Avenir Montagnes, pour un développement touristique résilient et durable

Avenir Montagnes : nos solutions pour accompagner la transition des territoires de montagne

Face à l’importance des défis auxquels sont confrontés les stations de montagne (changement climatique et évolution de la demande touristique), et au poids déterminant de l’activité touristique sur leur territoire, les collectivités et les acteurs économiques doivent impérativement s’adapter. La Banque des Territoires propose à ces territoires un accompagnement aux démarches de transition nécessaire vers un développement touristique résilient et durable. 

Cet accompagnement s’inscrit dans le cadre du plan d’intervention de l’État en faveur des territoires de montagne et se traduit par une participation aux efforts d’ingénierie territoriale inscrits dans le programme « Avenir Montagnes » et de financement d’investissements du plan de relance. 

Accompagner la transition des territoires de montagne 

La Banque des Territoires s'est engagée dans la rénovation et la transformation du parc d’hébergements touristiques, via un AMI lancé par France Tourisme Ingénierie visant à sélectionner 50 stations sur une durée de 5 ans.
Voir les détails de l’AMI « Rénovation des stations »

Premier partenaire du programme Avenir Montagnes Ingénierie, la Banque des Territoires mettra par ailleurs en œuvre une offre d’expertise et d’accompagnement des chefs de projet ainsi qu’un appui spécifique aux 60 territoires de montagne sur les thématiques et des enjeux spécifiques, tels que les stratégies d’adaptation au changement climatique, les mobilités durables ou les stratégies d’innovation.

Financer pour concrétiser les projets 

En matière d’investissement, dans le cadre du plan de relance tourisme lancé en mai 2020, la Banque des Territoires mobilise un total de financements de 1,3 Mds€ en faveur des communes et acteurs du tourisme (en plus de 1,55 Mds€ de Bpifrance) principalement fléchés sur : 

La création et la rénovation d’hébergements touristiques : 800 M€ de fonds propres mobilisés (dont 150 M€ pour les acteurs du tourisme social) dont 143 M€ ont été engagés pour la montagne depuis un an. 125 M€ seront consacrés à doter en fonds propres des sociétés foncières locales de portage d’immobilier touristique. Des mesures législatives visant à dynamiser la nécessaire recomposition du parc sont attendues pour la fin 2021.

Une enveloppe de 500 M€ de prêts à long terme sur fonds d’épargne, pour lesquels un aménagement des conditions de garantie a été décidé, qui devrait en faciliter la diffusion.