Rhône

Un guide "Santé mentale et logement" à l'échelle du Grand Lyon

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Volets toujours fermés, boîtes aux lettres non vidées... comment détecter des situations relevant de la santé mentale, vers qui orienter ces habitants en souffrance, quelle structure appeler dans le Grand Lyon ? Les agents des bailleurs sociaux trouvent des réponses très concrètes à leurs questions récurrentes grâce à un outil unique, le guide pratique "Santé mentale et logement" paru en avril 2006.

C'est une demande des bailleurs sociaux qui est à l'origine du travail qui a conduit à la publication du guide pratique "Santé mentale et logement" explique Yves Blein, maire de Feyzin, vice-président délégué à l'habitat et au logement de la communauté urbaine de Lyon. De plus en plus de gardiens d'immeuble, de personnels d'entretien et d'administratifs, personnels de ces bailleurs sociaux,  se trouvaient démunis face à des familles comprenant un membre souffrant d'un problème de santé mentale. Tous ces agents de proximité doivent, de fait, assumer un rôle de médiateur car ils sont saisis par les habitants, les voisins, qui constatent des troubles. Mais ils ne sont pas outillés pour gérer la relation personnelle, orienter vers des interlocuteurs compétents, trouver des ébauches de solutions. Le guide "Santé mentale et logement" est le résultat d'un travail partenarial dans le cadre de la conférence d'agglomération de l'habitat, coprésidée par le préfet et le président de la communauté urbaine. Pendant un an, deux chefs de projets ont coordonné le projet. Le premier dépendant de la mission Habitat de la communauté urbaine du Grand Lyon, le second de la direction départementale de l'équipement. Le travail a été mené avec les hôpitaux psychiatriques de l'agglomération et les partenaires concernés par la santé mentale (CCAS, bailleurs sociaux, associations...).Les intervenants de la santé mentale et du logement ont été identifiés en termes d'organisation et de compétences mais également en termes de territoire d'intervention au niveau de l'ensemble de la communauté urbaine. "Cette approche s'est avérée la bonne, raconte l'élu. Nous avons découvert que les territoires des différents protagonistes n'ont rien en commun. La santé mentale fonctionne en secteurs et les établissements d'accueil sont différents s'il s'agit d'enfants ou d'adultes. Les bailleurs travaillent par quartiers, cités... Il a été très intéressant de repérer les modes d'organisation des uns et des autres et d'apprendre, selon la localisation des logements, de quels secteurs psychiatriques ils relèvent."

Des pionniers de l'articulation entre santé mentale et logement

A partir de ce  maillage du territoire, "le projet de guide a permis de réunir autour d'une table des personnes issues de milieux qui se croisaient rarement : le monde de la santé mentale et celui du logement" : centres communaux d'action sociale de Vaulx-en-Velin et Rillieux-la-Pape, bailleurs sociaux, associations, services de l'Etat, centres hospitaliers psychiatriques... des pionniers dans l'exploration de l'articulation entre santé mentale et logement. Une bonne vingtaine de personnes missionnées se sont mobilisées pendant six mois, mêlant bailleurs sociaux, services sociaux municipaux, centres hospitaliers, associations (Collectif Logement Rhône, Unafa...). Ils avaient pour mission la production écrite du guide. Première étape, repérer les situations auxquelles les agents des bailleurs sociaux sont le plus fréquemment confrontés pour répondre à la première partie du guide, "Faire face aux situations dans le parc banalisé", avec trois groupes de travail : "Signaler une situation de détresse", "Gérer l'urgence" et "Gérer l'accès ou le retour au logement". La deuxième partie du guide concerne "les outils" avec deux groupes : "Outils et cadre législatif" (un important travail a été mené concernant les aspects légaux et préventifs) et "Outils d'aide à l'accès ou au maintien dans les lieux". Enfin la dernière partie concerne les "ressources" et a été l'occasion de constituer trois groupes : "Quels sont les intervenants, leurs missions et compétences ?", "Echanger, s'informer entre professionnels" et "A qui s'adresser sur l'agglomération".
"C'est la première fois que se sont retrouvées autour de la même table des personnes issues des mondes très éloignés de  la santé mentale et du logement. C'était passionnant, s'enthousiasme Yves Blein. Ils ont appris à se connaître, ils ont découvert comment s'appuyer les uns sur les autres en créant un outil pédagogique, fonctionnel. L'objectif étant de bien se comprendre, de dégager des solutions concrètes, simples et exploitables." Le guide devant aider à résoudre les problèmes identifiés : comment repérer une situation qui se dégrade, qui prévenir, comment signaler une situation, dans quel établissement, comment gérer l'urgence...

Un autre regard s'est mis en place

Les professionnels de la santé mentale ont ainsi découvert les difficultés des bailleurs sociaux et inversement. "Un autre regard s'est mis en place, témoigne Yves Blein. Des situations mal connues ont été développées entre les deux mondes. Par exemple, le retour au logement après une hospitalisation nécessite une préparation, comme informer les agents de la résidences qui seront plus attentifs à la personne..."  "Les réunions venant s'ajouter aux activités courantes, la disponibilité des personnes composant le comité de rédaction a été un des gages de réussite de l'action, de même, au-delà des échanges passionnants, savoir rester ancré dans le concret. Le guide a été imprimé à  mille exemplaires et nous avons déjà fait une réédition de mille exemplaires. Nous pensons avoir répondu à l'objectif de le concevoir comme un outil de formation et d'aide en direction des agents des bailleurs et des acteurs du territoire confrontés à ce type de situations." "Les problèmes de santé mentale désorientent beaucoup. Les situations sont compliquées et difficiles à gérer. Le travail de création d'une boîte à outils au niveau local est très intéressant. Savoir à qui se référer, qui solliciter... ce guide pratique permet de simplifier beaucoup de situations.  J'encourage les communautés urbaines à se lancer dans la même aventure", conclut Yves Blein.

Contact(s)

Communauté urbaine du Grand Lyon

20 rue du Lac- BP 3103
69399 Lyon Cedex 3
04 78 63 43 68
Nombre d'habitants : 1310000
Nombre de communes : 58
Nom de la commune la plus peuplée : Lyon (479800 hab.)

Yves Blein

Maire de Feyzin, Vice-président délégué à l'habitat et au logement
yblein@wanadoo.fr

Mission habitat

msgorbini@grandlyon.org
Haut de page