Culture - Ouverture des bibliothèques le soir et le dimanche : quel bilan un an après ?

Le ministère de la Culture livre un premier bilan de la politique en faveur de l'ouverture des bibliothèques le soir et le dimanche. Il s'agit en l'occurrence d'un simple communiqué d'Audrey Azoulay, à dominante quantitative, et non pas du résultat d'une véritable évaluation du dispositif. Mais il apporte néanmoins déjà un certain nombre d'enseignements.

Déjà vingt villes engagées dans la démarche

La question récurrente d'une plus grande amplitude des horaires des bibliothèques a été relancée par Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture, il y a un peu plus de deux ans (voir notre article ci-dessous du 9 décembre 2014). Celle-ci avait alors appelé à "un effort collectif en faveur de l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques, afin de mieux les articuler avec le rythme de vie de nos concitoyens".
A ce jour, une vingtaine de bibliothèques ont déjà bénéficié de la possibilité offerte par la réforme, en avril 2016, des conditions d'octroi de la dotation générale de décentralisation (voir notre article ci-dessous du 12 avril 2016). Cette réforme permet aux collectivités territoriales qui souhaitent étendre les horaires d'ouverture de leurs bibliothèques publiques le soir et le dimanche de bénéficier de la prise en charge, par l'Etat, d'une partie des coûts supplémentaires engendrés par ces nouveaux horaires. Parmi les villes engagées dans la démarche depuis le décret d'avril 2016, le communiqué cite notamment Angers, Le Havre, Paris ou Vaulx-en-Velin.

Le mouvement prend de l'ampleur

Même s'il faut rapprocher ces chiffres des 16.000 bibliothèques publiques et points d'accès au livre en France, le mouvement d'extension des horaires semble prendre une certaine ampleur. Le ministère de la Culture fait en effet état de plus de trente bibliothèques supplémentaires qui devraient ouvrir davantage au public en 2017. Parmi elles : celles des villes de Bordeaux, Brest, Caen, Lille, Marseille, Rouen ou Strasbourg. Par ailleurs, 155 collectivités auraient également fait part de leur intention de rentrer dans le dispositif.
Audrey Azoulay précise toutefois que "l'élargissement de l'accès à la culture passe aussi par l'organisation de rendez-vous publics et de grandes manifestations autour du livre". Aussi se félicite-t-elle du succès de la première édition de la Nuit de la Lecture, le 14 janvier dernier (voir notre article ci-dessous du 24 novembre 2016). Celle-ci "a rassemblé près de 250.000 personnes dans les bibliothèques et les librairies de France, autour des auteurs, des professionnels et des amoureux du livre, pour des lectures en famille ou entre amis tard le soir et parfois toute la nuit".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle