364 communes labellisées "Villes et Villages étoilés" pour l'édition 2019-2020

L’édition 2019-2020 du label national "Villes et Villages étoilés" a donné lieu à la labellisation de 364 communes, dans 76 départements et 14 régions, a annoncé l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes (ANPCEN). Pour la première fois, 4 territoires dans 4 régions différentes se voient décerner la distinction "Territoire de Villes et Villages étoilés" pour les résultats collectifs obtenus et leur implication propre.

L’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes (ANPCEN) a dévoilé fin mai le millésime 2019-2020 du label national "Villes et Villages Étoilés", soutenu par le ministère de la Transition écologique. Depuis sa création en 2009, ce label récompense, avec une progression possible de 1 à 5 étoiles, les communes - et, nouveauté cette année, des territoires -, engagés dans une démarche d’amélioration continue de la qualité de l’environnement nocturne aussi bien pour les habitants que pour la biodiversité.

Une commune cinq étoiles

Lors de cette édition 2019-2020, le label a été attribué, pour une durée de 5 ans, à 364 communes dans 76 départements et 14 régions. De Roussieux (Drôme), qui compte 23 habitants, à Strasbourg (280.000 habitants) en passant par Roubaix (96.500 habitants), Niort (59.000 habitants) ou Grasse (50.700 habitants), l'éventail des communes labellisées est de plus en plus large. 17 villes de plus de 10.000 habitants sont labellisées de 1 à 3 étoiles dans 8 régions. Dans ce palmarès, une commune (Isles-Bardel, dans le Calvados) a obtenu 5 étoiles, 19 communes 4 étoiles, 129 communes 3 étoiles, 127 communes 2 étoiles et 88 communes une étoile. 38 communes progressent dans le nombre d’étoiles proposé par le label. 
Les 364 communes de cette édition représentent près de 1,2 million d'habitants (+59 % par rapport à celle de 2017). Avec les labels valides de l’édition 2017, le label concerne près de 2 millions d’habitants. Ce sont à nouveau les régions de Nouvelle-Aquitaine (85 communes, + 26.8 %) et Auvergne-Rhône-Alpes (65 communes, - 4 %) qui comptent le plus de Villes et Villages étoilés alors que les Hauts-de-France (7), la Corse (3) et la Réunion (1) se situent en fin de palmarès.
71 communes des éditions précédentes ont également perdu leur label, soit parce qu'elles n’ont pas représenté leur dossier, soit parce qu'elles ne l'ont pas terminé. Certaines, après la création de communes nouvelles, n’ont plus en tant que commune déléguée la compétence de l’éclairage et n'ont donc pas pu concourir. Au total, ce sont désormais 722 communes qui disposent du label valide, avec une progression de près de 26% des résultats globaux depuis 2018.

Quatre territoires distingués pour leur action collective

Nouveauté de cette édition, l'ANPCEN a aussi voulu encourager les participations collectives de communes dans différents territoires (intercommunalités, parcs, etc.). Une distinction (et non une labellisation) est adressée à ces territoires. Elle tient compte à la fois du nombre de communes labellisées dans leur périmètre et de leurs actions de sensibilisation et d’accompagnement des communes à la lutte contre la pollution lumineuse. Ainsi, quatre territoires ont reçu une distinction collective d’encouragement "Territoire de Villes et Villages étoilés" pour la première fois : la communauté de communes du pays de Mortagne (Vendée) ; le parc naturel régional du Gâtinais Français (Essonne et Seine-et-Marne); le parc naturel régional des Causses du Quercy (Lot) ; le parc naturel régional des Préalpes d’Azur (Alpes-Maritimes).
Les communes labellisées Villes et Villages étoilés déclarent dépenser 10,1 millions d’euros pour la seule consommation d’énergie dédiée à l’éclairage, note l'ANPCEN. "Les communes labellisées 2019-2020, en éclairant 34% de moins que la moyenne nationale et 47% de moins que les communes qui ne pratiquent aucune réduction de durée d’éclairement en cœur de nuit, économisent près de 6 millions d’euros, grâce à la réduction de la durée d’éclairement en milieu de nuit", souligne l'association qui constate que ce chiffre est par ailleurs "en hausse de 270% en deux éditions du label".

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle