Culture - Fleur Pellerin appelle à un "effort collectif" pour élargir les horaires des bibliothèques et propose l'aide de l'Etat

Fleur Pellerin a clôturé, le 8 décembre, les Assises des bibliothèques, qui se tenaient à la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris. Cette manifestation - organisée dans le cadre de "2014, année des bibliothèques" - ambitionnait rien moins que de redéfinir "leur place dans la démocratie du XXIe siècle". Plus prosaïquement, l'intervention de la ministre de la Culture a été l'occasion de remettre sur le devant de la scène la question de l'élargissement des horaires d'ouverture des bibliothèques publiques.

Mobilisation du concours particulier et création d'une cellule d'expertise

Le sujet n'est pas vraiment nouveau (voir nos articles ci-contre), mais il peine quelque peu à se concrétiser. Aussi, après avoir "rappelé le rôle fondamental des bibliothèques au service de l'accès de tous à la culture et à la connaissance, et salué la mobilisation des collectivités territoriales pour permettre aux bibliothèques de répondre aux attentes du public", la ministre de la Culture a identifié deux priorités dans les réponses à apporter à ces attentes : l'adaptation des horaires d'ouverture au rythme de vie de la population et le développement de ressources numériques.
Elle a ainsi "appelé de ses vœux un effort collectif en faveur de l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques, afin de mieux les articuler avec le rythme de vie de nos concitoyens". La balle est certes dans le camp des collectivités territoriales - communes et départements en tête -, qui gèrent l'essentiel des établissements. Mais la ministre de la Culture a cependant précisé que l'Etat pourrait contribuer à cet effort sous une double forme.
D'une part, Fleur Pellerin propose de mobiliser le concours particulier de l'Etat en faveur des investissements des bibliothèques (municipales et bibliothèques départementales de prêt) pour les projets d'extension d'horaires. Il s'agirait d'une innovation de taille, le concours particulier étant destiné, depuis 1986, à financer des opérations d'investissement. Mais, sauf à accroître le montant total de l'enveloppe du concours - hypothèse peu probable -, le fléchage des financements vers les opérations d'élargissement des horaires se fera au détriment d'autres opérations des collectivités en faveur de leurs bibliothèques.
D'autre part, la ministre de la Culture propose la création d'une "cellule d'expertise" pour appuyer les élus locaux dans leurs démarches d'élargissement des horaires d'ouverture. La composition et les modalités d'intervention de cette cellule d'appui restent toutefois à préciser.

"L'acte fondateur du prêt numérique en bibliothèque"

Sur le développement des services numériques au public, Fleur Pellerin a profité des Assises pour signer avec dix institutions représentant l'ensemble des parties prenantes - collectivités territoriales, bibliothécaires, éditeurs, libraires, auteurs... - "l'acte fondateur du prêt numérique en bibliothèque". Parmi les signataires : l'Association des bibliothécaires de France (ABF), le Conseil permanent des écrivains (CPE), le Syndicat de la librairie française (SLF) ou encore le Syndicat national de l'édition (SNE).
Selon la ministre, il s'agit là d'"une démarche pionnière en Europe". Cet acte fondateur regroupe douze recommandations qui fixent un cadre pour des questions majeures, comme les conditions de distribution, les modèles d'usage et les modes opératoires économiques. Selon le communiqué publié à l'issue des Assises, "cet accord trace une voie équilibrée propice au développement du prêt du livre numérique en bibliothèque, dans le respect du droit d'auteur, de la rémunération de la création et de l'attente des publics".
Aujourd'hui, seulement 2% des bibliothèques publiques permettent de s'inscrire en ligne, 17% d'accéder à un compte lecteur et 15% de réserver des documents en ligne.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle