Tarn

Un office du tourisme intercommunal prépare la fusion de deux EPCI (81)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Pour mettre en valeur ses atouts et sa proximité avec Albi et Cordes, la communauté de communes du Segala Carmausin a commencé à réunir les offices de tourisme et syndicats d’initiative dans une seule structure : un office de tourisme intercommunal, piloté par un conseil d’exploitation de 17 membres.

Membre du Pays de l’Albigeois et des Bastides, le territoire de la communauté de communes du Ségala carmausin (30 communes, 31.421 habitants) comptait jusqu’en 2012, deux offices de tourisme (Mirandol et Monestiès) et deux syndicats d’initiative (Pampelonne et Tanus). Auxquels s’ajoute l’office du tourisme de Carmaux, situé sur la communauté de commune voisine. En 2008, les élus communautaires du Ségala carmausin souhaitent renforcer la politique en matière touristique.

Démarrage en douceur prenant en compte le projet de fusion de deux EPCI

"La première question portait sur le meilleur périmètre d’intervention pour la promotion et la communication touristique", se souvient Monique Caste-Debar, vice-présidente de la communauté de communes du Ségala carmausin en charge du tourisme et de la culture et présidente de l’office de tourisme du Ségala tarnais. "La structure de pays nous a semblé trop étendue pour porter nos préoccupations. Nous avons trouvé plus pertinent de nous limiter à celui des 33 communes de la future intercommunalité." En effet, une fusion est attendue à partir du 1er janvier 2014 avec la communauté de communes de Carmaux. Le territoire passera alors de 30 communes et un peu moins de 15.000 habitants, à 30.000 habitants et 33 communes . "Dans cette perspective, plutôt que de nous éparpiller, nous avions à cœur de nous regrouper", explique l’élue. La volonté politique est alors clairement affichée de disposer d’une structure professionnelle, représentative vis-à-vis des instances régionales et départementales, et à même de développer des partenariats : il s’agit de constituer un office de tourisme unique, intercommunal, à l’échelle de la future communauté de communes. Vécue comme une préfiguration du futur service de tourisme de la nouvelle communauté, la mise en réseau des cinq structures est engagée en 2010, avec une coordinatrice à sa tête et un démarrage d’activités a minima : édition d’une carte, fiches de randonnées pédestres, livret d’accueil, mini-site internet, rencontre avec les prestataires locaux et participation à des salons de tourisme.

Le temps de la concertation

Parallèlement, un comité de pilotage est créé en vue de la fusion des cinq offices de tourisme et syndicats d’initiative prévue en 2013. Préfigurant le futur conseil d’exploitation de l’office intercommunal, ce comité de pilotage réunit les maires, les représentants des deux syndicats d’initiative et des trois offices de tourisme, les représentants du Pays Albigeois et des Bastides, ainsi que le comité départemental du tourisme. La démarche est alors expliquée au personnel de ces structures associatives. Bien sûr quelques inquiétudes se sont exprimées, mais au final le projet est plutôt bien admis. Après concertation avec le conseil général, le comité départemental et le comité régional du tourisme, un cabinet d’études est sollicité et le projet prend forme. "Pourtant, tout ne s’est pas passé aussi facilement que nous l’aurions souhaité, reconnaît la vice-présidente. Non seulement il a fallu convaincre certains élus réticents en insistant sur les retombées économiques d’une promotion efficace, mais il a fallu aussi donner énormément de notre temps tant une procédure de fusion comme celle-là est chronophage. Aujourd’hui, elle s’avère très fédératrice, même si la communauté de communes de Carmaux et son office de tourisme nous ont annoncé au dernier moment qu’ils ne nous rejoindraient finalement qu’au 1er janvier 2014 !"

Transfert de compétences et création de l’office intercommunal en régie

Le 1er janvier 2013, les 30 communes ont officiellement transféré leurs compétences à la communauté de communes qui a créé l’office de tourisme intercommunal du Ségala tarnais. Le mode de gestion retenue est celui de la régie à autonomie financière, sans personnalité morale, regroupant les quatre syndicats d’initiative et offices de tourisme, en attendant l’arrivée de l’office de tourisme de Carmaux. S’appuyant matériellement sur la communauté de communes du Ségala carmausin, la nouvelle structure compte trois employées : une directrice (déjà salariée de la communauté de communes), une chargée de communication (embauchée pour ce poste), une chargée d’animation (précédemment salariée à Monestiès).

Quid des anciennes structures ?

Les quatre anciennes structures se maintiennent sous forme d’associations. Si elles perdent leur ancienne appellation (office du tourisme communal ou syndicat d’imitative), elles conservent un rôle actif. Les anciens offices du tourisme municipaux de Monestiés et Mirandol deviennent des bureaux d’accueil et d’information touristiques. Ils ont été intégrés au conseil d’exploitation de la structure intercommunale, lui apportant leur connaissance du terrain, au même titre que le anciens syndicat d’initiative de Tanus et Pampelone par le biais du collège des élus et du collège des bénévoles.
"La compétence tourisme a servi de laboratoire pour préparer la fusion de nos deux communautés de communes, conclut l’élue. C’est sur ce thème que nous avons appris, élus de la communauté du Ségala carmausin et de la communauté de Carmaux, à travailler ensemble et à mieux nous connaître."

Michel Léon / Titres & Chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net
et www.localtis.info

Composition du conseil d’exploitation de l’office du tourisme du Ségala tarnais
Collège des conseillers communautaires (9 membres)
Collèges des bénévoles (4 membres)
Collège des élus des communes (4 membres).


 

Contact(s)

Communauté de communes du Ségala carmausin

2, rue du Gaz
81400 Carmaux
05 63 36 14 03
05 63 36 14 04
ccsc.segala@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 14321
Nombre de communes : 30
Nom de la commune la plus peuplée : Cagnac-les-Mines (2200 hab.)

Monique Caste-Debar

Vice-présidente Tourisme culture et présidente de l'OT
caste.monique@wanadoo.fr
Haut de page