Jean-Noël Escudié / PCA

Culture / Tourisme - 2016, une année noire pour la fréquentation des sites culturels parisiens

Tourisme, culture, loisirs

Développement économique

L'Observatoire économique du tourisme parisien, émanation de l'Office du tourisme et des congrès de Paris (OTCP), publie les résultats d'une enquête sur la fréquentation des sites culturels parisiens en 2016. Celle-ci porte sur 63 sites et 95 expositions temporaires, sur un total répertorié par l'Observatoire de 144 musées parisiens. Les résultats sont sans appel : avec 68,5 millions de visiteurs en 2016 contre 74,8 millions l'année précédente, la fréquentation affiche une baisse de 8,4%. L'étude explique ce fort recul - après des années de progression continue de la fréquentation - par "une conjoncture touristique défavorable" : contexte post-attentats à Paris, grèves, attentat de Nice, crue de la Seine...

La cathédrale Notre-Dame toujours en tête

Le "Top 10" de la fréquentation des sites culturels parisiens ne change pas entre 2016 et 2015. Le trio de tête regroupe toujours la cathédrale Notre-Dame (estimation de 12 millions de visiteurs), la basilique du Sacré Cœur (estimation de 10 millions) et Le Louvre (6,99 millions). Viennent ensuite la tour Eiffel (5,93 millions de visiteurs), le Centre Pompidou (3,33), le musée d'Orsay (2,99), la Cité des sciences et de l'industrie (2,19), la chapelle Notre-Dame de la médaille miraculeuse (estimation de 2 millions), le Muséum national d'histoire naturelle (MNHM, 1,58 million) et l'Arc de triomphe (1,34 million). Au total, seize sites culturels parisiens ont dépassé le million de visiteurs en 2016.
Du côté des expositions temporaires, le record 2016 appartient à un nouveau lieu culturel - la Fondation Louis Vuitton -, avec l'exposition sur la collection Chtchoukine, qui a accueilli 1,2 million de visiteurs. Un succès exceptionnel, car ce chiffre est quasi identique au record atteint par une exposition mythique, celle de Toutankhamon au Petit Palais en 1967... Viennent ensuite les expositions sur Magritte au Centre Pompidou (597.300 visiteurs), sur les dinosaures au Palais de la Découverte (514.730), sur la mer à Paris dans les Catacombes (512.284) et sur Le Douanier Rousseau au musée d'Orsay (478.855).

Fréquentation en baisse de 17% pour Le Louvre

Si les comparaisons d'une année sur l'autre n'ont pas de sens pour les expositions - tout étant fonction de l'attractivité de leur thème -, les grands sites culturels affichent en revanche des baisses souvent supérieures au recul moyen de 8,4%. La baisse de fréquentation est ainsi de 17% pour Le Louvre, de 14,2% pour la tour Eiffel, de 12,9% pour le musée d'Orsay, de 11% pour le MNHM, de 23,8% pour l'Arc de triomphe... Pour Notre-Dame, le recul serait de l'ordre de 12%. Parmi les dix sites culturels parisiens les plus fréquentés, seuls le Centre Pompidou (+9,0%) et la Cité des sciences et de l'industrie (+9,1%) tirent leur épingle du jeu, portés par des expositions à succès (voir plus haut).
En dépit de ces reculs, Le Louvre reste le premier musée du monde, mais désormais juste devant le Metropolitan Museum of Art de New York. Pour sa part, le Centre Pompidou figure au 13e rang et pour la sienne le musée d'Orsay au 16e.
Autre information apportée par l'enquête de l'OTCP : ce recul de fréquentation est dû, pour une bonne part, au moindre nombre de touristes étrangers, dont la proportion a diminué dans la plupart des musées, en particulier au Louvre (le plus ouvert à l'international), passant de 75% à 69%.
 

Haut de page