Haute-Savoie

"Prévention Santé Insertion" dans les vallées de Thônes : construction d'un programme communautaire (74)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Dans ce territoire de montagne, une élue et des assistantes sociales tricotent un réseau, maille par maille, pour impliquer la collectivité et les autres élus dans une véritable politique de prévention pour la jeunesse. Au bout de quelques années, des actions se développent dans le cadre d’un programme "Prévention Santé Insertion" porté par la communauté de communes. Retour sur ce cheminement.

En politique, il ne faut pas être pressé, il faut savoir partager, endurer... La conseillère communautaire de la communauté de communes des Vallées de Thônes (13 communes, 18.000 habitants), Danielle Mottier, en est le témoin. Dès 1998, jeune élue de la commune de Thônes, elle se préoccupe de la question des consommations d’alcool, et d’autres produits, particulièrement par les jeunes. L’insuffisance de lieux d'écoute et d’accompagnement pour ces personnes en difficulté, ou les familles qui ont à faire face à des situations parfois très difficiles, l’interpelle. "Il existait une association pour les malades alcooliques, mais elle ne visait que le public adulte et plutôt masculin", se souvient l'élue.

Émergence d’un réseau local

Les assistantes sociales confortent l’intuition de l’élue et lui confient leur désarroi face à certaines situations. "Aucune d'entre nous ne savait alors par quel bout commencer" confie l'élue. Une rencontre avec un thérapeute d'Annecy, intervenant pour l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (Anpaa), déclenche une dynamique, d’abord fragile. Puis le petit noyau rassemble des forces autour de lui, notamment en partageant des constats et une volonté d’agir en concertation.

Investissement communautaire : diagnostic partagé et premières actions

En 2005, la compétence optionnelle d'action sociale d'intérêt communautaire est transférée à la communauté de communes des Vallées de Thônes. La même année, une enquête de l'Anpaa auprès de 1.700 collégiens et lycéens du territoire révèle une consommation d'alcool au-dessus des standards nationaux, mais aussi de cannabis ou encore de médicaments psychotropes. Ces résultats sont restitués lors d'une grande réunion publique où l'ensemble de la communauté éducative, les associations, élus, travailleurs sociaux sont conviés... et viennent ! "Cette mobilisation a entraîné celle des élus, ainsi que d'autres partenaires, souligne l’élue. Le conseil général et l'agence régionale de santé (ARS) nous ont aidé à penser à des pistes d'action et apportent les financements pour lancer les premières actions, notamment le diagnostic de santé."
En 2009, ce diagnostic partagé de santé des Vallées de Thônes apporte aux élus et à tous acteurs une connaissance fine du territoire et des besoins de sa population en termes d’action sociale de prévention et d’accompagnement médicosocial des publics ou d’aide à l’insertion. Avec un résultat très significatif de ce travail : l’ouverture d’une consultation jeunes consommateurs (CJC) à Thônes en 2012, avec le soutien de l’agence régionale de santé.

Recrutement d'une coordinatrice à mi-temps et lancement du programme

La communauté de communes joue le rôle de chef de file et organise le premier comité de pilotage en 2007 associant aux élus communautaires, le conseil général, l'ARS et la MSA. Des groupes de travail thématiques sont créés dans la foulée, élargis aux autres acteurs locaux. Le recrutement d'une coordinatrice à mi-temps s'impose alors.
Les différentes actions du programme sont lancées. Un espace Ressource est mis à disposition des acteurs concernés - santé, insertion sociale/professionnelle, prévention - pour y tenir des permanences ou des consultations, dont la consultation jeunes consommateurs. Autre initiative : un forum annuel de deux jours permettant aux collégiens et lycéens de rencontrer des professionnels de prévention et de promotion de la santé, complété par une soirée parentalité.
Une charte de la prévention a été élaborée avec l’ensemble des établissements scolaires pour l'organisation continue d'actions, ciblées suivant l'âge des élèves. Enfin, un répertoire qui recense les acteurs intervenant sur le territoire et précise leurs missions, prestations et modalités d’accès, est constitué et mis à disposition du public dans les mairies et sur le site internet de la communauté de communes.

Le défi : soutenir la mobilisation des élus… et trouver les moyens pour agir !

"Nous avons réussi à construire une politique étayée par la connaissance que nous avons acquise de notre territoire et de ses besoins. Les remises en questions sont récurrentes et il reste encore à mobiliser certains élus parfois concentrés sur d’autres problématiques. Notre territoire doit gérer de nombreux autres enjeux économiques, touristiques, d’aménagement et de valorisation du territoire, constate en 2015 l’élue. La recherche constante de nouveaux moyens s'avère une autre importante difficulté, et peut remettre en cause des actions à moyen ou long terme. Jusqu’à aujourd’hui, la fiscalité de l'EPCI permet qu'aucune action ne soit interrompue, car les élus sont convaincus que cela en vaut le coup, et constatent que les partenaires, particulièrement les établissements scolaires, sont très demandeurs."

Budget : tenir dans la durée
Depuis 2007, le budget annuel de la communauté de communes pour sa politique de prévention s’élève 270.000 euros, dont 120.000 euros de subventions. Pour monter ses programmes, la communauté de communes s'est souvent appuyée sur des appels à projet de l'agence régionale de santé (ARS), de la région Rhône-Alpes ou de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et les conduites addictives (MILD&CA).
"La recherche constante de nouveaux moyens s'avère le point faible, qui, sur la durée, peut remettre en cause des actions, note l’élue. Pourtant la force de notre démarche réside dans des initiatives parties du terrain, portées par des élus, organisées en partenariat. C'est ce qui a séduit et séduit toujours l'ARS, qui nous a soutenu très tôt."

Emmanuelle Stroesser, Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Communauté de communes des Vallées de Thônes

Maison du Canton- 4, rue du Pré de Foire
74230 Thônes
04 50 32 13 59
Nombre d'habitants : 18000
Nombre de communes : 13
Nom de la commune la plus peuplée : Thônes (6222 hab.)

Danielle Mottier

Première adjointe aux affaires sociales de Thônes et conseillère communautaire
mottierdanielle@wanadoo.fr

Michelle Perceveaux

Coordinatrice programme Prévention Santé Insertion
dependances@ccvt.fr
Haut de page