Haut-Rhin

Quatre EPCI développent ensemble un plan de formation pour les hébergeurs touristiques (68)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Pour structurer et développer l'activité touristique, la communauté de communes de la Vallée de Saint-Amarin a réalisé en 2011 un diagnostic des infrastructures et a proposé un programme de formation pour les hébergeurs touristiques, en s’associant avec trois autres communautés de communes.

La communauté de communes de la Vallée de Saint-Amarin (15 communes, 13.200 habitants) est située au sud des Vosges alsaciennes au cœur du Pays Thur Doller. Historiquement structuré autour du textile, le territoire a perdu en vingt ans la moitié de ses emplois industriels, d’où un repositionnement stratégique vers l'économie du tourisme.

Un choix politique : professionnaliser l’accueil touristique

"Notre territoire a une faible notoriété. Plutôt que réaliser des actions coûteuses de promotion du territoire, les élus ont fait le choix d’accompagner les hébergeurs vers une montée en gamme de leur offre pour les aider à améliorer leur mode de commercialisation", explique Véronique David, responsable du développement touristique à la communauté de communes. Après la mise en valeur des sites, le deuxième volet de la stratégie touristique du territoire s'est donc concentré sur la structuration et le développement des hébergements. "A cet effet, nous avons mis en œuvre un programme d’accompagnement individuel et de formation collective auprès de ces professionnels", poursuit-elle.

Le diagnostic dresse trois typologies d'hébergement

Le projet démarre en 2011 par un diagnostic réalisé en interne par la responsable du développement touristique, qui a mené une enquête téléphonique auprès des 155 hébergeurs situés sur la communauté de communes, classés en cinq catégories : campings, hôtels, locations de vacances, chambres d'hôtes et accueils de groupe. L’ensemble représente 3.500 lits. Cet état des lieux a permis de dresser un panorama de l'évolution des infrastructures depuis trente ans de définir trois typologies d'hébergement pour chaque catégorie. Par exemple, il apparaît que l'offre en hôtellerie devrait être segmentée en "hôtels loisirs/affaires", "auberges de montagne" et "hôtels de charme". Cette analyse, telle une feuille de route, propose aux hébergeurs des axes de développement pour mieux positionner leur offre par rapport aux attentes de la clientèle qu’ils souhaitent accueillir. Et surtout, elle est le point de départ à une offre de formation visant à aider les hébergeurs à améliorer leur pratique et développer de nouvelles les compétences.

Programme de formation mutualisé à l'échelle de quatre communautés du pays

Afin de lancer la dynamique à une échelle plus large, la vallée de Saint-Amarin propose aux trois autres communautés de communes du Pays Thur Doller de participer à cette démarche, en assurant le pilotage puisqu’elle regroupe à elle seule la moitié des hébergements du territoire. Les hébergeurs sont mobilisés via une réunion publique qui présente la stratégie touristique et ses enjeux, ainsi qu’à travers un accompagnement individuel réalisé par un chargé de mission désigné sur chaque intercommunalité. Puis, quatre groupes de travail - rassemblant les hébergeurs par catégorie et les chargés de mission - recensent les besoins de formation. Cette mobilisation aboutit à l’élaboration d’un plan de formation de onze sessions visant à professionnaliser les pratiques en matière de comptabilité, réglementation, gestion, communication, langues étrangères et nouvelles technologies. Munis de ce cahier des charges, les quatre EPCI (communautés de communes de Saint-Amarin, Thann, Masevaux et Cernay) créent un groupement de commande pour l’achat des formations (cf. Convention et Cahier des charges joints) qui ont représenté un budget total de 13.000 euros TTC en 2011 et de 16.000 euros en 2012. Le financement a été assuré à 55% par l'Europe via le programme Leader, à 22,5% par le conseil général du Haut-Rhin et le reste par les quatre collectivités.

Formalisation d'un réseau d'hébergeurs touristiques

La formation était proposée gratuitement aux participants et son déroulement a été réparti sur les différents territoires (cf. plaquette de présentation du programme de formation). Le programme a rencontré un vif succès en 2011 puisque 25% des hébergeurs y ont participé, ce qui représente 198 formations suivies, soit 1.268 h de formation sur un total de 11 sessions. Forte de ce bilan, les quatre collectivités ont lancé une nouvelle consultation pour nouveau programme de formation en 2012 autour de quatre axes : créer son site internet ; utiliser la bureautique pour le publipostage et la création d’affiches ou dépliants ; langues étrangères ; commercialiser son hébergement à l’étranger. "Le partage d'expérience entre les structures a été très riche, souligne la responsable du développement touristique à la communauté de communes de Saint-Amarin. Jusqu'à présent les hébergeurs étaient isolés et concurrents, ils ont appris à se connaître et sont entrés dans une logique de réseau local d'hébergement touristique contribuant à la promotion du territoire et à mieux relier les sites entre eux. Ce programme a posé les bases du prochain volet de la stratégie touristique : organiser les offices de tourisme en réseau pour mieux répartir les fonctions touristiques sur le territoire."

Delphine Lethu, L’Œil à la Page, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info.
 

Contact(s)

Communauté de communes de la Vallée de Saint-Amarin

70 rue Charles de Gaulle
68550 Saint-Amarin
03 89 82 60 01
03 89 38 23 14
cc-stamarin@cc-stamarin.fr
Nombre d'habitants : 13200
Nombre de communes : 15
Nom de la commune la plus peuplée : Saint-Amarin (2494 hab.)

Annick Lutenbacher

Vice-présidente déléguée au tourisme

Véronique David

Chargée du développement touristique
v.david@cc-stamarin.fr
Haut de page