartier et salles municipales. Chaque "café-santé", animé par les élues "relais cancer", se déroule suivant une trame bien précise permettant à chacun de poser des questions. Ces rencontres sont l’occasion de parler du dépistage et de faire connaître le réseau de prise en charge du cancer sur le territoire.
Au fil des années, le groupe d’élues "relais cancer" a multiplié les supports de communication : exposition sur le dépistage, édition d'un calendrier, stand en galeries-marchandes sur des temps forts (Octobre rose, Journée de la Femme...).

Se former pour mieux répondre aux questions des usagers

Avant de se confronter au terrain, les personnes "relais cancer" ont bénéficié d'une formation de trois jours délivrée par un réseau d’acteurs (http://www.cirm-crips.org/) intervenant autour des questions de la vie affective et sexuelle. Elles ont également suivi d’autres formations thématiques, portant par exemple sur l’écoute, le lien entre cancer et alimentation, ou bien d’autres cancers faisant l'objet du dépistage organisé.

Renouveler la motivation en développant un réseau local

"C'est une aventure humaine très forte mais très prenante ! Au fil du temps, certaines femmes se sont désengagées, car ce sont déjà des élues très occupées." Pour maintenir et renouveler la motivation, le groupe a organisé une journée inter-territoriale d’échanges de pratiques avec les territoires de Douai et Hénin-Carvin. Les ateliers organisés à cette occasion ont apporté de nouvelles pistes de réflexion.
L’existence d'une offre territoriale de suivi des patients délivrée par les partenaires de la Mipps -groupes de parole, activités de bien-être...- favorise grandement le maintien de la motivation. Le projet "Quand une femme parle aux femmes" prend ainsi place au sein d'une véritable "filière territoriale autour du cancer", allant de la prévention au traitement en passant par la vie sociale des malades et leur réinsertion.


Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

La maison intercommunale de promotion et de prévention de la santé,
un outil du Sivom de la communauté du Bruaysis
Le Sivom à la carte de la communauté du Bruaysis a été créé en 1991. Il compte 28 communes, emploie 430 salariés et assure trois grands domaines de compétence : personnes âgées - dépendance (services de maintien à domicile et Ehpad), action sociale (Mipps, RAM, insertion solidarité) et urbanisme - technique (PLU et prestations techniques mutualisées).
En avril 2011, le projet initial de schéma départemental de coopération intercommunale du Pas-de-Calais prévoyait sa dissolution. Mais l'importance des services assurés (plus de 17 millions d'euros de budget annuel de fonctionnement en 2012), les particularités de ce territoire et la mobilisation des élus ont permis de faire adopter un amendement au schéma et garantir l'existence du Sivom pour les années à venir. En effet, "sur ce territoire minier, les Charbonnages de France ont longtemps assuré de nombreux services, en agissant par exemple dans le domaine de la prévention santé et en gérant des dispensaires", indique le président du Sivom, Pierre Moreau.
Le vide créé par la fin de l’exploitation charbonnière, et les statistiques particulièrement mauvaises en matière de santé du département du Pas-de-Calais, ont mobilisé les élus du Sivom qui ont créé la Mipps en 2000. Dix ans plus tard, avec un budget de plus de 380.000 euros et six agents, la Mipps mobilise tout un réseau associatif autour d'elle et œuvre sur 24 des 28 communes du territoire. Elle travaille dans six directions prioritaires : éducation et promotion de la santé, santé et précarité, prévention des cancers, prévention et prise en charge des addictions, vie affective et sexuelle, seniors.

 

Contact(s)

Maison intercommunale de prévention et de promotion de la santé - Sivom communauté du Bruaysis

131, rue Arthur Lamendin, BP 138
62702 Bruay-la-Buissière Cedex
03 59 41 34 32
mipps@bruaysis.fr
Nombre d'habitants : 100000
Nombre de communes : 28
Nom de la commune la plus peuplée : Bruay-la-Buissière (23621 hab.)

Pierre Moreau

Président du Sivom

Delphine Parent

Directrice de la Mipps
delphine.parent@bruaysis.fr
Haut de page