V.L.

Richard Ferrand annonce un plan quinquennal pour le "logement d'abord"

Logement

Social

Richard Ferrand a confirmé, mardi 6 juin, la mise en œuvre d'un plan quinquennal pour le "logement d'abord", ainsi que l'avait promis Emmanuel Macron lorsqu'il était candidat à la présidence de la République, à l’occasion de la remise du 22e rapport sur le mal logement de la Fondation Abbé Pierre, le 31 janvier dernier (voir nos articles ci-dessous). Le ministre de la Cohésion des territoires, qui parmi ses attributions a "en charge des politiques de prévention contre la précarité et l’exclusion dans le champ du logement et de l’hébergement" (voir notre article du 29 mai 2017), l'a fait savoir par voie de communiqué à la suite de sa réunion avec les grandes fédérations et associations du secteur*, ainsi que les porte-parole du Collectif des associations unies. Il a exprimé la volonté du président de la République de rompre avec la "logique de l’hébergement d’urgence, qui était devenue la règle plutôt que l’exception". "Le 'logement d’abord' constitue la base fondamentale pour changer cette logique, un principe directeur", a indiqué Richard Ferrand.
Le plan, d'une durée de cinq ans, viserait à accélérer l'orientation des personnes sans domicile, de la rue ou de l’hébergement d’urgence vers le logement, avec l'ambition de "diminuer de manière significative le nombre de personnes sans domicile d’ici 2022". "Il s’agit de passer d’une réponse construite dans l’urgence s’appuyant majoritairement sur des places d’hébergement avec des parcours souvent longs et coûteux, à un accès direct au logement avec un accompagnement social adapté aux besoins des personnes", précise le communiqué, qui fait référence au programme "Un chez soi d’abord". "L’accès au logement, ordinaire ou adapté, appuyé par le travail d’accompagnement des acteurs associatifs, permettra d’engager un parcours d’insertion amélioré auprès des personnes en situation de grande précarité", ajoute-t-il. 

*La Fondation Abbé Pierre, la Fédération des Acteurs de la solidarité, Adoma, l’Armée du Salut, l’association Aurore, le Centre d’action sociale protestant, Coallia, Emmaüs, la FAPIL, Habitat et Humanisme, le Secours catholique, SOLIHA, l’Unafo, l’UNIOPSS et le groupe SOS.

Accompagner vos transformations

La transformation du secteur à travers les réformes engagées par les pouvoirs publics vous impacte et vous amène à évoluer

Haut de page