Territoires d’industrie : 17.000 emplois créés grâce au plan de relance

736 projets de Territoires d'industrie représentant 3 milliards d’euros d’investissements ont été soutenus à ce jour dans le cadre du plan de relance, a indiqué, mercredi, le délégué aux Territoires d’industrie Guillaume Basset lors d'un webinaire organisé par le Cner. Quelque 17.000 emplois industriels ont été créés dans ce cadre.

Le volet "Territoires d'industrie" du plan de relance "marche mieux que prévu", a déclaré le délégué aux Territoires d’industrie Guillaume Basset, mercredi 19 mai, lors d’un webinaire organisé par le Cner sur le thème "Relance : les dispositifs à ne pas rater". L’appui à ces Territoires d’industrie, créés en 2018, constitue le "volet territorial de la partie Compétitivité du plan de relance", a-t-il rappelé. Il est copiloté par les préfets de région et les présidents de conseils régionaux. Les projets sont instruits par les directions régionales de Bpifrance. "Un peu moins de 3.000 projets ont été présentés ; à date, 736 ont été effectivement soutenus pour un montant de 3 milliards d’euros d’investissements industriels accélérés", a détaillé Guillaume Basset. Ce qui représente "17.000 emplois industriels créés". Ces projets collaboratifs (acquisition de machines, modernisation de lignes de productions...) bénéficient d'un taux de cofinancement de 50% dans la limite de 800.000 euros, sauf dérogation exceptionnelle.

Face à l’afflux des candidatures, l’enveloppe initiale de 400 millions d’euros du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires" a dû être réabondée de 300 millions d’euros par l'Etat et les régions. L’appel à candidature est ouvert jusqu’au mois de septembre. "On souhaite accélérer les projets collectifs, portés par plusieurs industriels", a précisé Guillaume Basset. Les responsables misent aussi sur l’investissement dans les compétences notamment les écoles de production et les centres de formation. Ces écoles de production visent à insérer dans l'industrie de jeunes décrocheurs. Il en existe 35 à ce jour. "On veut aller plus loin", a-t-il dit. Objectif : doubler leur nombre d’ici à 2023. Un appel à manifestation d'intérêt (AMI) est ouvert jusqu'au 15 octobre (voir notre article). La Banque des Territoires accordera une subvention de 50.000 euros aux lauréats pour la réalisation d'études amont puis un prêt subordonné de 100 à 300.000 euros (ou une subvention d'amorçage de 100.000 euros pour ceux qui ne seraient pas éligibles à ce prêt).

Financement des études

Autre enjeu : l’ingénierie, notamment pour maintenir un flux de projets de qualité. "On soutien des projets matures. Ce stock de projets va progressivement diminuer", d’où l’importance d’accompagner les porteurs de projets (élus ou industriels), a expliqué Guillaume Basset, citant l’exemple d’un projet de relocalisation de vélos dans le Gers. Une mission notamment confiée à l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et à la Banque des Territoires qui a prévu une enveloppe de 26 millions d'euros pour l'ingénierie. Il s'agit "d'accompagner les collectivités dans la définition de leurs projets, d'aider une collectivité à construire sa stratégie territoriale industrielle, comme au Grand Chalon", a précisé Myriam Mahé-Lorent, responsable du service information territoriale à la Banque des Territoires, mais aussi "de définir les modalités de développement d'un projet ou d'étudier les conditions de fiabilité de l'opération d'un point de vue juridique et financier". Les études sont financées à hauteur de 50%. Plus généralement, la Banque des Territoires mobilise plus d'1 milliard d'euros pour les relocalisations et l'aménagement industriel (800 millions d'euros en fonds propres en investissant dans des sociétés de projets et 250 sous forme de prêts pour l'aménagement de sites industriels, pour les sites "clés en main"...).  Elle vient d'ailleurs de lancer un nouveau prêt baptisé "Gaïa territorial" pour l'acquisition de parcelles mises à bail ou revendues, ou pour l'aménagement de parcelles (dépollution, démolitions...).

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle