Suites de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes : l'État débloque des fonds pour rétablir une ligne ferroviaire

Le ministère chargé des transports a annoncé ce 30 novembre que l'État allait contribuer aux travaux de rétablissement de la ligne ferroviaire entre Breil-sur-Roya et Tende, fortement endommagée par la tempête Alex qui, dans la nuit du 2 au 3 octobre dernier, a dévasté le nord du département des Alpes-Maritimes, affectant notamment la vallée de la Roya. Les intempéries ont fait neuf morts et neuf disparus dans l'arrière-pays de Nice et de Menton et les crues ont en outre causé d'importants dommages aux infrastructures. Le coût des travaux prioritaires de remise en circulation de la ligne ferroviaire entre Breil-sur-Roya et Tende a été estimé à 20 millions d'euros, a précisé le ministère dans un communiqué. 10,5 millions d'euros seront apportés par l'État, dans le cadre du plan de relance, 7,5 millions d'euros par la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et 2 millions d'euros par le département des Alpes-Maritimes. Cette opération permettra de rétablir les circulations de Breil-sur-Roya jusqu'à la gare de Saint-Dalmas-de-Tende avant la fin du mois de janvier 2021, a ajouté le ministère.


"Le rétablissement de cette ligne de vie pour tous les habitants de la vallée est une priorité absolue, alors que les routes ont subi des dégâts considérables qui nécessiteront des réparations plus longues", a souligné Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des transports, cité dans le communiqué. Le désenclavement des communes de la vallée de la Roya dépend à ce jour essentiellement du réseau ferroviaire via les lignes Nice-Breil et Coni-Vintimille, a rappelé le ministère.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle