Transports - Les Français mettent en moyenne 23 minutes pour se rendre au travail

Les Français mettent en moyenne 23 minutes pour se rendre sur leur lieu de travail, selon une enquête* publiée ce 30 juin par le groupe de services en ressources humaines Randstad. Pour 35% des personnes interrogées, la durée moyenne d'un aller simple est de plus de 30 minutes (dont 7% plus de 60 minutes). La région où les temps de trajet sont les plus longs est sans surprise l'Ile-de-France avec une durée moyenne pour l'aller-simple de 33 minutes et un trajet de plus de 45 minutes pour près d'une personne sur trois (32%). Elle est suivie de la Picardie (30 minutes de temps de trajet) et de Rhône-Alpes (23 minutes). A l'inverse, la Basse-Normandie et la Champagne-Ardenne sont les régions où le temps de trajet est le plus court : 17 minutes en moyenne. Viennent ensuite les Pays de la Loire (18 minutes).
Autre enseignement de l'étude, plus les salariés sont diplômés, plus leur temps de trajet s'allonge. Ainsi, le détenteur d'un niveau supérieur à Bac +4 met en moyenne 28 minutes pour se rendre au travail, contre 16 minutes pour un non-diplômé (et 24 minutes pour un Bac +2 ou 19 minutes pour le titulaire d'un CAP). Selon Randstad, ce phénomène s'explique principalement par la part importante de cadres qui exercent leurs fonctions dans de grandes métropoles, notamment en région parisienne, et qui souvent habitent en banlieue proche.
L'enquête Randstad se limite aux temps de parcours et ne précise pas les modes de transport les plus usités pour les déplacements domicile-travail. Une autre étude récente publiée par le Commissariat général au développement durable livre quant à elle  des enseignements intéressants sur le potentiel de développement du covoiturage par les salariés. Elle rappelle qu'aujourd'hui au moins 90% des allers-retours domicile-travail directs sont réalisés par des automobilistes voyageant seuls. Selon les estimations les plus basses des déplacements qui pourraient être mutualisés, l'enquête conclut qu'il serait possible de réduire de 2% le nombre de véhicules en circulation en zones rurales et de 16% dans les zones urbaines les plus peuplées par jour ouvré et ce, deux voire trois jours par semaine.

Anne Lenormand

*L'enquête a été réalisée en ligne par l'institut ICMA Group auprès d'un échantillon représentatif de 6.000 personnes de 18 à 65 ans.
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle