Tourisme - La France conforte sa place de première destination touristique mondiale

Comme chaque année, l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) publie ses "Faits saillants", qui rassemblent les principaux chiffres de l'activité touristique. L'édition 2013 porte sur les données de l'année 2012. Si le fait que la France demeure la première destination touristique mondiale - au sens des arrivées de touristes internationaux - ne constitue pas une révélation (voir notre article ci-contre du 10 juillet 2013), la surprise vient du fait que l'Hexagone conforte son avance sur la Chine, aujourd'hui au troisième rang mondial et qui était pourtant supposée nous dépasser rapidement (voir notre article ci-contre du 8 avril 2010).
En 2011 - très bonne année pour le tourisme mondial -, le nombre d'arrivées de touristes internationaux a ainsi progressé de 5% en France (81,6 millions d'arrivées) contre 3,4% en Chine (57,6 millions). En 2012, qui se révèle une année très moyenne, la France a néanmoins connu une augmentation de 1,8% des arrivées de touristes internationaux (83,0 millions) contre 0,3% en Chine (57,7 millions). L'an dernier, la Chine s'est même fait rattraper par l'Espagne (également 57,7 millions d'arrivées), qu'elle avait dépassée l'année précédente.
Entre la France et la Chine s'intercalent les Etats-Unis, qui ont connu une très forte progression des arrivées en 2011-2012 (respectivement +4,9% et +6,8%). Mais, avec 67 millions de touristes internationaux en 2012, ils restent encore assez loin de l'Hexagone. En outre, l'actuel "shutdown" budgétaire pourrait - s'il se prolonge - compromettre les résultats 2013.

La faiblesse récurrente des recettes touristiques

Comme toujours, les résultats de la France sont moins brillants sur la dépense touristique. La France reste en effet au troisième rang, avec 53,7 milliards de dollars (environ 39,5 milliards d'euros) de recettes du tourisme international en 2012 (-1,5% par rapport à 2011). Elle est devancée par les Etats-Unis (126,2 milliards de dollars) et l'Espagne (55,9 milliards). Mais surtout, la Chine se rapproche dangereusement, avec 50 milliards de dollars (+3,2% en 2012). Si l'on ajoute Macao et Hong Kong, le total des recettes de tourisme international de la Chine atteint même 125,8 milliards de dollars, à deux doigts des Etats-Unis. La faiblesse de la France en ce domaine s'explique - pour partie seulement - par le fait que sa position géographique lui donne aussi une vocation de destination de transit pour les touristes européens (donc avec des durées courtes), alors que l'Espagne est presque exclusivement une destination de séjour.
Les chiffres de l'OMT révèlent deux autres informations importantes. D'une part, le nombre de touristes internationaux a franchi pour la première fois, en 2012, la barre du milliard (1,035 milliard de touristes internationaux). D'autre part, la Chine est devenue, également en 2012, le premier pays mondial en termes de dépenses touristiques internationales. Les chiffres montrent bien tout l'enjeu de l'accueil des touristes de ce pays, même si les comparaisons sont fortement biaisées par l'évolution des monnaies respectives par rapport au dollar. Ainsi, les dépenses des touristes chinois à l'étranger ont progressé de 40,5% l'an dernier, atteignant 102 milliards de dollars. La Chine est passée devant l'Allemagne (83,8 milliards) et les Etats-Unis (83,5 milliards). Les touristes français étant nettement moins tournés vers l'international - ce qui est aussi le signe de la richesse de l'offre intérieure -, les dépenses touristiques internationales de la France ne se sont élevées qu'à 37,2 milliards de dollars (6e rang mondial), ce qui explique le fort excédent de la balance touristique.

Jean-Noël Escudié / PCA

Beau temps sur l'Europe du tourisme au premier semestre 2013

En même temps que l'OMT, la Commission européenne publie un communiqué en date du 27 septembre 2013 - Journée internationale du tourisme -, intitulé "Une très bonne saison touristique donne un coup de pouce à l'économie et à l'emploi en Europe". Les chiffres portent sur le premier semestre 2013. Au cours de cette période, les arrivées de touristes internationaux en Europe ont augmenté de 5 %, les meilleurs résultats ayant été enregistrés en Europe centrale et orientale (+ 9 %) et dans le sud de l'Europe (+ 6 %). Sur le premier semestre, l'Espagne se classe en tête des arrivées internationales, suivie par l'Italie (les touristes privilégiant, sur cette période "froide", les pays au climat le plus clément). La situation se retourne ensuite traditionnellement au second semestre, au bénéfice de la France. Le communiqué de la Commission rappelle l'importance du tourisme pour l'économie et l'emploi en Europe, premier continent touristique mondial. Le secteur emploie en effet près de vingt millions de personnes et l'activité touristique bénéficie à d'autres secteurs clés, comme la culture, la restauration, la mode, la construction et les transports. 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle