Un appel à projets sur la gestion d'espèces exotiques envahissantes

Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires vient de lancer un appel à projets visant à réguler les populations d’espèces exotiques envahissantes, qui constituent l’une des principales menaces pour la biodiversité. A ce jour près de 120 espèces sont référencées comme telles en métropole et plus de 600 dans les outre-mer. En complément du plan national d’action 2022-2030 qui vise à prévenir l’arrivée de nouvelles espèces déjà connues, la Stratégie nationale biodiversité 2030 compte parmi ses actions phares la gestion des espèces exotiques présentes sur le territoire national.
Doté d’un budget de 1,4 million d’euros pour 2022, l'appel à projets est destiné aux acteurs publics et privés engagés dans des démarches de gestion de ces populations en métropole et outre-mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion et Mayotte) : gestionnaires d’espaces naturels, associations de protection de l’environnement, syndicats d’usagers, collectivités territoriales, fédérations d’usagers de la nature, entreprises, opérateurs de l’État.
Complémentaires des actions visant à freiner, voire arrêter l'introduction de nouvelles espèces ou de nouveaux spécimens d'espèces déjà présentes, les opérations de gestion des espèces exotiques envahissantes se traduisent par la suppression de spécimens vivants sur un site donné en utilisant diverses méthodes et un traitement des spécimens exportés du site. Dans le cadre de cet appel à projets, "une attention particulière sera portée aux risques de dissémination (notamment concernant les espèces végétales) lors de la conduite de l'opération, ainsi qu'aux techniques utilisées qui peuvent parfois être inefficaces, précise le règlement, ajoutant que "des techniques innovantes pourront être mises en place".
Les dossiers sont à déposer dès à présent auprès des services déconcentrés régionaux, qui assureront leur instruction. La sélection finale sera opérée par la Direction de l’eau et de la biodiversité du ministère. Pour 2022, 50 projets maximum seront retenus. Mais l'appel à projets sera renouvelé chaque année jusqu'en 2025 et le nombre maximum de projets sélectionnés sera porté à 150 par an, indique le ministère.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle