ADN Tourisme et l'ANCV signent un accord pour soutenir l'économie touristique sur les territoires

Cet accord vise notamment à promouvoir l'utilisation des chèques vacances à travers les offices de tourisme.

Lors de présentation du plan de soutien au tourisme doté de 18 milliards d'euros (voir notre article du 14 mai 2020), aucune mesure spécifique n'avait été annoncée pour le tourisme social. Édouard Philippe avait alors indiqué que le gouvernement travaillait à un plan en faveur du tourisme social, qui devait être présenté "dans les prochains jours". L'objectif était de "faire en sorte que tous ceux qui ont vécu dans les conditions parfois les plus dures du confinement puissent avoir un accès plus facile à des déplacements, à des voyages, à des opérations de tourisme social". Annoncé finalement en juin, ce plan a pris la forme des "colos apprenantes", un sous-ensemble des "vacances apprenantes", qui sont elles-mêmes une composante du plan "Quartiers d'été" (voir notre article du 22 juin 2020). Par ailleurs, un "chèque tourisme exceptionnel" de 300 euros a été attribué à 200.000 familles aux revenus modestes ne bénéficiant pas des aides des CAF, ainsi qu'à des agents hospitaliers et des personnels médicosociaux (voir notre article du 20 mai 2020). Au final, un plan relativement modeste au regard des 18 milliards de soutien au tourisme.

Le mouvement en faveur du tourisme social se poursuit néanmoins avec la signature, le 22 octobre, d'un accord de partenariat entre l'ANCV (Agence nationale des chèques-vacances) et ADN Tourisme, qui regroupe désormais l'ensemble des offices de tourisme (régionaux, départementaux, communaux et intercommunaux). Par cet accord, les deux organismes s'engagent à "soutenir l'économie touristique sur les territoires", en particulier en valorisant "l'utilisation des chèques-vacances auprès des professionnels touristiques des territoires".

Le communiqué commun des deux organismes rappelle en effet que les chèques-vacances constituent "un formidable outil mis à la disposition des pouvoirs publics pour favoriser le départ en vacances du plus grand nombre et, ce faisant, contribuer à l'économie touristique dans les territoires au travers des dépenses réalisées par les 11 millions de bénéficiaires directs et indirects". L'impact est loin d'être négligeable, puisque l'ANCV émet chaque année pour près de 1,7 milliard d'euros de chèques-vacances.

ADN Tourisme s'engage donc à promouvoir les chèques-vacances auprès de son réseau, mais aussi auprès des centrales de réservation immatriculées, adhérentes d'ADN Tourisme. Le communiqué précise, en outre,  qu'afin d'accompagner la toute nouvelle version numérique du chèque-vacances, en cours de lancement, l'ANCV a annoncé une baisse temporaire du taux de commission au remboursement jusqu'au 28 février 2021. Reste maintenant à savoir à partir de quand les Français seront de nouveau autorisés à partir à la découverte des "territoires"...

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle