Un CCAS dote ses aides à domiciles d'un kit d'entretien écologique

Publié le
dans

Environnement

Energie

Côtes-d'Armor

En choisissant de doter les intervenants de son service d'aide à domicile de produits d'entretien écologiques, le CCAS de Plérin dans les Côtes-d’Armor a voulu faire un geste pour l'environnement, mais également améliorer les conditions de travail de ses aides à domicile.

“En 2007, lorsque la municipalité de Plérin (Côtes-d'Armor, 14.103 habitants) s'est engagée dans la démarche Agenda 21, la CCAS a proposé de doter ses intervenants à domicile d’un kit d'entretien composé de produits estampillés d'un label écologique.
Le but premier était de participer à l’effort de la commune en faveur de la préservation de l'environnement. Mais pas seulement : il s'agissait aussi de répondre à des difficultés très concrètes rencontrées par les aides à domicile. "Jusque-là, les intervenants à domicile utilisaient les produits mis à disposition par les bénéficiaires. Or, il arrivait fréquemment que ces derniers ne disposent pas d'un nombre suffisant de produits ou qu'il y ait des ruptures. Par ailleurs, les produits utilisés pouvaient être parfois très agressifs (à base de chlore, par exemple) et provoquer des problèmes d'intolérance ", explique Marie-Claude Olive, directrice du CCAS.

Les produits écolo sont pour les usagers

Le CCAS n'a pas imposé ces kits aux usagers du service d’aide à domicile, mais les a proposés. La première année, les personnes âgées étaient plutôt réticentes, et 10% l'ont carrément refusé. Aujourd'hui, les 180 bénéficiaires l'acceptent tous. “Il fallait faire évoluer les mentalités, démontrer que les produits écologiques étaient tout aussi efficaces que d'autres, ce dont beaucoup doutaient”, commente la directrice du CCAS. Le fait que ces kits soient entièrement pris en charge par le CCAS a certainement aidé à cette acceptation. “Nous avons fait le choix de ne pas les facturer aux bénéficiaires pour lever tous les freins."

Achat en gros : moins cher, moins d’emballage, et une organisation ad hoc

“Nous achetons en gros pour limiter les emballages", précise la directrice. Le CCAS a également cherché à réduire la facture en procédant à la mutualisation de certains de ces achats avec l'établissement d'hébergement pour personnes âgées qu'il gère également. Chaque aide à domicile dispose de six contenants -sous forme de sprays dédiés à chaque produit -, qu'il recharge dès que besoin. En 2011, le coût pour le CCAS est de 4.000 euros.

Mallette ergonomique

Aujourd'hui, chacun des 23 intervenants à domicile dispose de son kit d'entretien, composé de six produits (nettoyants multi-usage, anti-calcaire, dégraissant, produit pour surface vitrée, désinfectants pour les mains et pour les sols), de gants jetables, d'une tunique de travail, de chaussures de sécurité, le tout disposé dans une mallette sur roulette (1.530 euros pour 20 mallettes) choisie pour son caractère ergonomique (pour éviter le mal de dos).

Bilan positif

Au terme de trois ans d'expérience, le bilan est totalement positif selon Marie-Claude Olive, tant du point de vue des usagers (plus aucun refus), que des professionnels (plus de problèmes liés aux produits d'entretiens). “Nous avons ajouté pour chaque produit une fiche sécurité qui permet d'utiliser sciemment chaque produit et aux doses justes. Chacun y trouve donc son compte, alors qu'auparavant, les intervenants devaient faire avec le peu d'informations lisibles sur les produits donnés par les bénéficiaires”, indique-t-elle.
Maintenant que les mentalités ont évolué, et que ces kits sont acceptés, la question de la gratuité totale pourrait prochainement évoluer vers une participation des usagers.


Emmanuelle Stroesser pour le Pôle Expériences du site www.mairieconseils.net
 

CCAS de Plérin

Nombre d'habitants :

14103

Route de l'Espérance- BP 310
22190 Plérin Cedex

Marie-Claude Olive

directrice
Haut de page