Ille-et-Vilaine

Trente-deux jardins familiaux pour les habitants d'Acigné

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Environnement

Energie

La ville d'Acigné (Ille-et-Vilaine) a inauguré en avril trente-deux jardins familiaux sur deux sites proches du centre-bourg. Une initiative qui allie mixité sociale et respect de l'environnement.

Les trente-deux jardins familiaux créés par la ville d'Acigné (5.785 habitants), d'une surface de 80 à 160 m2, sont situés dans des zones urbanisées, accessibles par des chemins piétons et cyclables, aménagés en itinéraires de promenades. "La création de ces jardins fait partie d'une politique globale, explique Annie Goarant, adjointe déléguée à l'environnement. Acigné, commune périurbaine de Rennes où la population augmente, a fait le choix de densifier les zones urbanisées afin de limiter l'étalement urbain. La contrepartie de cette orientation est de proposer aux habitants des espaces publics de qualité. C'est pourquoi un espace réservé à des jardins familiaux a été prévu dès le départ dans l'aménagement de la ZAC de la Timonière. Un autre site où existaient déjà des jardins a par ailleurs été rénové. Ces jardins sont desservis par des chemins piétonniers car nous ne voulions pas les cacher, mais au contraire les rendre visibles et faire en sorte qu'ils deviennent des lieux de vie, pas seulement pour les jardiniers mais aussi pour les promeneurs."

 

Récupérateurs d'eau et légumes bio

L'aménagement des jardins familiaux se veut exemplaire sur le plan environnemental. Chaque jardin est équipé d'un récupérateur d'eau de pluie de 500 litres et comprend un abri, fabriqué par La Mabilais, entreprise de réinsertion. Le local commun est alimenté en électricité par un panneau photovoltaïque et les toilettes communes sont des toilettes sèches à la canadienne qui ne consomment pas d'eau. En outre, les membres de l'association "Les mains vertes acignolaises" qui gèrent les jardins se sont engagés à renoncer à tout produit phytosanitaire et engrais chimiques et ont recours au compostage. Les produits des jardins seront donc bio. "Acigné est une ville très engagée pour l'environnement. Elle a renoncé par exemple à utiliser des produits phytosanitaires pour les espaces verts de la commune. Les habitants se sont habitués à voir de l'herbe au pied des plantations. Nous expliquons que la qualité de l'eau commence par là : un gramme de pesticide peut polluer une rivière sur dix kilomètres. Ces jardins familiaux auront donc valeur d'exemple et peuvent entraîner d'autres jardiniers à faire du compostage ou à utiliser la binette pour désherber plutôt que d'utiliser des produits chimiques."

 

Mixité sociale et générationnelle

Ces jardins ont aussi une fonction sociale importante : ils visent à favoriser une mixité sociale et générationnelle en s'ouvrant aussi bien aux habitants des logements collectifs que des maisons individuelles, aux retraités comme aux jeunes couples. "Nous avons construit un certain nombre de logements dans un souci de mixité sociale, en faisant se côtoyer des logements très sociaux et des résidences individuelles. Cela fonctionne bien. Les jardins sont un moyen de poursuivre ces échanges", souligne Annie Goarant.
L'investissement pour créer ces jardins et leur aménagement s'est élevé à 75.000 euros. Mais la mairie n'intervient pas dans leur gestion. C'est l'association "Les mains vertes acignolaises" qui gère l'attribution des lots et a établi le règlement intérieur. "Pour l'instant, tous les jardins sont attribués. Parfois, plusieurs jardiniers se partagent une même surface. Mais un turn-over est possible car la terre est basse ! remarque Annie Goarant. Les jardiniers se sont mis très vite au travail et aujourd'hui tout est cultivé." Si l'on en croit les témoignages publiés dans le bulletin municipal, la satisfaction est unanime : "J'aime jardiner, c'est une tradition familiale et avec ma petite famille, la récolte du jardin peut m'aider à alléger la facture des légumes du marché, en plus je sais d'où ils viennent", raconte Christophe. "J'habite en appartement. Le jardin familial, c'est pour moi la possibilité d'être dehors et, bien sûr, le plaisir de jardiner, dit Sylvie. J'ai déjà planté des petits pois..."
Les jardins familiaux d'Acigné ont reçu le trophée du développent durable en Bretagne et sont sélectionnés au top 100 national des cent actions les plus remarquables pour l'environnement.


Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Mairie d'Acigné

35690 Acigné
02 99 04 30 00
yavari@wanadoo.fr

Annie Goarant

Adjointe chargée de l'environnement
Haut de page