Apprentissage : prolongement des aides jusqu’à la fin de l’année

Le nouveau ministre du Travail, du plein Emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé sur RTL le mardi 24 mai que les aides accordées jusqu’au 30 juin 2022 aux entreprises pour recruter des jeunes en alternance allaient être prolongées jusqu’à fin 2022. Après 718.000 contrats en 2021, le gouvernement espère atteindre 1 million cette année. "Pour ce faire, il faut prolonger ces aides", a argué le ministre.

Pour rappel, depuis juin 2020, une "aide exceptionnelle" de 5.000 euros ou 8.000 euros est accordée pour la 1re année des contrats, selon des conditions d’âge et d’effectifs. "Le diplôme ou le certificat professionnel préparé en contrat d'apprentissage ne doit pas être supérieur au niveau Bac +5", précise le site "Entreprendre". Concernant un éventuel prolongement l’an prochain, Olivier Dussopt a indiqué qu’il dépendra du projet de loi de finances pour 2023.

Concernant le RSA, le ministre du Travail a confirmé qu’il n’allait pas être conditionné à la réalisation d’heures de travail. "Le RSA est inconditionnel, il s’agit d’un droit en cas de pertes de revenus", a insisté Olivier Dussopt, "mais notre objectif est que les gens sortent du RSA et pour cela il faut proposer aux bénéficiaires des parcours d’insertion et de retour vers l’emploi qui ne sont pas forcément des heures de travail, mais aussi de la formation ou de l’accompagnement, car l’essentiel est que le RSA ne soit pas une trappe à pauvreté mais une voie vers le retour à l’emploi".

 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle