Hautes-Alpes

Service de transport touristique et inter-villages mutualisé à l'échelle intercommunale dans le Queyras (05)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Depuis 2013, la communauté de communes de l’Escarton du Queyras dans les Hautes-Alpes est dotée de la compétence transport pour harmoniser les navettes touristiques entre ses quatre vallées. De part et d’autre, les usagers bénéficient maintenant d’un seul tarif, d’une fiche horaire unique et d’une meilleure coordination avec les lignes départementales. Une réflexion suscitée par une étude menée en 2012 par le parc naturel régional du Queyras.

Jusqu’en mai 2013, les "navettes inter-villages" - quatre lignes de transport touristique qui desservent été et hiver les quatre vallées et les huit communes de la communauté de communes de l’Escarton du Queyras (2.500 habitants) - étaient gérées par un Sivu. Son budget était alimenté par la taxe de séjour perçue par les huit communes adhérentes. Le changement est intervenu quand il a été décidé que la taxe financerait l’office de tourisme intercommunal. La communauté de communes a proposé de reprendre les compétences du Sivu qui fut dissout. Cette décision a permis à la collectivité de proposer des nouvelles solutions pour le transport collectif, économiquement viables car mutualisées.

Transfert de compétence accompagné d’un diagnostic

Ces solutions ont été proposées à l’issue d’une étude approfondie, menée en 2012 par le parc naturel régional du Queyras avec le soutien de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Union européenne (Feder). Cette étude avait révélé la nécessité de restructurer l’offre de transports en commun utilisés par des habitants et les touristes, de clarifier les horaires, d’harmoniser les tarifs et l’information sur le terrain.

Deux mois de concertation pour tout réorganiser !

La prise de compétence transport était effective en mai 2013, alors que la saison estivale débutait début juillet. Malgré ce court délai, la communauté de communes a réussi à réorganiser les liaisons en navettes. Une chargée de mission de la collectivité a été affectée à temps partiel sur cette action pour mener la concertation avec les acteurs du tourisme : prestataires privés, chauffeurs, élus, office de tourisme... Le tarif des navettes a été unifié à 1 euro pour les trajets en été (gratuit pour les enfants) et l’information sur les horaires des quatre liaisons a été regroupée sur un flyer unique.
Pour l’hiver, en complément des navettes inter-villages, des "navettes-ski" entre hébergements et pistes étaient proposées gratuitement aux usagers par les communes. Pour simplifier l’organisation, la gratuité a été étendue à l’ensemble des navettes durant cette période de l’année.

Conventions avec le conseil général pour une meilleure intégration des liaisons

Pendant ces différentes concertations, les quatre circuits ont été repensés afin de ne laisser aucun site, service ou prestataire touristique éloigné de ce service. Le conseil général des Hautes-Alpes a été associé à la réflexion. Des portions des lignes départementales qui desservaient le territoire de la communauté de communes ont été intégrées aux parcours des navettes inter-villages.
Pour cela, deux conventions ont été signées entre les deux collectivités. La première a établi une délégation partielle de compétences du conseil général à la communauté de communes sur les portions de circuits dont celle-ci est devenue gestionnaire, et donc responsable (assurances, etc). Une seconde convention fixe les modalités de versements d’une compensation financière due par la communauté de communes au conseil général ; car le tarif du billet intercommunal est moins élevé que celui fixé par le département.
"Nous versons en outre au département une prestation pour l’utilisation de son service de réservation. Des réservations sont en effet exigées pour nos navettes pour les groupes de plus de 10 personnes, et pour l’une des quatre liaisons qui ne se déclenche que si des usagers se manifestent", explique la chargée de mission.

Groupement de commandes pour réduire les coûts des navettes gratuites en hiver

Le coût de fonctionnement des navettes s’élève à 45.000 euros HT pour la saison d’été 2013 et 245.000 euros HT pour l’hiver 2013-14. Le budget de l’été est financé uniquement par les 3.500 euros de la billetterie, le reste est pris en charge par la communauté de communes, faute d’avoir trouvé pour l’instant des soutiens financiers.
Pour l’hiver, saison durant laquelle les navettes sont gratuites, la communauté de communes a estimé à 90.000 euros TTC la part des navettes inter-village et a demandé, via une convention, aux communes de prendre en charge le reste correspondant aux navettes-ski. "L’hiver dernier, nous avons constitué, avec les communes concernées un groupement de commandes qui nous a permis de réduire les coûts de 75.000 euros TTC."

12.500 usagers l’hiver

4.000 usagers ont utilisé les navettes durant l’été et 12.500 pendant la saison hivernale. Les points d’accueil de l’office du tourisme ont recueilli des avis favorables sur cette nouvelle organisation aussi bien l’hiver que l’été. Les prestataires touristiques ont souligné que les navettes à 1 euro constituaient un argument significatif dans le choix des touristes. Des réflexions sont en cours pour adapter les navettes au transport des VTT l’été et également pour organiser le service en régie. A suivre…

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Communauté de communes de l'Escarton du Queyras

Maison du Queyras
05470 Aiguilles
04 92 46 78 00
04 92 46 80 74
cc.queyras@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 2500
Nombre de communes : 8
Nom de la commune la plus peuplée : Aiguilles (400 hab.)

Christian Laurens

Président

Diane Roussel

Chargée de mission Energies Développement Durable
energie.ccqueyras@orange.fr
Haut de page