Voies navigables de France lance un appel à idées pour développer le tourisme... à vélo

Au début de l'année, VNF (Voies navigables de France) adhérait au réseau de collectivités Vélo & Territoires, devenant ainsi le premier gestionnaire d'infrastructures à rejoindre le réseau (voir notre article ci-dessous du 31 janvier 2020). Poursuivant dans cette démarche, VNF lance "un appel à idées pour développer une offre de tourisme à vélo". L'objectif est d'inciter "les opérateurs économiques à proposer leurs idées pour favoriser l'essor d'une nouvelle offre multi-étapes de tourisme à vélo le long des canaux du Rhône au Rhin, de Dôle à Mulhouse". Plus précisément, il s'agit de "valoriser le domaine fluvial de ce secteur, qui occupe une place stratégique au cœur de l'itinéraire EuroVélo 6". Cette route longue de 4.450 kilomètres, mais avec peu de dénivelés, va de l'Atlantique à la Mer Noire, en traversant pas moins de dix pays et onze sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

Avec cet appel à idées, VNF compte améliorer sa connaissance des besoins du marché et impulser le développement d'un produit innovant de tourisme à vélo, "dans un contexte de forte demande sur les thèmes slow, nature et déconnexion". En pratique, VNF envisage d'installer 11 étapes sur les 200 kilomètres entre Dôle et Mulhouse, "avec des services conviviaux, reposants, désaltérants, revigorants". VNF rappelle qu'elle a déjà une pratique de mise à disposition des opérateurs économiques d'un ou plusieurs sites identifiés de son réseau : par exemple, une maison éclusière concédée pour des activités hôtelières ou encore un ponton pour des activités nautiques. L'appel à idées s'adresse aux entrepreneurs dans le secteur du tourisme ou de l'immobilier, ainsi qu'aux investisseurs. Les organismes intéressés ont jusqu'au 31 mars pour soumettre leurs idées sur le site de VNF (lien ci-dessous). L'appel à idées n'aura pas valeur d'engagement pour les répondants, mais il débouchera sur l'élaboration d'un cahier des charges et le lancement d'un appel à projets formalisé.

Cet intérêt de VNF pour le cyclotourisme s'explique aisément : 91% de son réseau se trouve à moins de 5 km d'une véloroute. Et dans le cas de l'EuroVélo 6, c'est la quasi-totalité de l'itinéraire Dôle-Mulhouse qui longe les voies d'eau. VNF entend donc valoriser l'important domaine qu'elle possède au bord des voies d'eau et s'inscrire ainsi dans les tendances actuelles en faveur "des offres de tourisme durable, dans un cadre resté naturel et authentique, qui propose des opportunités d'évasion, au cœur de l'Europe".  Comme le tourisme fluvial (voir notre article ci-dessous du 21 février 2020), le tourisme à vélo connaît un fort développement et la tendance devrait encore s'accentuer dans les prochaines années. En France, il représente déjà 4,6 milliards d'euros de retombées économiques (dont 1,29 milliard pour l'hébergement et 1,36 milliard pour la restauration), correspondant à 8,6 millions de séjours avec pratique d'une activité de vélo et à 90 millions de nuitées dans le cadre des séjours vélo.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle