Le projet de loi Dépendance abandonné, le gouvernement veut promouvoir les métiers du grand âge

Alors qu'il est désormais confirmé qu'il n'y aura pas de projet de loi Autonomie mais uniquement des dispositions dans le prochain projet de loi de financement de la sécurité sociale, le gouvernement lance une campagne nationale sur les métiers du grand âge, qu'il s'agisse d'Ehpad ou de domicile.

Lors de sa conférence de presse du 8 septembre, à l'issue du conseil des ministres et du séminaire de rentrée du gouvernement (voir notre article du même jour), Jean Castex a définitivement enterré le fantomatique projet de loi Autonomie, pourtant évoqué de façon récurrente depuis juin 2018. Citant le prochain PLFSS (projet de loi de financement de la sécurité sociale), qui doit être officiellement présenté le 6 octobre, le Premier ministre a en effet annoncé, sans autre précision, "des mesures nouvelles" pour "renforcer la cinquième branche de la sécurité sociale". Brigitte Bourguignon, la ministre déléguée en charge de l'autonomie, a pour sa part affirmé le même jour que "le PLFSS contiendra des mesures nouvelles, fortes et tangibles pour l'autonomie".

Fin des Ehpad ? Virage domiciliaire ?

La présence de dispositions sur la cinquième branche dans le PLFSS n'a rien d'une surprise puisque la branche Autonomie de la sécurité sociale est encore en construction. En revanche, ces dispositions sont encore très incertaines. Après que les conséquences de la crise sanitaire et le Ségur de la santé ont très nettement renforcé les Ehpad, la priorité est aujourd'hui d'accélérer le virage domiciliaire. Il y a quelques semaines, Brigitte Bourguignon n'hésitait pas à annoncer – de façon bien sûr métaphorique – la "mort des Ehpad" (voir notre article du 15 juillet 2021). La question majeure est donc désormais de savoir ce qui sera repris de ce qu'aurait pu être un projet de loi Autonomie.

En attendant, le gouvernement lance une campagne nationale sur les métiers du grand âge. De façon quelque peu paradoxale – dans l'optique d'un virage domiciliaire –, cette campagne est à nouveau très centrée sur les Ehpad. Sur les cinq métiers présentés, trois concernent essentiellement les Ehpad (et un peu les Ssiad, services de soins infirmiers à domicile) : infirmier, aide-soignant et accompagnant éducatif et social (AES). Les deux autres sont en revanche tournés principalement vers le domicile : auxiliaire de vie sociale (AVS) et aide médico-psychologique (AMP).

350.000 emplois à pourvoir d'ici à 2025

Au demeurant, l'objectif de la campagne dépasse largement la question de l'établissement ou du domicile. Pour Brigitte Bourguignon, il s'agit de faire face à "une urgence pour l'avenir". En effet, "les besoins sont immenses, estimés à près de 350.000 recrutements d’aides-soignants et d’accompagnants éducatifs et sociaux d’ici 2025". Dès lors, les objectifs de la campagne sont clairs : "rendre ces métiers du 'prendre soin' attractifs, en reconnaissance sociale comme sur la feuille de salaire ; diversifier les voies d’accès ; construire des formations ; lever les freins à l’engagement pour recruter et offrir des carrières aux jeunes, et à tous ceux qui souhaitent se reconvertir".

En pratique, la campagne, intitulée "Métiers du grand âge : et si c'était vous ?" vise en priorité les jeunes de 15 à 24 ans en recherche de formations, qui s’inscrivent dans le cadre du plan "1 jeune 1 solution", ainsi que les demandeurs d’emploi, qualifiés ou en reconversion, de 25 à 49 ans. Au passage, on appréciera que le visuel de présentation de la campagne mette en scène un jeune homme, cherchant ainsi à casser l'association systématique du "Care" et du féminin.

La campagne comprend également deux films "mettant en avant les qualités essentielles pour exercer une de ces professions" ("La cuisine" et "Le bus"), un kit de communication destinés aux partenaires de la campagne (ARS, CNSA, Pôle emploi, préfectures, missions locales), une page internet dédiée et un numéro vert (0.801.010.808), qui permettent de se renseigner sur la diversité des métiers concernés.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle