Avec le jeu "Plus belle ma ville ?", le pays de Lorient explique l'urbanisme durable aux citoyens (56)

Publié le
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Finistère

Depuis 2011, l'agence d'urbanisme et de développement économique de Lorient (Audélor) anime le jeu "Plus belle ma ville ?" pour son commanditaire, le syndicat mixte du Scot du pays de Lorient. Une façon efficace de faire comprendre au grand public les grands enjeux du Scot et de l'urbanisme durable.

"Chargés de présenter au grand public le Scot du pays de Lorient (30 communes, 2414.200 habitants) lors du salon sur le développement durable, nous nous trouvions un peu passifs avec nos simples panneaux d'exposition. Le jeu nous a semblé une bonne idée pour approcher plus facilement le visiteur" indique la chargée d'études urbaines à Audélor, Rozenn Ferrec. C'est ainsi qu'est né en 2011 "Plus belle ma ville ?", un jeu de plateau collaboratif visant à mieux faire comprendre les grands principes de l'urbanisme durable.

Des règles qui s'inspirent des principes inscrits dans le Scot du pays de Lorient

Le jeu se présente sous forme de quatre plateaux représentant différents morceaux de ville : une ville centre, une ville littorale, une ville périurbaine et un bourg rural. Sur chaque plateau, les joueurs ont des objectifs différents d'accueil d'habitants et d'emplois et doivent respecter les règles d'un développement urbain durable : gaspiller le moins d'espace, proposer une typologie variée de logements, mixer commerces et logements, tenir compte des transports en commun. Des principes qui s'inspirent de ceux inscrits dans le Scot du pays de Lorient.

Le citoyen se met dans la peau d'un planificateur

"Plus belle ma ville ?" est à la fois un jeu de construction et un jeu de rôle. Sans gagnant ni perdant, puisqu’il s'agit surtout lors de la jonction des différents plateaux, de créer un moment fort de discussion et d’aborder la notion d'intercommunalité, poursuit la chargée d'études urbaines. "Le citoyen se met dans la peau d'un planificateur ; il comprend ainsi les arbitrages que les élus doivent rendre. C'est une expérience vécue bien plus efficace que toute autre explication technocratique", souligne le vice-président du syndicat mixte du Scot, Nicolas Bernard.
Selon les publics concernés, scolaires, citoyens ou élus, des règles plus ou moins détaillées peuvent être introduites : on peut par exemple aller jusqu'à intégrer les objectifs d'un PLH.

Des usages variés : écoles, opération Anru, concertation PLUi ou Scot

Audélor et les communes utilisent "Plus belle ma ville ?" lors d’évènements grand public (salons, semaine de l’architecture, semaine bleue…). Le jeu a notamment fait escale sur la commune de Lanester à l'occasion d'une opération de rénovation urbaine et sera à l'automne 2015 sur la communauté de communes de Questembert pour la concertation PLUi.
Audélor a conventionné avec la maison de l'architecture et des espaces en Bretagne pour animer et faire circuler ce jeu en direction du grand public sur toute la région.
Une convention a également été passée avec l’association Nature et Culture qui propose et prend en charge l’animation du jeu auprès de collèges et lycées. Une dizaine de classes l’utilisent chaque année.
Avec l'élaboration du nouveau Scot, "Plus belle ma ville ?" va reprendre du service sur l’ensemble du territoire lorientais en s'intégrant au dispositif de concertation mis en place par le syndicat mixte. "Cet outil de 'partage du pouvoir d'agir' est un bon outil pour susciter de nouveaux comportements et rapprocher l'habitant de l'intercommunalité", conclut le vice-président du syndicat mixte.

Réalisation du jeu et conditions de mise à disposition
Le syndicat mixte du pays de Lorient a financé ce jeu dont le coût s’élève à 15.000 euros : 10.000 euros d'étude-conception et 5.000 euros pour la réalisation. L’association lorientaise Idées détournées a fait participer une dizaine d'adultes membres de ses ateliers pour tester et valider les principes de conception du jeu. En outre, les enfants d’un centre de loisirs et d'un institut médico-éducatif ont été associés à la fabrication proprement dite du jeu en bois peint.
La mise à disposition du jeu est gratuite dans le cadre de la concertation Scot du pays de Lorient. Par ailleurs, Audélor facture l’animation au prix de journée de 500 euros ou une formation des animateurs sur une demi-journée pour 250 euros. Le jeu est prêté gracieusement via une convention.

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Syndicat mixte du Scot du pays de Lorient

2, bd du Général Leclerc
56100 Lorient
Nombre d'habitants : 223486
Nombre de communes : 30
Nom de la commune la plus peuplée : Lorient (57706 hab.)

Nicolas Bernard

Vice-Président

Agence d'urbanisme et de développement économique (Audélor)

12, avenue de la Perrière
56100 Lorient
02 97 12 06 40

Rozenn Ferrec

Chargée d'études urbaines
r.ferrec@audelor.com
Haut de page