Localtis

Culture - Audrey Azoulay relance les "Portes du Temps"

Publié le
par
V.L.
dans

Tourisme, culture, loisirs

Politique de la ville

Cohésion des territoires

Social

Créé en 2005 en direction des jeunes des quartiers ZUS, le dispositif "Les Portes du Temps" est relancé sous le nouvel intitulé "C'est mon patrimoine !", avec une nouvelle feuille de route et un budget à la hausse (+57% par rapport à 2016). Un appel à projets, piloté par le ministère de la Culture et le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET), est en cours ; les retours sont attendus avant le 13 février prochain.
L'objet reste le même : permettre "aux enfants et adolescents des territoires les plus éloignés de la culture de découvrir les musées et monuments durant les vacances scolaires, dans le cadre d'activités encadrées et d'ateliers de pratique artistique". Des jeunes essentiellement inscrits en centres sociaux, maisons des jeunes de la culture, centres de loisirs ou foyers ruraux.
Le ministère vise un objectifs de 40.000 jeunes (6-18 ans) sensibilisés en 2017 (contre 28.000 en 2016), dont 60% de bénéficiaires issus des quartiers de la politique de la ville et 30% de bénéficiaires âgés de 13 ans et plus en 2017 (contre 10% en 2016). Il précise par ailleurs qu'une "attention sera portée aux projets destinés aux jeunes résidant dans les zones rurales et périurbaines".
La notion de "patrimoine" est entendue dans sa "diversité" : musées, monuments, architecture, archéologie, patrimoine industriel, archives, patrimoine immatériel, paysages...
Les partenariats doivent être montés à l'échelle des territoires et le ministère insiste sur la "co-construction de chaque projet entre professionnels de différentes disciplines : médiateurs du patrimoine, artistes, acteurs de l'enfance et de la jeunesse, réseaux d'éducation populaire, collectivités territoriales...
Le projet doit se dérouler durant au moins 7 jours.
Depuis le lancement de l'opération en 2005, Les Portes du Temps ont accueilli plus de 350.000 jeunes. Pour la 12e édition en 2016, plus de 130 sites avaient "ouvert leurs portes" à 98 projets.

Haut de page