Handicap/Culture - La culture se veut le bon élève de l'accessibilité

Au-delà des avancées en matière, notamment, d'accessibilité des lieux culturels, le gouvernement met en avant trois chantiers liés au handicap : l'audiovisuel, le numérique et la formation des professionnels de la culture.

Le 27 janvier, Fleur Pellerin remettait les prix Patrimoines pour tous, qui récompensent une démarche d'excellence en matière d'accessibilité généralisée pour les personnes en situation de handicap moteur, visuel, auditif ou mental, dans les établissements culturels accueillant du public (voir notre article ci-contre du 29 janvier 2016). A cette occasion, la ministre de la Culture et Ségolène Neuville - la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion - ont dressé le bilan des "avancées sur l'accessibilité des personnes aux arts et à la culture" et esquissé les actions prévues pour 2016-2017.

Une formation handicap pour tous les jeunes en service civique

Etienne Petitmengin, secrétaire général du Comité interministériel du handicap, a notamment fait le point sur les avancées enregistrées depuis 2014 : poursuite de la mise en accessibilité des sites internet des établissements culturels, progression de l'accessibilité des lieux culturels, actions du CNC (Centre national du cinéma et de l'image animée) pour soutenir l'accessibilité des œuvres et établissements cinématographiques, accès aux établissements d'enseignement culturel...
Les deux ministres ont également rappelé l'appel lancé aux établissements culturels pour accueillir en service civique des jeunes en situation de handicap. Elle ont proposé que tous les jeunes - valides - en service civique bénéficient d'une formation handicap, organisé en liaison avec les associations.
De son côté, Fleur Pellerin a rappelé que le projet de loi Création, adopté en première lecture par l'Assemblée nationale et qui va être très prochainement examiné par le Sénat, "intègre pleinement la question de l'accès à la culture des personnes handicapées et notamment améliore l'exception handicap aux droits d'auteurs, en incluant dans la définition des publics bénéficiaires les dyslexiques ou dyspraxiques ; ainsi qu'en favorisant la mutualisation des fichiers numériques des œuvres adaptées aux situations de handicap entre les différentes structures agréées".

Audiovisuel : les flashs infos et les débats des présidentielles en LSF

Pour 2016 et 2017, les deux ministres ont présenté trois chantiers principaux. Le premier porte sur l'accessibilité de l'audiovisuel public et regroupe plusieurs mesures : déploiement, à partir de juin 2016, permettant - en télévision connectée - l'interprétation de certains programmes en langue des signes française (LSF), traduction des flash info en LSF (en lien direct avec les derniers attentats), inclusion de la dimension de l'accessibilité dès la conception de la future chaîne d'information en continu du secteur public, traduction intégrale en LSF des débats de la présidentielle 2017, mobilisation du secteur professionnel pour développer rapidement un "décodeur TNT vocalisant"...

Edition adaptée et formation

Le second chantier concerne l'édition adaptée et le numérique. Une mission de l'Igas et de l'Inspection générale des affaires culturelles (Igac) doit remettre prochainement des préconisations pour améliorer les activités d'adaptation des œuvres, tout en rationalisant les moyens et les financements affectés. Les deux ministres ont également annoncé un Hackaton (événement réunissant des développeurs dans un esprit de programmation collaborative) sur le thème "Nouvelles technologies / culture / accessibilité universelle". Par ailleurs, la thématique de l'accessibilité sera inscrit dans l'appel à projet "Services numériques culturels innovants", qui doit être lancé dans le courant de 2016.
Enfin, le troisième chantier porte sur la formation des professionnels de la culture. Tous les établissements nationaux d'enseignement supérieur d'architecture intègrent désormais un enseignement de l'accessibilité. De même, une "action renforcée" doit être conduite dans les écoles d'art et des Mooc (formations en ligne) et de nouveaux guide de la collection "Culture et handicap" doivent être publiés.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle