Isère

Transport à la demande et location de mobylettes dans le pays de Bièvre-Valloire

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Dans le pays de Bièvre-Valloire (38), l'association "Le Tacot Bièvre Valloire Mobilité", née de la mobilisation de travailleurs sociaux et d'élus locaux, offre des solutions de déplacement aux personnes en recherche d'emploi.

L'association "Le Tacot Bièvre Valloire Mobilité" propose des possibilités de transport, lorsque les acteurs sociaux du pays en font la demande, pour les personnes en parcours d'insertion ou en recherche d'emploi, handicapées dans leurs démarches par le manque de moyen de transport. Le pays s'étend sur 500 km2, regroupe cinq communautés de communes, soixante-dix communes et 65.000 habitants. L'association a été créée en 2002 par les élus locaux et les travailleurs sociaux fortement mobilisés sur la question depuis 1995 (mission locale, assistantes sociales, commissions locales d'insertion, animateurs locaux d'insertion, maison de la promotion sociale, associations intermédiaires...). Les travailleurs sociaux se sont regroupés au sein d'un comité de pilotage, dénommé "action transports", pour tenter de résoudre ce problème. Ils ont tout d'abord créé une centrale d'information, accessible par téléphone, informant sur tous les services de transports disponibles dans le département de l'Isère. La mission locale a ensuite acquis dix-sept mobylettes destinées aux moins de 26 ans, financées par le conseil régional, dont la gestion a été confiée à "action transports". En 1997, un minibus d'occasion a été acquis par le comité, (financement de la Fondation de la Caisse d'épargne) pour permettre les déplacements à la demande. Les mobylettes comme le minibus sont accessibles aux personnes en recherche d'emploi sur prescription d'un travailleur social. En 2000, dix vélos financés par la commission locale d'insertion ont été mis en location. Cette même année, la structure a obtenu un budget pour acquérir vingt nouvelles mobylettes et un minibus neuf, financés dans le cadre du contrat de développement du pays Bièvre-Valloire.

Jusqu'à 6.000 jours de location de mobylette par an

En 2002, les élus ont souhaité pérenniser le service et ont encouragé la création de l'association "Le Tacot Bièvre Valloire Mobilité". Aujourd'hui, outre la centrale d'information ouverte à tout public, elle dispose de dix vélos, quarante-cinq mobylettes et un minibus, toujours disponibles sur prescription d'un référent social. L'association fonctionne avec une secrétaire, deux chauffeurs à temps partiel et un coordinateur à temps plein. Son budget de fonctionnement (120.000 euros) est financé à 90% :
- 32% du conseil régional dans le cadre d'une aide à la mobilité du public de moins de 26 ans ;
- 17% de la direction des transports du conseil général ;
- 9% de l'Etat qui finance un poste de chauffeur en contrat aidé ;
- 15% de la commission locale d'insertion ;
- 15% des quatre communautés de communes réunies au sein du syndicat mixte du pays ; 
- 2% par la dernière communauté de communes du territoire.
Les 10% restant sont financés par les usagers.
L'association a établi une grille de tarifs de location des vélos et mobylettes (au jour, à la semaine ou au mois) en fonction des ressources des utilisateurs : par exemple : 7,80 euros pour une semaine de location de mobylette pour une personne ayant des revenus inférieurs à 460 euros par mois, 15 euros pour des revenus de 460 à 760 euros et 31 euros pour des revenus supérieurs à 760 euros.
En 2006, l'association a effectué 4.700 prises en charge pour le transport à la demande. Les locations de cyclomoteurs varient selon les années de 4.500 à 6.000 jours de location.

Un observatoire de la mobilité sur le territoire

"Lorsque nous avons commencé à mettre en place ces services, nous avons pris contact avec les transporteurs locaux pour leur expliquer que nous nous adressions à un public qui n'est pas utilisateur de leurs services et que nous agissions donc en complémentarité, explique Fabien Avignon, coordonnateur du "Tacot". Pour mieux faire passer ce message, nous les avons associé au projet : un représentant du syndicat des taxis du Nord-Isère fait partie du bureau. Aujourd'hui, nous sommes "victimes" de notre succès : grâce à ce service, les structures d'insertion ont pu mettre en place plus de chantiers. Nous arrivons à saturation pour répondre aux besoins. Notre parc de cyclomoteurs est totalement utilisé pendant la période des travaux saisonniers, de mai à octobre. Au démarrage, certains élus n'étaient pas conscients des difficultés de mobilité des personnes et de leurs conséquences. Ils considèrent maintenant que nous rendons un service qu'il faut maintenir et développer. D'ailleurs sur huit membres du bureau, cinq sont des élus locaux."
Aujourd'hui, outre les services qu'elle rend, l'association joue le rôle d'observatoire de la mobilité sur le territoire. Elle fait partie de la commission Transports du syndicat mixte du pays de Bièvre-Valloire, d'un groupe de travail au conseil général. Elle est également sollicitée sur ces questions au niveau régional. Elle souhaiterait organiser un service de transport vers les bourgs centres les jours de marché afin que les personnes en perte d'autonomie puissent accéder aux commerces et aux services.

 

Maryline Trassard, pour la rubrique "Expériences" des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Le Tacot Bièvre Valloire Mobilité

Espace social Marguerite d'Alban- 14 rue du Pont-Neuf
38980 Viriville
04 74 54 12 12
letacotbvm@wanadoo.fr

Fabien Avignon

Coordonnateur
Haut de page