Localtis

NPNRU : encore 11 nouveaux quartiers financés en septembre et la barre des 300 est franchie

Publié le
par
Jean-Noël Escudié / P2C pour Localtis
dans

Logement

Social

Politique de la ville

Aménagement et foncier

Cohésion des territoires

France

L'Agence nationale pour la rénovation urbaine confirme ainsi l'effort d'accélération du rythme de validation des dossiers et de financement des projets.

Lors de la dernière réunion de son comité d'engagement national, l'Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine) a validé les projets de onze nouveaux quartiers, répartis dans six communes : Beauvais, Béziers, Bron, Drancy, Mantes-la-Jolie et Sens. Des cérémonies de signature de projets validés antérieurement ont, par ailleurs, eu lieu en octobre, notamment à Strasbourg, Amiens, Lorient et Val-de-Reuil.

L'Anru confirme ainsi l'effort d'accélération du rythme de validation des dossiers et de financement des projets. Le nombre de dossiers validés en septembre – autrement dit après la coupure du mois d'août – est toutefois inférieur à celui des mois de juin et de juillet (respectivement 17 et 20 dossiers validés et financés) et ne correspond pas tout à fait aux termes du communiqué de l'Anru du 1er août. Après avoir annoncé les résultats de juillet, l'agence y précisait que "l'instruction des projets se poursuit ces prochaines semaines afin de préparer les prochaines validations au mois de septembre et au dernier trimestre 2019 qui s'annonce également d'une densité très forte en projets de qualité".

Les onze nouveaux projets validés en septembre permettent toutefois de franchir la barre symbolique des 300 projets, avec très exactement 301 quartiers qui "ont ainsi déjà vu leur projet de transformation examiné et validé", sur le total des 450 quartiers éligibles au titre du NPNRU (nouveau programme national de renouvellement urbain). A cette occasion l'Anru rappelle qu'elle "a mis 7,7 milliards d'euros à disposition des collectivités et des bailleurs. Ces concours financiers déjà validés vont permettre la réalisation de projets estimés à plus de 27 milliards d'euros, tous financeurs confondus". Ces montants doivent notamment permettre la réalisation 63.400 démolitions de logements sociaux, 50.800 reconstructions et 83.100 réhabilitations, ainsi que plus de 590 équipements, dont 171 écoles.

La liste et la carte publiées en annexe du communiqué de l'Anru montrent que quatre régions concentrent plus de la moitié des projets validés jusqu'à présent : Ile-de-France (47), Auvergne-Rhône-Alpes (45), Hauts-de-France (43) et Grand Est (31), alors que Provence-Alpes-Côte d'Azur ne compte que 12 projets validés et aucun en Martinique, Guadeloupe et Guyane (mais 8 à La Réunion et 4 à Mayotte). La liste montre aussi que certaines grandes villes du Sud – comme Marseille (5 quartiers éligibles), Toulon (2) ou Montpellier (1) –, manquent encore à l'appel.

Haut de page