Comité de suivi du CIV : les mesures se déploient et la réforme d'Action Logement se précise

Le comité de suivi du Comité interministériel des villes (CIV) qui s'est réuni samedi sous la présidence de Jean Castex a donné l'occasion de faire le point sur un certain nombre de mesures engagées ou prévues, à commencer par l'abondement de deux milliards d'euros en faveur du NPNRU. Il a aussi permis de concrétiser, via un accord avec l'Etat et l'Anru, l'engagement d'Action Logement.

Le comité de suivi du Comité interministériel des villes (CIV) s'est réuni à Clichy-sous-Bois, le 10 juillet, sous la présidence de Jean Castex. Le choix de cette commune de Seine-Saint-Denis ne doit rien au hasard, puisque son maire n'est autre qu'Olivier Klein, le président de l'Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine). S'agissant d'un comité de suivi – le deuxième du genre après celui tenu dans le Gard le 27 mars (voir notre article du 29 mars 2021) –, pas de grandes annonces comme lors du CIV du 29 janvier à Grigny (Essonne), qui avait vu la rallonge de 2 milliards d'euros pour le nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU, voir notre article du même jour). En revanche, ce comité de suivi a donné l'occasion de faire le point sur un certain nombre de mesures engagées ou prévues. Il a aussi permis de concrétiser, via un accord avec l'Etat et l'Anru, l'engagement d'Action Logement, qui va financer 1,4 milliard sur les deux milliards supplémentaires annoncés par l'Etat.

Des chantiers NPNRU déjà engagés dans 291 quartiers

Côté suivi de l'abondement de deux milliards d'euros, il apparaît qu'au 30 juin 2021, les projets du NPNRU sont désormais validés dans 411 quartiers sur les 450 concernés. Et les chantiers ont effectivement débuté dans 291 quartiers, conformément à l'objectif fixé par le Premier ministre d'au moins 300 quartiers NPNRU concernés d'ici à la fin de 2021. Au-delà de cet élément central, le comité de suivi a également permis de faire le point sur plusieurs actions relevant de la politique de la ville et annoncées lors du dernier CIV.
C'est le cas du déploiement des 600 bataillons de la prévention (binômes d'éducateurs spécialisés et de médiateurs) : dès la fin du mois de juillet, 192 éducateurs et médiateurs devraient avoir été recrutés et la contractualisation avec les collectivités territoriales a débuté. Jean Castex a d'ailleurs signé la première convention d'Ile-de-France avec les maires de Clichy-sous-Bois et de Montfermeil, ainsi qu'avec le président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis. 

Cités de l'emploi et plan de relance dans les quartiers 

Sur l'opération Quartiers d'été, le gouvernement indique avoir engagé 40 millions d'euros, afin que les collectivités et les associations puissent proposer des activités sportives, culturelles, de divertissement, "mais aussi des services permettant l'accès aux droits et à l'insertion professionnelle aux jeunes et aux familles des 1.514 quartiers prioritaires". 
Le Premier ministre a également dévoilé la liste des 60 nouvelles cités de l'emploi, qui s'ajouteront aux 24 existantes. Ces structures réunissent agents du service public de l'emploi, responsables associatifs et chefs d'entreprise, afin de proposer un accompagnement sur mesure aux demandeurs d'emploi des QPV, à commencer par ceux les plus éloignés de l'emploi. 
Enfin, le Premier ministre a fait le point sur la mise en œuvre du plan France relance et, plus précisément, sur la mobilisation des 1,1 milliard d'euros dédiés aux QPV (emploi et insertion professionnelle des jeunes, amélioration du cadre de vie, attractivité des territoires, renforcement de la cohésion sociale...). Il a indiqué que, cinq mois après la tenue du CIV à Grigny, 871 millions d'euros de crédits de relance ont d'ores et déjà été engagés. 

La réforme d'Action Logement se précise

Lors de cette réunion du comité de suivi, le Premier ministre a signé l'avenant à la convention tripartite entre l'Etat, l'Anru et Action Logement, qui concrétise l'engagement de ce dernier ans dans le financement des deux milliards d'euros supplémentaires du NPNRU. Dans le communiqué de Matignon, Jean Castex indique avoir "remercié les partenaires sociaux pour ce nouvel engagement d'Action Logement en faveur des quartiers". Mais il a aussi "salué le partenariat constructif et la qualité des propositions qu'ils ont formulées pour poursuivre la réforme du groupe. Leur mise en œuvre contribuera à loger plus efficacement les salariés et à un renforcement de la mixité sociale".
De son côté, Action Logement, dans un communiqué du 10 juillet, revient aussi sur les pistes de réforme du groupe. Il salue ainsi "cette avancée très positive" et souligne le fait que "les partenaires sociaux ont toujours été engagés pour assurer la mission d'utilité sociale du groupe qui s'attèlera à la mise en œuvre de ces propositions avec détermination. Ces mesures, proposées par les partenaires sociaux, visent à la fois à renforcer l'efficacité du groupe et sa fluidité fonctionnelle, en réaffirmant l'importance du paritarisme de gestion dans un dialogue constructif avec l'Etat, et à conforter l'action quotidienne par une politique de résultats et d'évaluation, au service des salariés, des entreprises et des territoires".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle