Autre pays

Vues du Québec : au coeur des HLM, des intervenants créent du lien entre aînés

Santé, médico-social, vieillissement

Social

A Montréal, dans certains immeubles réservés aux aînés, des associations agissent pour briser leur isolement en engageant des "intervenants de milieu" qui mettent en place, avec eux, des projets collectifs. Regard sur deux démarches : celle de la "Table de quartier" Vivre Saint-Michel en santé et celle du centre communautaire pour aînés Projet Changement.  

Mairieconseils.net publie un ensemble d’articles pour illustrer l’expérience québécoise (voir encadré Vues du Québec).

Le parc locatif de l’office municipal d’habitation de Montréal (OMHM) se compose pour moitié d’immeubles réservés aux plus de 60 ans, la seconde moitié du parc étant des familles. Dans les HLM pour aînés, l’office soutient le fonctionnement de comités de locataires en leur allouant un petit montant (15$ par logement) pour permettre d’animer les salles communautaires situées en rez-de-chaussée des immeubles. Or, les relations de voisinage ne sont pas toujours faciles : en vieillissant, certains habitants se replient sur eux-mêmes, d‘autres prennent l’ascendant sur leurs voisins. Les comités de locataires se créent et disparaissent au gré de la mobilisation des aînés et peinent à assurer une vie collective satisfaisante. Dans ce contexte, plusieurs "intervenants de milieu", engagés par des associations, œuvrent dans ces immeubles.

La Table de quartier "Vivre Saint-Michel en santé" facilite les relations entre aînés

Au nord-est de l’île de Montréal, la Table de quartier a engagé depuis 2006 une intervenante de milieu, qui travaille aujourd’hui à temps plein dans six HLM pour aînés (voir encadré). Elle y assure une présence hebdomadaire en soutien aux projets collectifs des aînés, qu’ils soient regroupés en comité de locataires ou pas, en construisant des animations à la demande. "En participant à des activités de quartier, en organisant des projets communs, nous travaillons sur le développement de l’estime de soi, ils reprennent confiance en leur capacité d’agir" indique Danielle Laurin, coordinatrice à VSMS. Six années de travail ont permis de ramener un climat de confiance entre résidents dans plusieurs HLM où régnait la discorde.
Malgré de réelles avancées, les résultats restent précaires, souvent à la merci des querelles du quotidien. L’intervenante de milieu est également relativement seule dans une mission lourde qui demande à la fois empathie et détachement.

"Projet Changement" expérimente le "groupe d’entraide"

Pionnier de l’intervention de milieu sur Montréal, le centre communautaire pour aînés "Projet Changement" a fait face aux mêmes limites il y a deux ans. "Après la coupure de l’été, nous perdions tout ce qui avait été capitalisé, il fallait repartir à zéro, c’était démotivant. Nous en étions arrivé à faire de la thérapie de groupe pour régler les problèmes relationnels, c’est utile mais ce n’est pas notre rôle", indique Jean Ouellet, directeur de Projet Changement. Début 2012, l’association a donc lancé une nouvelle approche, baptisée "Je m’engage dans ma communauté".
Plutôt que de concevoir des activités ponctuelles avec les aînés, les intervenants de milieu accompagnent désormais la constitution d’un réseau de soutien mutuel, composé de participants bénévoles, qui se donne pour objectif d’améliorer ensemble leur qualité de vie. En fonction des objectifs que se donne le groupe, l’intervenant de milieu propose des activités qui visent à dynamiser le groupe et accroitre la vigilance des aînés entre eux et auprès des personnes dans le besoin.

L’idée : asseoir le bénévolat de proximité entre aînés

Autre changement important dans l’approche : le groupe s’ouvre sur le quartier en accueillant des aînés qui n’habitent pas forcément l’immeuble. L’effet d’univers clos est ainsi cassé. Au-delà du travail d’entraide collectif, l’objectif de Projet changement est aussi que des entraides individuelles se mettent en place : petits bricolages, échange de savoirs, conduites … Cette approche, que l’association qualifie désormais de bénévolat de proximité entre aînés, les reconnecte à leur voisinage immédiat tout en leur permettant d’agir. Elle semble prometteuse et les perspectives sont nombreuses "les gens les plus actifs de ces groupes pourraient par exemple nous aider à repérer les personnes âgées du quartier ayant besoin d’un soutien individuel". Plusieurs offices HLM du Québec se sont récemment dits intéressés pour lancer cette démarche et Projet changement a formalisé un guide d’intervention pour les accompagner.

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

Vivre Saint-Michel en santé : une table de quartier
Créé en 1991, Vivre Saint-Michel en santé (VSMS) est une table de quartier qui regroupe les organismes communautaires, institutions et élus locaux à l’échelle du quartier Saint-Michel, quartier défavorisé au nord – est de l’île de Montréal. Elle est issue du mouvement des Villes Santé de l’Organisation mondiale de la santé. Une recherche action engagée en 2004 par la Table "aînés" a mis en lumière un réel sentiment d’isolement des aînés et une absence de vie communautaire dans les HLM. La table a donc décidé dès 2006 de favoriser la présence hebdomadaire d’une intervenante de milieu dans ces HLM pour aînés. D’abord à temps partiel, l’intervenante est passée à temps plein en 2009. La table n’ayant pas vocation à héberger des projets dans le long terme, son souhait est aujourd’hui de pouvoir transférer ce projet vers un organisme communautaire du quartier. Ce projet est d’un coût global de 50.000 $ par an (37.000 euros) et bénéficie en 2013 du soutien financier de Québec Ami des aînés à travers son volet d’actions communautaires.

Projet Changement : un centre communautaire pour aînés
Projet Changement est un centre communautaire pour aînés créé il y a 30 ans sur le plateau Mont-Royal, à deux pas du centre-ville de Montréal, un quartier qui "s’embourgeoise" aujourd’hui. Regroupant 7 salariés (dont 2 intervenants de milieu) et une centaine de bénévoles, le centre propose des services aux plus de 50 ans : cafétéria, offre d’activités de loisirs, soutien individuel aux démarches. Son objectif est de favoriser la qualité de vie des aînés ainsi que leur autonomie en développant leur pouvoir d’agir. Le centre communautaire a été précurseur au Québec en initiant l’intervention de milieu en 2001 avec un travail auprès des aînés les plus en détresse, les "itinérants" (sans domicile fixe). L’association a ensuite développé l’intervention de milieu au sein des HLM aînés avant de proposer en 2012 la démarche de bénévolat de proximité "Je m’engage dans ma communauté". La mission globale du centre communautaire Projet Changement est financée par l’agence de santé et des services sociaux de Montréal (équivalent d’une d’agence régionale de santé en France à vocation plus sociale) et par la fondation Centraide Montréal. Le travail d’intervention de milieu bénéficie également en 2013 d’un financement de Québec Ami des aînés à travers son volet d’actions communautaires.

Vues du Québec
Fondations, organismes sans but lucratif (OSBL), coopératives, acteurs communautaires… une multitude de structures assurent les services et projets d’intérêt collectif au Québec. Plusieurs d’entre eux bénéficient de subventions publiques gouvernementales ou municipales.
A la croisée de ces multiples acteurs, le Québec a développé une capacité à articuler acteurs publics ou d’intérêt collectif et citoyens dans une démocratie participative portée par la notion d’empowerment (pouvoir d’agir), très présente sur le continent américain. L’aspect communautaire n’est jamais bien loin non plus, les personnes se regroupant par intérêt commun pour porter une cause sur le devant de la scène.
Mairieconseils.net publie un ensemble d’articles pour illustrer l’expérience québécoise. Quel que soit les sujets : jeunesse, école, culture, logement, personnes âgées ou funéraire, ces expériences peuvent être sources d’inspiration pour le développement local en France.

Contact(s)

Vivre Saint-Michel en Santé (VSMS)

Maison du Citoyen, 7501 rue François-Perrault, bureau 208
H2A 1M1 Montréal (Québec)
00-1-514-955-4187

Danielle Laurin

Coordonnatrice des tables d¿action
coordovsms@qc.aira.com

Projet Changement

4450 rue Saint-Hubert
H2J 2W9 Montréal (Québec)
00 -1-514-521-5145

Jean Ouellet

Directeur
j.ouellet@projetchangement.com
Haut de page