Localtis, un média Banque des territoires

Les collectivités incitées à accentuer l'équipement numérique des écoles

Un appel à projets du ministère de l'Éducation nationale vise à accélérer le développement des outils numériques dans l'enseignement du premier degré. Une approche territoriale invite aussi les collectivités à faire de l'école une ressource pour son territoire auprès de la population.  

C'est une nouvelle étape pour le développement du numérique éducatif : dans le cadre du Plan de relance, un nouvel appel à projets doté de 105 millions d'euros pour l'année 2021 est lancé pour soutenir les projets pédagogiques de transformation numérique dans l'ensemble des écoles.
L'appel à projets, qui s'adresse à toutes les communes ainsi qu'aux RPI (regroupements pédagogiques intercommunaux) et EPCI à fiscalité propre ou non ayant la compétence scolaire ou multimédia/informatique comprenant la gestion des écoles primaires, vise à soutenir la généralisation du numérique éducatif pour l'ensemble des écoles élémentaires et primaires (cycles 2 et 3) qui n'ont pas atteint le socle numérique de base, mais aussi à y déployer les services et ressources numériques mis à disposition des enseignants, des élèves et des familles.
Le socle numérique de base pour le premier degré comprend un équipement permettant d’enseigner, de conduire en classe des activités d’apprentissage et de donner aux élèves des éléments d’une culture numérique. Il se compose d'équipements (vidéoprojecteur, PC dans chaque classe, équipements mobiles mutualisables au sein de l'école), d’un accès à internet et d’un réseau informatique. Les projets doivent également comprendre un volet services et ressources numériques permettant l'accès à des services numériques éducatifs.
D'un point de vue pédagogique, les projets devront participer à de nombreux objectifs, parmi lesquels : favoriser l'acquisition des fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui) et l'individualisation de la pédagogie, renforcer la dimension inclusive de l'école, favoriser l'acquisition par les élèves d'une culture et de compétences numériques, rendre possibles l'accompagnement et le soutien des élèves en dehors du temps scolaire ou encore disposer d'équipements mobiles pouvant être redéployés ponctuellement auprès des familles des élèves non équipées en cas de nécessité.

Accès aux services publics

Plus originale est l'ouverture sur le territoire de l'appel à projets. Les réponses peuvent en effet contribuer à la dynamique locale en autorisant un partage du matériel avec d'autres publics, de façon à faire de l'école "une ressource pour son territoire". Parmi les pistes évoquées : l'accès aux services publics en ligne ou l'échange avec les parents "permettant notamment dans les regroupements pédagogiques intercommunaux (RPI) de consolider les liens entre les écoles et les familles de toutes les communes adhérentes".
Les projets doivent être construits conjointement par les collectivités locales ou leurs groupements et les équipes pédagogiques sur la base d'un diagnostic partagé et d'objectifs validés par tous. Ceux portant sur des écoles non encore équipées seront privilégiés.
Pour le volet équipement et réseaux, le taux de subvention varie selon la dépense engagée par la commune : 70% jusqu'à 200.000 euros, 50% entre 200.000 et 1.000.000 d'euros. Le plafond de subventions s'élève à 540.000 euros. Pour être éligible, la dépense minimale engagée pour chaque école devra atteindre 3.500 euros (soit une subvention de 2.450 euros). L'aide pour le volet services et ressources numériques correspond à 50% de la dépense, avec un montant maximum de 20 euros par élève sur deux ans. Les dépenses de travaux d'infrastructures nécessaires en matière de réseau informatique filaire et Wi-Fi de l'école sont également éligibles, ainsi que les extensions de garantie des équipements et matériels numériques acquis. Les dossiers doivent être déposés sur démarches-simplifiées.fr avant le 31 mars 2021.