Santé / Hébergement - Un guide sur la prévention et la gestion des impacts sanitaires et sociaux liés au froid

Une instruction interministérielle du 26 septembre 2013 met en place le "Guide national relatif à la prévention et à la gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid - 2013-2014". Ce document est issu des réflexions d'un groupe de travail réunissant les directions d'administration centrale concernées de plusieurs ministères (Affaires sociales et santé, Logement, Intérieur, Travail et Emploi), ainsi que divers organismes comme l'Institut de veille sanitaire (InVS), Météo-France et l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).
Ce guide "a pour objectif de définir les actions à mettre en œuvre aux niveaux local et national, pour détecter, prévenir et limiter les effets sanitaires et sociaux liés aux températures de l'hiver et ses aspects collatéraux, en portant une attention particulière aux populations vulnérables". Plus transversal que la traditionnelle circulaire sur le plan Hiver en matière d'hébergement, "ce guide prend en compte notamment les problématiques inhérentes à l'accès aux soins, au logement, aux intoxications par le monoxyde de carbone ou aux maladies infectieuses".
Le document aborde ainsi cinq aspects principaux. Le premier concerne le dispositif de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux des vagues de froid. Il repose sur la mise en place d'une veille saisonnière du 1er novembre au 31 mars et sur un ensemble de mesures préventives et curatives, déclinées au niveau national et au niveau local. Les quatre volets suivants du guide portent sur le rôle et les actions des différents acteurs, notamment en cas de passage de la vigilance météorologique à une alerte "grand froid" orange ou rouge. Ils passent ainsi successivement en revue les préfets de département, les agences régionales de santé (ARS), les services extérieurs du ministère des affaires sociales (DDCS et DDCSPP) et les unités territoriales de la direction régionale et interdépartementale de l'hébergement et du logement (UT-Drihl), ainsi que le rôle et les actions des autres acteurs : communes, associations, directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), services intégrés d'accueil et d'orientation (Siao)...
Le guide national définit aussi quatre axes d'intervention de ces différents acteurs, assortis chacun d'un certain nombre de recommandations et de renvois aux fiches mesures correspondantes. Ces quatre axes d'intervention consistent à prévenir et anticiper les effets des vagues de froid, à protéger les populations, à informer et communiquer, ainsi qu'à capitaliser les expériences.
L'essentiel du guide est en effet constitué de douze "fiches mesures", souvent très détaillées et à la vocation opérationnelle affirmée. On trouve ainsi notamment des fiches consacrées aux établissements de santé et médicosociaux, au dispositif d'accueil des personnes isolées et des sans domicile, à la déclinaison départementale du dispositif opérationnel de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux d'une vague de froid, ou encore aux mesures préventives se rapportant au risque infectieux en période hivernale.

Références : instruction interministérielle DGS / DUS / DGOS / DGCS / DGSCGC / DGT / 2013 / 351 du 26 septembre 2013 relative au guide national de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid 2013-2014.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle