Trame verte et bleue : un PLU prend en compte les continuités écologiques (46)

Publié le
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Lot

La prise en compte de la trame verte (les sols) et bleue (l’eau) (TVB) dans les documents d’urbanisme est une obligation nouvelle issue de la loi Grenelle 2. En 2012, le parc naturel régional (PNR) des Causses du Quercy a testé une approche méthodologique avec une commune rurale volontaire, pour expérimenter l’insertion des continuités écologiques dans son plan local d’urbanisme (PLU). Il en est résulté une note méthodologique à destination des collectivités et des bureaux d’études.

"Le PNR des Causses du Quercy (102 communes, 30.000 habitants) a souhaité que cette démarche qui émane des élus de la commune de Thégra (416 habitants), soit la plus accessible possible aux communes à faibles moyens", précise Jérémie Choukroun, chargé de mission urbanisme au parc. Du diagnostic au règlement en passant par les réflexions sur le zonage et la concertation locale, une approche simple, facilement reproductible et peu coûteuse, utilisant les données disponibles, est privilégiée. Cette action est soutenue par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) de Midi-Pyrénées. Le parc travaille en parallèle à l’identification de la trame écologique de son territoire (en collaboration avec les trois autres PNR de Midi-Pyrénées) et participe à la réflexion nationale sur la TVB, notamment au sein de l’Inter Parcs Massif central (Ipamac).

Une analyse paysagère par photo-interprétation

Le parc a apporté son appui par la réalisation d’un inventaire et d’un diagnostic de la biodiversité du territoire communal par sous-trame. La méthode consiste à effectuer une analyse paysagère par photo-interprétation permettant de définir les sous-trames vertes et bleues du territoire et, en les superposant aux projets d’aménagement passés et futurs, d’en identifier les enjeux. Une fois ce diagnostic réalisé, le parc a présenté aux élus et aux habitants, lors d’une soirée d’information, les résultats de l’analyse de la TVB. "Cette restitution a été l’occasion pour les participants d’apporter leurs propres connaissances des variétés et des espèces locales qui ont utilement complété l’analyse écologique de leur territoire", souligne le chargé de mission.

La sensibilisation des habitants et des élus, un élément majeur

Largement dominée par le bocage à vieux arbres et à prairies naturelles, la commune de Thégra va ainsi, pour conserver cette spécificité et cette richesse en termes d’accueil et de circulation des espèces, avoir une vigilance particulière sur 60% de son territoire classé au titre de corridor écologique dans le règlement du PLU ! D’où l’importance de sensibiliser les habitants de la commune sur l’intérêt et les enjeux de cette démarche. "La réunion de présentation des experts du parc a permis aux associations de pêcheurs et chasseurs de s’enquérir de l’impact de cette trame verte et bleue sur le passage des espèces animales, observe Thierry Chartroux, maire de Thégra. Et les réponses apportées par le parc ont permis aux habitants de mieux comprendre pour quelles raisons telle ou telle zone devait être protégée. Notre PLU, qui vient d’être validé, tient maintenant compte de ces zones à intérêt écologique", se félicite-t-il. Pour les élus aussi, ce travail a été l’occasion d’appréhender différemment leur territoire. Ils ont pris conscience de l’importance de Thégra dans la biodiversité du parc, mais ont aussi pu s’apercevoir que les aménagements des dernières décennies menaçaient directement les continuités écologiques de la commune et devaient être pensés autrement.

Du PLU au Scot ?

"La réflexion collective a fait évoluer la manière dont doit être développée la continuité du bâti sur la commune. Alors que les zones à bâtir ont eu tendance à envahir les fonds de vallée, on assiste au retour à des constructions sur les coteaux, plus respectueuses de la TVB, observe le chargé de mission du parc. A terme, il sera opportun d’intégrer cette identification fine de la TVB à l’échelle du Scot, ce qui permettrait de diminuer ensuite les coûts d’élaboration des PLU pour les communes et faciliterait l’adoption de cette démarche.


Xavier Toutain / Agence Traverse, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Parc naturel régional des Causses du Quercy

Nombre d'habitants :

30000

Nombre de communes :

102

11, rue Traversière B.P.10
46240 Labastide-Murat
contact@parc-causses-du-quercy.org

Jérémie Choukroun

Chargé de mission urbanisme

Mairie de Thégra

Nombre d'habitants :

416

46500 Thégra

Thierry Chartroux

Maire
Haut de page