Mayenne

Une maison rurale de santé en Mayenne : les bénéfices d'un partenariat élargi

Santé, médico-social, vieillissement

Social

La communauté de communes Le Horps-Lassay en Mayenne apporte une réponse à la sous-médicalisation de son territoire créant une maison rurale de santé associant tous les partenaires et une conception attractive de l'offre de services pour les professionnels de la santé.

"Au début de l'année 2006, les deux seuls médecins qui exerçaient encore sur notre territoire (13 communes et 6750 habitants) nous ont sollicités car ils ne pouvaient plus faire face à la surcharge de travail. Quelques années auparavant, six médecins étaient encore en exercice. Heureusement, le contexte départemental était favorable pour trouver une réponse appropriée, la Mayenne étant en pointe pour l'organisation des services de gardes dans le secteur de la santé, déclare Patrick Soutif, président de la communauté de communes Le Horps-Lassay. Les acteurs locaux de la santé, mais aussi la population, conscients de la nécessité de préserver une offre médicale de qualité, ont tous réagi favorablement face à cette situation préjudiciable aux conditions de vie sur notre territoire."

Le projet s'inscrit dans une démarche de pôle d'excellence rurale

En avril 2007, la communauté a révisé ses statuts afin d'y intégrer la compétence "santé" puis, les élus ont donné leur accord pour créer un pôle rural de santé sur le territoire communautaire. Ce projet s'inscrit dans une démarche de pôle d'excellence rurale, labellisée "Terre d'accueil" en février 2007, à l'échelle du Pays de Haute-Mayenne. "Député, sous-préfet, conseil général et conseil régional ont fortement appuyé notre candidature auprès de la Délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires (Diact)", souligne Patrick Soutif. Deux réunions au conseil régional des Pays-de-la-Loire ont permis de lancer le projet médical sur ce territoire en perte démographique, car il s'appuyait sur un partenariat élargi à l'ensemble des acteurs concernés. Trois critères ont été mis en avant : continuité des soins, accueil des étudiants et travail en réseau (partage d'information par l'outil information et concertation selon les besoins).
Au moment où cet article paraît, le projet de maison rurale est bien avancé. La demande de permis de construire a été déposée en juillet 2007. Les travaux débutent en octobre 2007. L'ouverture aura lieu à l'été 2008.
Le coût des investissements s'élève à un million d'euros, financé pour les trois-quarts par la communauté de communes et aidé à hauteur de près de 75% par les différentes collectivités territoriales. Le fonctionnement est pris en charge par les six professionnels bénéficiaires du projet, sans oublier l'appui de la CPAM, l'Urcam, la MSA et le conseil de l'ordre des médecins. A cet investissement s'ajoutent les équipements du bâtiment, soit 130.000 euros, ainsi que le poste de secrétariat médical (25.000 euros) et le matériel informatique (12.000 euros), financés par les professionnels.

Le regroupement attire des candidatures de professionnels de santé

Sur une surface de 732m2, le bâtiment accueillera sept cabinets médicaux et paramédicaux : quatre pour les médecins (deux dans un premier temps), deux pour les kinésithérapeutes et un pour les infirmiers. Il est aussi prévu une salle de réunion favorisant la concertation entre les professionnels, un local pour une assistante sociale, une salle d'accueil pour le secrétariat commun et enfin un logement de 60m2 pour des stagiaires dont le temps d'activité sera partagé entre plusieurs professionnels. Le projet architectural a été conçu de façon à respecter les règles de déontologie des différentes professions : chaque cabinet dispose d'une entrée séparée dans le futur bâtiment. A proximité de la maison rurale de santé sont installés un ambulancier, un dentiste et un podologue. "Ce regroupement pluridisciplinaire favorise l'accueil de nouveaux professionnels sur notre territoire. La mutualisation des services sur un même pôle, surtout si elle est accompagnée d'une offre de logement pour des stagiaires, est attractive pour les plus jeunes", observe Patrick Soutif. Dans le cas du service paramédical, l'Urcam et la MSA apportent leur aide à la création d'un secrétariat commun. Le choix de la structure juridique s'oriente soit vers la société civile de moyens, soit vers l'association, cette dernière formule ayant la préférence de professionnels a priori.
"L'intervention du président du conseil de l'ordre des médecins de Mayenne a été appréciée pour amener l'ensemble des professionnels médicaux et paramédicaux à se concerter pour construire ce projet", souligne Patrick Soutif. "Les candidatures déposées démontrent l'intérêt des jeunes médecins pour intégrer un pôle médical dans un cadre de vie agréable", conclut-il.


Xavier Toutain, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté de communes Le Horps-Lassay

Maison de Pays- 22 rue des Forges
53640 Le Horps
02 43 04 69 50
cclehorpslassay@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 6744
Nombre de communes : 13
Nom de la commune la plus peuplée : Commune de Lassay-les-Châteaux (2532 hab.)

Patrick Soutif

Président
Haut de page