"1.000 premiers jours de l'enfant" : 200 lauréats sélectionnés, dont de nombreuses collectivités

Adrien Taquet a annoncé les résultats de l'appel à projets "1.000 premiers jours de l'enfant". Près de 200 projets ont été retenus dans quinze régions, sur les actions très concrètes correspondant à l'un des six axes nationaux prioritaires (accompagnement des parents, promotion de la santé, offre d'éveil...). Les communes, intercommunalités et CCAS y occupent une place importante, ainsi que les structures soutenues par les collectivités.

Deux mois après avoir présenté en conseil des ministres une communication sur le premier bilan de la démarche des "1.000 premiers jours de l'enfant", lancée deux ans plus tôt par Emmanuel Macron lui-même (voir nos articles du 8 octobre 2021 et du 19 septembre 2019), Adrien Taquet, le secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles, a annoncé, le 6 décembre, les résultats de l'appel à projets national lancé en avril dernier sur le même sujet. Près de 200 projets ont ainsi été retenus dans quinze régions, portant sur des actions très concrètes.

Des projets "adaptés au  quotidien des parents et des enfants"

Pour être sélectionnés, les projets présentés devaient être "construits à partir des besoins des parents et des enfants, adaptés à leur quotidien, à leur rythme et à leurs lieux de vie, réunissant les services et professionnels des secteurs sanitaire et social, pour un meilleur accompagnement des parents et au bénéfice du développement et de la santé de l'enfant". Ils devaient également s'inscrire dans l'un des six axes nationaux prioritaires : repérage des situations de fragilité et accompagnement des parents sans rupture tout au long des 1.000 premiers jours, développement d'actions en promotion de la santé pour les plus petits, prévention de l'isolement et de l'épuisement des parents, notamment des mères en post-partum, aménagement des lieux et de l'offre pour favoriser l'éveil culturel et artistique des tout-petits, notamment des plus défavorisés, conciliation des temps entre vie professionnelle et parentalité et, enfin, place du père ou du second parent dans le parcours de 1.000 premiers jours.
En pratique, les appels à projets ont été lancés, sur une base volontaire, par les ARS sur le volet prévention et santé et par les Dreets (directions régionales de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités) sur le volet plus social. La démarche a été menée également en liaison, entre autres, avec les CAF, l'assurance maladie, les caisses de MSA et les commissaires régionaux à la prévention et à la lutte contre la pauvreté.

Une grande diversité d'acteurs et de contenus

Présentés en détail dans un tableau Excel à télécharger et une carte interactive, les résultats de l'appel à projets montrent une grande diversité d'initiatives. Les communes, les intercommunalités et les CCAS y occupent une place importante, ainsi que les structures soutenues par les collectivités, comme les maisons de santé pluridisciplinaires ou les structures d'accueil de la petite enfance. Le tout représente sans doute autour de la moitié des actions retenues. Les autres acteurs sont des établissements de santé, des associations, des Udaf (unions départementales des associations familiales), des réseaux périnatalité ou maternité, mais aussi des acteurs plus insolites, comme le parc naturel régional de la Brenne (formation des assistantes maternelles à la santé environnementale sur le ressort du parc), la ludothèque d'Ajaccio (développement des interactions sociales du jeune enfant par le jeu), le centre des arts du cirque et de la rue de Beauvais (éveils culturel et artistique des très jeunes enfants par les arts du cirque et éveil corporel par les arts de la rue) ou le Samu social du Paris (amélioration des conditions psychologiques et sanitaires des jeunes enfants et des mères hébergés en hôtel). 
En termes de financement, chaque appel à projets régional devait permettre la dotation d'au moins 100.000 euros aux projets lauréats et d'au moins 200.000 euros en cas d'appels à projets communs ARS-Dreets. A noter : cet appel à projets complète d'autres initiatives voisines dans le domaine de la petite enfance, comme celles des 21 lauréats de l'appel à manifestation d'intérêt "Accueil pour tous" lancé en 2021 dans le cadre de la stratégie Pauvreté, ainsi que celles des lauréats des appels à projets organisés localement en 2021 par les commissaires régionaux à la prévention et à la lutte contre la pauvreté dans le cadre du plan de formation "Ambition enfance égalité" visant les professionnels de la petite enfance.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle