Transports - Trajets domicile-travail : une durée moyenne de 50 minutes qui tend à s'allonger

Chaque jour, les Français mettent en moyenne 50 minutes pour aller au travail et en revenir, selon une étude de la Dares, le service statistique du ministère du Travail, publiée lundi 2 novembre. Cette durée, qui peut inclure un détour – déposer un enfant à l'école, faire des courses, etc. – s'est allongée de 10 minutes depuis 1998. En douze ans (1998-2010), la proportion de salariés mettant plus d'une heure et demie pour faire l'aller-retour domicile/travail est passée de 12% à 16% tandis que 19% des actifs mettent entre une heure et une heure et demie (+3%), précise l'étude.
Ce temps moyen cache des différences importantes entre la région parisienne et les autres zones géographiques. Les Franciliens mettent 68 minutes en moyenne pour faire l'aller-retour entre leur domicile et leur lieu de travail contre 35 minutes pour les habitants des petits pôles urbains et 57 minutes pour les couronnes des grands pôles urbains.
Les temps de déplacement varient également selon l'organisation de la semaine de travail : ainsi, les temps de trajet sont moindres dans les semaines où les durées journalières travaillées sont les plus faibles (semaine de demi-journées et semaine aux journées courtes ou variées). Les femmes, qui travaillent en général plus près de leur domicile, ont des temps de déplacement légèrement moins longs (46 minutes) que les hommes (52 minutes), mais un quart d'entre elles (24%) effectuent habituellement un détour sur leur trajet "pour déposer un enfant, aller le chercher, faire des courses", contre 13% des hommes.
Les allers-retours dans la journée sont logiquement d'autant moins nombreux que le temps de trajet est long. Si 29% des actifs font, outre leur aller-retour quotidien, un ou plusieurs trajets supplémentaires, surtout pour la pause déjeuner, seul un sur dix est concerné quand le temps de trajet est d'une heure et demie ou plus. En revanche, plus de six actifs sur 10 (64%) ayant un temps de trajet inférieur à 15 minutes font chaque jour au moins deux allers-retours, précise la Dares. Sans surprise, l'étude montre aussi qu'il y a davantage d'allers-retours en cas de coupure importante entre deux périodes de travail : 69% des actifs concernés font deux allers-retours ou plus par jour travaillé contre 44% des actifs avec une semaine aux journées courtes ou variées.
A l'exception de Paris et des grands pôles urbains, la voiture reste le mode de transport le plus utilisé pour se rendre à son travail - 74% des actifs l'utilisent. En moyenne, ils ne sont que 11% à emprunter les transports en commun. 7% vont à pied à leur travail, 4% en moto, mobylette ou scooter, et 3% à vélo. A noter, entre 1998 et 2010, le recours aux transports en commun a baissé (-4%), de même que celui à la marche à pied (-10%).
Enfin, la fatigue liée aux déplacements, évoquée par seulement 15% des actifs, "apparaît directement liée" à leur durée, note l'étude, et c'est donc en région parisienne que les personnes se déclarent le plus souvent fatiguées par les trajets.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle