Voirie, espaces verts, accueil scolaire… les nouveautés de la commune nouvelle de Chabanière (69)

Publié le
par
Victor Rainaldi
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Rhône

Dès sa création, la commune nouvelle de Chabanière a lancé une série de projets d’amélioration des services pour préserver et renforcer la qualité de vie des habitants de ses trois communes déléguées. Écoles, périscolaire, vie associative, voirie, espaces verts… elle actionne tous les leviers sur lesquels elle a la main.

Située dans le Rhône, la commune nouvelle de Chabanière (4.200 habitants) regroupe trois communes déléguées. "Dès sa constitution en janvier 2017, nous avons lancé des projets communs aux trois communes afin de maintenir et d’améliorer la qualité de service à nos concitoyens", rappelle le maire, Grégory Rousset. Une première catégorie de ces projets porte sur l’aménagement du territoire et se base sur la mise en place d’un service technique aux compétences renforcées.

Montée en compétence du service technique

Le recrutement d’un ingénieur expérimenté change la philosophie d’organisation des anciens services techniques. Autrefois polyvalents, les agents suivent désormais des formations et se spécialisent pour développer leurs expertises. "La prise en charge d’une vaste commune de 4.000 hectares exige une montée en compétence, notamment sur la voirie, qui allait de pair avec la volonté des élus d’améliorer le cadre de vie", explique le maire. La commune nouvelle a pu aussi acquérir le matériel nécessaire à des chantiers qu’elle n’est plus obligée d’externaliser systématiquement. Une équipe de paysagistes a même pu être formée.

La voirie mieux entretenue, des résultats visibles

Les résultats de la réorganisation du service technique sont visibles par tous les habitants. "Désormais, nous dit le maire, les fossés sont bien mieux et bien plus régulièrement entretenus qu’auparavant. Les chemins sont défrichés et des espaces verts ont vu le jour, ce qui n’était pas vraiment envisageable quand les communes vivaient séparément. Il en résulte une amélioration sensible du cadre de vie de nos habitants."

L’accueil périscolaire professionnalisé

Une deuxième catégorie de projets concerne les écoles et la vie associative. Les accueils périscolaires ont eux aussi été professionnalisés. Des directeurs chapeautent tous les centres de loisirs qui sont dotés d’équipements plus qualitatifs. Les nouvelles relations établies avec la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) et la Caisse des allocations familiales (CAF) ont permis d’obtenir des aides.

… le scolaire et la vie associative redynamisés

Un nouveau groupe scolaire regroupant l’école, la restauration et le périscolaire sera inauguré en septembre 2019. Il dispose d’équipements de dernière génération, tels que des tableaux numériques. "Nous avons aussi pu mettre davantage de moyens dans la restauration scolaire, tant pour améliorer les services de la cuisine centrale d’un village que pour optimiser ceux des prestataires officiant dans les deux autres villages", explique le maire. Un soutien conséquent est aussi assuré aux associations qui bénéficient gratuitement de salles de réunion et de spectacle pour leurs activités. Le service technique de la commune leur fournit un appui logistique dans l’organisation de leurs événements (acheminement de matériel, tables, chaises…).

Projet de territoire participatif pour la commune nouvelle

Les améliorations effectuées, celles en cours et à venir sont en phase avec le projet de territoire participatif de la commune nouvelle qui a fait émerger trois enjeux majeurs : l’attachement des habitants à leur cadre de vie d’une qualité déjà très appréciable, le refus de devenir une cité dortoir en maintenant une vie sociale et enfin le souhait que soient préservés et même développés les services de proximité parmi lesquels figurent les petits commerces.

Les comités consultatifs : instances d’action locale et courroie de transmission

L’amélioration de la vie locale est aussi le fait des comités consultatifs créés dans chaque commune déléguée. Ils regroupent dix à quinze membres issus de la population. Ils font des propositions et disposent d’un budget annuel de 10.000 euros chacun pour porter des projets de proximité. "Outre ce lien de proximité qu’ils permettent de maintenir avec les habitants, les comités font remonter leur ressenti sur les actions de la commune nouvelle en complément des réunions publiques que nous organisons", précise le maire.

Trois communes déléguées, trois investissements structurants

Les élus de la commune nouvelle ont prévu d’effectuer sur les dix prochaines années trois grands investissements structurants dans chacune des communes déléguées. En plus du groupe scolaire inauguré à la rentrée 2019, la construction d’un deuxième groupe scolaire, proposant les mêmes services, est planifié sur le mandat suivant. Le troisième investissement concernera la création d’un pôle culturel. "Sans la création de la commune nouvelle et les moyens supplémentaires qu’elle nous donne nous n’aurions jamais pu envisager de telles améliorations des services aux habitants", constate le premier magistrat de Chabanière.

Commune nouvelle de Chabanière

Nombre d'habitants :

4200
Parc communal du Peu, Saint-Maurice-sur-Dargoire
69440 Chabanière
mairie@chabaniere.fr

Grégory Rousset

Maire
Haut de page