Puy-de-Dôme

"Terroir des Combrailles" : une marque pour la vente directe de produits fermiers

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Vingt-trois agriculteurs du pays des Combrailles (63), aidés par les élus, viennent de créer la marque "Terroir des Combrailles". Leur objectif est de développer la vente directe de produits fermiers et de répondre à une demande croissante des villes. L'enjeu est d'acquérir une notoriété mais surtout d'organiser l'ensemble de la filière de distribution.

Situé aux confins de l'Auvergne, le pays des Combrailles (102 communes et plus de 50.000 habitants) est un territoire rural par excellence : 13% de la population vit de l'agriculture (3,5% dans le Puy-de-Dôme). Si la production bovine ou d'animaux maigres destinés à l'engraissement domine, de plus en plus d'agriculteurs, afin de consolider leurs revenus, diversifient leur activité avec la production de produits fermiers de qualité tels que le fromage, la volaille, l'apiculture ou le maraîchage. Soucieux de répondre à une demande croissante des habitants de Clermont-Ferrand ou de Montluçon, décidés à mieux organiser la vente directe, une vingtaine d'agriculteurs, soutenus par le syndicat mixte pour l'aménagement et le développement des Combrailles (Smad), ont créé la marque "Terroir des Combrailles". Cette marque est en quelque sorte l'aboutissement d'initiatives ayant émergé dès 2000, explique Christian Villatte, directeur adjoint du pays : "Il s'agissait tant d'acquisition de matériel pour la vente directe (vitrines réfrigérées, ateliers de découpe de viande ou de transformation) que de démarches collectives de commercialisation" : association "Panier Gourmand" spécialisée dans la vente de repas de terroir, "blé qualité Combrailles" approvisionnant directement les boulangers. Mais les résultats commerciaux étaient décevants et la profession n'arrivait pas à s'organiser pour mener des opérations communes et proposer une gamme diversifiée de produits".

 

Une formation-développement, sur un an, pour préparer le projet

Décidés à se professionnaliser, une trentaine d'agriculteurs a répondu dès 2004 à l'appel du Smad. Pour évaluer le marché potentiel et recueillir les points de vue de tous les agriculteurs, afin de bénéficier d'une expertise objective, le Smad a confié au cabinet Mirvalt, la réalisation d'une enquête. Celle-ci a été conduite auprès de quarante-six producteurs et responsables de filières locales. 80% des personnes interrogées se sont déclarées intéressées tandis que plus d'un tiers était prêt à s'engager dans la démarche. Conforté par la motivation des agriculteurs, le Smad a organisé une formation-développement avec le soutien de la direction départementale du travail et de la formation professionnelle (DDTE) dont le coût de 12.000 euros a été financé à parité par le Smad et la DDTE. Cette formation, animée par le même cabinet, a rassemblé dix agriculteurs, pendant  un an, à raison de dix séances de travail. Elle a permis de définir l'organisation et le fonctionnement de la structure porteuse de la marque, d'élaborer le cahier des charges des différentes productions, de planifier les actions de la marque, d'établir un budget prévisionnel à trois ans ainsi que le plan de financement de départ.

 

Vingt-trois producteurs réunis dans l'association mais seulement dix réellement actifs

La marque Terroir des Combrailles a été déposée en février 2005 et l'association Terroir des Combrailles chargée d'animer le dispositif a été créée en mai 2005. Le budget annuel de l'association est de 17.000 euros. Il a été couvert en 2006, par le Smad à hauteur de 6.000 euros, par le conseil régional pour 3.200 euros, le FNADT (Fonds national d'aménagement du territoire) pour 5.444 euros et 1.400 euros par les cotisations des membres. Après avoir constitué un réseau de vingt-trois producteurs, l'association s'est concentrée sur des actions de promotion de la marque : lancement de la marque en 2006 à Vulcania, relations presse, participation à des manifestations de forte fréquentation touristique, réalisation de brochures... A ce jour, la marque Terroir des Combrailles est connue jusqu'à Clermont-Ferrand. Mais la commercialisation reste à consolider. Yvan Goutequillet, producteur très engagé dans la démarche, est convaincu de l'urgence d'organiser la filière de distribution directe : "Nous devons d'une part évoluer vers la vente dans les boutiques et les restaurants qui souhaitent un interlocuteur unique mais surtout organiser la logistique, le suivi des commandes et la livraison. Aujourd'hui, nous sommes réellement dix producteurs très actifs, c'est insuffisant : nous devons être au minimum quinze à vingt pour assurer un volume de production en adéquation avec la demande. Nous envisageons de proposer l'adhésion à des territoires voisins dans la Creuse et l'Allier. Nous savons maintenant que les agriculteurs intéressés sont installés depuis peu et exploitent seuls leur ferme. Pour eux, le réseau est vital. Nous devons suivre l'exemple des boutiques de producteurs fermiers à Saint-Etienne ou à Lyon, qui sont florissantes !"

 

Nathalie Parent, pour la rubrique expériences des sites de Mairie-conseils et de Localtis

Contact(s)

Syndicat mixte pour l'aménagement et le développement des Combrailles

Maison des Combrailles- BP 25
63390 Saint-Gervais d'Auvergne
Nombre d'habitants : 50000
Nombre de communes : 102

Christian Villatte

Directeur adjoint
villatte@combrailles.com

Territoires Conseils

Des services dédiés à l’accompagnement des projets de développement communaux et intercommunaux.

Haut de page