Jean-Noël Escudié / P2C

Tourisme - La reprise de la fréquentation touristique s'est accélérée au dernier trimestre 2017

Tourisme, culture, loisirs

Après la récente - et surprenante - annonce par la Banque de France d'une révision rétrospective à la hausse des recettes touristiques internationales 2016 à hauteur de dix milliards d'euros (voir notre article ci-dessous du 1er février 2018), une autre bonne nouvelle vient conforter la reprise de l'activité touristique, durement touchée par les conséquences des attentats de 2015 et 2016. Les chiffres de l'Insee sur la fréquentation touristique dans les hôtels, campings et autres hébergements collectifs touristiques (AHCT, c'est-à-dire auberges de jeunesse, centres sportifs, Villages vacances, maisons familiales, résidences de tourisme...), au quatrième trimestre 2017, montrent une nette accélération de la reprise de l'activité touristique.

Une hausse qui va au-delà d'un simple effet de rattrapage

Les chiffres du quatrième trimestre 2017 affichent en effet une progression de 7,8% par rapport à la même période de 2016 (même s'il ne faut pas oublier que cette période avait fortement pâti des conséquences de l'attentat de Nice en juillet 2016). Cette hausse du dernier trimestre est supérieure à celle du trimestre précédent (+4,1%) et confirme la tendance observée depuis le premier semestre de cette année. La reprise observée par l'Insee va au-delà du simple rattrapage des conséquences des attentats. En effet, les résultats du dernier trimestre 2017 sont supérieurs de 9,9% à ceux du dernier trimestre 2014, donc avant les attentats.
Autre point positif : la confirmation du retour des touristes étrangers, qui progressent de 11,2%, contre 6,5% pour les touristes français. Sur les trois dernières années, la reprise de l'activité touristique demeure toutefois davantage le fait des résidents (+12,4%) que des non résidents (+4,6%), qui se s'étaient détournés de la France après les attentats.

Principaux bénéficiaires : l'Ile-de-France, le littoral et la haute montagne

En termes géographiques, l'Insee observe que "la croissance est encore tirée par l'Ile-de-France, comme lors des trois trimestres précédents". Dans les hôtels, les nuitées progressent de 5,2% en glissement annuel au dernier trimestre 2017, avec une hausse particulièrement marquée en Ile-de-France (+8,8%), un peu moins vive sur le littoral (+4,7%) et plus modérée dans les autres zones. La progression du nombre de nuitées est due avant tout aux touristes étrangers (+11,7% contre +2,2% pour les résidents). Ce retour des touristes étrangers au dernier trimestre bénéficie à tous les territoires, mais plus particulièrement au littoral (+13%) et à l'Ile-de-France (+12,9%), où les touristes étrangers représentent désormais 53% des nuitées. Au final, l'hôtellerie francilienne connaît son meilleur quatrième trimestre depuis 2010.
Dans les autres hébergements collectifs touristiques, la hausse de 16,6% observée au dernier trimestre est particulièrement forte dans les espaces urbains et dans les massifs de haute montagne. Contrairement au cas des hôtels, la progression des nuitées dans les AHCT est le fait de la clientèle résidente (+18,8%), davantage que des non résidents (+8,4%). Les principaux bénéficiaires de cette évolution sont l'Ile-de-France, le littoral et les stations de haute montagne, où "la fréquentation retrouve presque son niveau du quatrième trimestre 2015, après une fin d'année 2016 très difficile". La hausse est plus modeste (+2,1%) dans les espaces touristiques ruraux et la moyenne montagne.

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page