Appel à projets "Ponts connectés" : 17 lauréats retenus

Jean-Baptiste Djebbari, ministre chargé des transports, a annoncé ce 23 avril les 17 lauréats de l'appel à projets "Ponts connectés" ouvert aux entreprises pouvant être partenaires de projets des collectivités territoriales pour moderniser la gestion des ponts.

Au cours d’un déplacement au viaduc de Millau ce 23 avril, Jean-Baptiste Djebbari, ministre chargé des transports, a annoncé les 17 lauréats (sur 39 candidatures reçues), de l'appel à projets "Ponts connectés", représentant un budget global d’investissement de 8 millions d'euros. Lancé dans le cadre de France Relance et doté de 4 millions d'euros de soutien, cet appel à projets était ouvert aux entreprises qui pouvaient être partenaires de projets des collectivités territoriales. Il visait à "faire émerger de nouvelles méthodes et de nouveaux outils pour assurer la maintenance des ponts, la rendre plus sûre, plus efficace et moins coûteuse", a rappelé le ministère dans un communiqué, les derniers développements en matière d’instrumentation, télécommunication, traitement de données et intelligence artificielle offrant "un potentiel important en complément des méthodes classiques d’inspections visuelles", souligne-t-il.

Enjeu de sécurité publique

On compte sur le territoire national environ 24.000 ponts appartenant à l’État, entre 100.000 et 120.000 ponts appartenant aux départements et entre 80.000 et 120.000 ponts appartenant aux communes et aux groupements de communes. "Points névralgiques des réseaux routiers", leur fermeture peut bouleverser toute la desserte d’un territoire. "Or ces ouvrages vieillissent (usure, agressions climatiques) et il est primordial de s’assurer de leur bon état, faute de quoi les risques pour la sécurité publique peuvent s’avérer importants : plusieurs effondrements de ponts ces dernières années, en France (Mirepoix-sur-Tarn le 18 novembre 2019) et à l’étranger (Gênes le 14 août 2018), nous l’ont tragiquement rappelé", explique le ministère.

Recensement et évaluation des ouvrages d'art communaux 

Outre l'appel à projets "Ponts connectés", une démarche de diagnostic a été lancée en direction des petites communes, souvent particulièrement démunies en termes de connaissance de leurs ouvrages et de leur état, et de procédures d’entretien. Tous deux s'inscrivent dans l’offre de services en ingénierie proposée aux collectivités territoriales par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et leur mise en œuvre a été confiée au Cerema qui est l’établissement public de l’État référent pour l’expertise publique sur les ouvrages d’art.
Toujours dans le cadre de France Relance, le programme de recensement et d’évaluation des ouvrages d’art communaux, qui doit permettre d’établir un "carnet de santé" des ponts, mobilise 40 millions d'euros. Ce programme est proposé à titre gratuit aux communes éligibles volontaires, qui peuvent se porter candidates en remplissant un formulaire dématérialisé jusqu’au 30 avril. Les recensements et visites sur le terrain devraient démarrer dès cet automne et mobiliser largement les bureaux d’études et d’ingénierie privés.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle