Localtis

4.000 collèges ont rouvert, des difficultés demeurent

Les cours ont repris dans les collèges pour les élèves de 6e et 5e dans les départements classés "verts". Cette reprise ne concerne pour l'heure qu'un petit nombre de collégiens. Des difficultés liées aux transports scolaires ou à la cantine demeurent dans certains départements.

Combien de collégiens ont repris le chemin de leur établissement le 18 mai ? Selon Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, ils seraient 185.000. Comparé aux quelque 3,4 millions de collégiens scolarisés dans le public et le privé, ce chiffre est donc faible. Et pour cause. Seuls les collèges des 69 départements les moins touchés par la pandémie de covid-19, ceux classés en zone verte, pouvaient rouvrir. Ensuite, seuls les élèves de 6e et 5e pouvaient rentrer. En outre, la liberté de choix qui leur est laissée jusqu'au 2 juin a conduit certains parents à garder leurs enfants à la maison. De plus, l'application du protocole sanitaire a conduit à faire venir les élèves par classe de quinze au maximum. Enfin, ce même protocole a rendu impossible la réouverture de certains collèges, laquelle est en effet subordonnée à la capacité des collectivités à assurer le strict respect des règles sanitaires. Au final, ce sont 85% des établissements situés en zone verte, soit près de 4.000 des 7.200 collèges de France, qui ont effectivement pu accueillir des élèves. 

"Proportions variables"

Ce retour en classe s'est réalisé dans des proportions variables selon les départements. Car aux problématiques de l'Éducation nationale, il a fallu ajouter celles propres aux conseils départementaux. Les effectifs étaient souvent réduits, avec par exemple 80% des agents départementaux mobilisables en Corrèze et 75% dans le Cantal. Dans les départements ruraux comme le Cantal et la Creuse, c'est la question du transport scolaire qui s'est posée avec acuité. Résultat, seul un quart des élèves environ était attendu. Dans le Finistère, quatre élèves sur dix environ ont regagné leur établissement, et en Haute-Savoie, plus de 50% des parents avaient affiché leur intention d’envoyer leurs enfants au collège.

Cantine à la carte

Dans les collèges rouverts, la reprise de la restauration scolaire offre un autre sujet à traiter pour les départements. Dans le Tarn, les élèves se voient servir un plat chaud à table par les agents de la collectivité. Le Rhône a opté pour le panier-repas. L’Isère et la Haute-Savoie produisent et distribuent, par leurs cuisines mutualisées des collèges, des repas froids servis, lorsque cela est permis, dans de la vaisselle jetable. Certains départements proposent des repas à des tarifs plus bas (-50% en Isère), voire gratuits pendant les deux premières semaines suivant la reprise dans le Rhône. 
Selon la circulaire du 4 mai 2020 relative à la réouverture des écoles et des établissements scolaires, "un examen de la situation sanitaire, fin mai, permettra de déterminer la possibilité d'étendre la réouverture progressive des collèges et d'ouvrir les lycées". Cette dernière vague de réouverture, qui devrait débuter début juin, concernera les classes de 4e et 3e de collège ainsi que les classes des lycées, avec une priorité donnée aux lycées professionnels. Les classes de 6e et 5e des collèges situés en zone rouge pourraient également être concernées, même si, selon nos informations, il semble déjà acquis que certains collèges dans les départements les plus touchés par le virus ne rouvriront pas cette année scolaire.
 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page