Anne Lenormand

Environnement - 183 communes labellisées "Villes et villages étoilés" en 2013

Environnement

Energie

Le cercle des communes labellisées "Villes et villages étoilés" par l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturnes (ANPCEN) continue à s'élargir. Le palmarès 2013, dévoilé le 27 janvier, compte 183 communes (dont 102 participaient pour la première fois au concours). Elles représentent 300.000 habitants dans 61 départements différents. Le concours, qui en est à sa cinquième édition et bénéficie du soutien du ministère de l'Ecologie et de partenaires tels que la Fédération des parcs naturels régionaux et les Parcs nationaux, récompense les communes engagées dans une démarche d'amélioration continue de l'environnement nocturne et de réduction des nuisances lumineuses. Le label qui est remis pour une durée de 4 ans varie de 1 à 5 étoiles Les collectivités récompensées sont de taille petite ou moyenne. La plus petite, Mantet, dans les Pyrénées-Orientales,  ne compte que 28 habitants. 44 villes ont plus de 2.000 habitants, 16 plus de 5.000 habitants et la plus grande ville totalise 16.000 habitants. Par région, ce sont les Pays de la Loire qui comptent le plus de communes labellisées (50), suivis de la Bourgogne (46) et de la Haute-Normandie (40). Depuis deux ans, le nombre de communes labellisées situées dans un parc naturel régional ou dans un parc national est en progression : on en compte 50 dans le palmarès 2013.
Les communes qui ont réussi à obtenir 5 étoiles ne sont que six. 15 communes disposent de 4 étoiles, 40 de 3, 56 de 2 et 66 d'une étoile. Des communes candidates pour la première fois, qui ont mis en place depuis peu une extinction appropriée de l'éclairage public en cours de nuit, ont obtenu le label en 2013 : c'est le cas de Colomieu (01), Rustiques (11), Lacroix-Falgarde (31), Bures-sur-Yvette (91). 47 des communes labellisées déclarent déjà appliquer, au-delà des heures en vigueur, l'arrêté qui a rendu obligatoire le 1er juillet dernier l'extinction des vitrines, bureaux et façades de bâtiments. Pour l'extinction des seules façades des monuments ou bâtiments publics, elles sont 84 à avoir anticipé l'extinction avant 1 h. 31 communes labellisées assurent en outre intégrer la gestion de la lumière dans les trames vertes et bleues en cours de définition sur leur territoire. En moyenne, la consommation annuelle par habitant des communes labellisées en 2013 est de 54 kWh alors que la moyenne française se situait en 2005 au-delà des 92 kWh, note l'ANPCEN.
Au cours de l'édition 2013, toutes les communes labellisées en 2011 devaient concourir pour maintenir leur label, celui-ci étant précédemment valable pour deux ans. 87% d'entre elles (77 communes) ont conservé ou amélioré leur distinction. 11 communes ont renoncé à participer au concours et par conséquent perdu leur label, 2 communes sont en passe de le perdre. Pour la première fois, a aussi souligné l'ANPCEN, "2 communes font l'objet d'une rétrogadation de une étoile à la suite de choix non optimaux pour préserver l'environnement nocturne sur leur territoire". 
Pour la deuxième année consécutive, l'ANPCEN a réuni un jury national qui a attribué parmi les labellisés 2013 des distinctions spécifiques soulignant des pratiques ou initiatives dans cinq catégories. Hennebont, commune de 16.000 habitants dans le Morbihan, a été distinguée dans la catégorie "commune du littoral", La Motte-en-Champsaur, commune de 200 habitants dans les Hautes-Alpes, l'a été dans la catégorie "commune d'un Parc national", Mantet, la plus petite commune du Palmarès 2013, a reçu la distinction dans la catégorie "commune d'un parc naturel régional", Aixe-sur-Vienne (Haute-Vienne, 5.464 habitants) dans la catégorie "commune avec implication-sensibilisation des citoyens dans les actions d'éclairage public" et Reipertswiller (Bas-Rhin, 933 habitants) dans la catégorie "commune ayant progressé dans le concours".

Haut de page