Localtis

Habitat - Les Français aiment les HLM

Les HLM s'attaquent à Renaud. Oui, vous avez bien lu, à Renaud, le chanteur. Enfin, pas à celui de "Mistral gagnant", rassurez-vous. Vous pouvez toujours vous asseoir sur un banc. C'est même recommandé dans le cadre des programmes de renouvellement urbain ! A celui de "Putain c'qu'il est blême mon HLM".

L'Union sociale pour l'habitat (USH) lance l'attaque avec une arme assez peu conventionnelle, un sondage TNS Sofres de 300 pages portant sur l'image du logement social. Celui-ci a été réalisé du 5 au 14 avril 2011, par téléphone, auprès d'un échantillon représentatif de 1.000 Français. Par cette étude, le mouvement HLM souhaitait mieux comprendre ce que pensent les Français du logement social et mettre à mal certaines idées reçues. Car les questions de communication ne sont pas pour le logement social qu'une danseuse : le président de l'USH, Thierry Repentin, a d'ailleurs rappelé ce 28 avril que les "enjeux d'opinion" étaient essentiels dans la construction des politiques publiques... en particulier lors des débats budgétaires. Il faut noter d'ailleurs qu'à l'occasion de cette publication, l'USH renoue clairement avec le terme de "HLM", beaucoup plus parlant pour le grand public que les appellations du type  "logements locatifs sociaux" utilisées ces dernières années.

Une bonne image, en dépit de certains points noirs

L'étude montre d'abord que 58% des Français ont une image bonne ou très bonne des HLM. Un chiffre qui s'élève à 75% parmi les locataires HLM (ce qui laisse quand même un locataire sur 4 qui déclare avoir une "assez mauvaise" ou "très mauvaise" image de son bailleur). Plus largement, plus les individus ont eu l'occasion de croiser les HLM au cours de leur vie (y avoir vécu, avoir des amis ou de la famille qui y vivent, ou avoir des logements sociaux dans son quartier), plus l'image est positive. L'étude révèle cependant un paradoxe : si les Français disent avoir, personnellement, une bonne image des HLM, ils estiment que la population française dans son ensemble a elle une image plutôt mauvaise du logement social.
La taille des logements, le niveau de loyer, le confort et la localisation des logements sociaux sont jugés satisfaisants par deux Français sur 3. A l'inverse, la propreté, la sécurité mais surtout les conditions d'attribution et l'insonorisation sont jugées insuffisantes par la moitié des personnes interrogées. Sur de nombreux items, les locataires HLM sont nettement plus satisfaits que les Français dans leur ensemble de la situation : ainsi 67% des locataires se disent satisfaits de la propreté des HLM, alors que seuls 46% des Français partagent ce point de vue. Cette satisfaction des locataires HLM n'est cependant pas un chèque en blanc : 41% des locataires HLM interrogés estiment que les HLM "sont des lieux où on ne se sent pas en sécurité", et 47% que "les HLM ne sont pas bien entretenus".

Les HLM, "des lieux de vie comme les autres"

Cependant, si plusieurs points demeurent à améliorer, les HLM sont jugés "indispensables" par 92% des personnes interrogées. Deux Français sur trois estiment qu'il s'agit de "lieux de vie comme les autres", "qui ont beaucoup évolué sur le plan architectural" et proposent un "excellent rapport qualité-prix". Les HLM sont-ils des "ghettos" ? 60% des personnes interrogées répondent non, 40% oui. Reste que pour 80% des personnes interrogées, il "n'y a pas assez de logements sociaux en France". Mais il n'est pas forcément nécessaire de les construire dans leur commune : 53% des sondés seulement estiment qu'il n'y a pas assez de logements sociaux dans leur commune. Les procédures d'attributions sont également évoquées dans l'étude : un tiers des sondés souhaite que les logements soient attribués "uniquement aux plus démunis", un tiers "aux personnes aux revenus modestes", un tiers "à de larges catégories sociales". Ces procédures restent dans l'ensemble mal connues et jugées peu transparentes (voir les perceptions sur les procédures d'attribution p.46 des résultats "à plat"). Au contraire, les sondés connaissent assez bien les principales missions d'un organisme HLM : la gestion des demandes de logement et des attributions, la construction de nouveaux logements, l'entretien des immeubles et la gestion locative.
On notera enfin que Localtis a une mission d'intérêt général certaine en expliquant le financement du logement social à longueur d'année : seuls 7% des locataires HLM savent que la Caisse des Dépôts participe au financement du logement social, seuls 5% des locataires ont déjà entendu parler du 1% logement...

Haut de page