Hérault

"Agde à la croisée des eaux" : quand la politique de la ville prend en compte les territoires périurbains et ruraux

Tourisme, culture, loisirs

Santé, médico-social, vieillissement

Social

La communauté d'agglomération Hérault Méditerranée déploie les démarches de cohésion sociale au-delà des périmètres traditionnels de la politique de la ville. Elle a dans cette optique choisi la fédération départementale des foyers ruraux - Mouvement rural - pour coordonner une action a priori destinée aux jeunes urbains. Avec comme support le canal du Midi.  

Jusqu'à présent, la politique de la ville s'est principalement appuyée sur les contrats urbains de cohésion sociale (Cucs), au bénéfice de quartiers urbains, considérés comme les plus en difficulté. Outre que ces crédits sont en train de fondre (de moins 10 à moins 20% par an jusqu'en 2014), une telle focalisation pose de plus en plus question : la mobilité toujours croissante des personnes et la tendance à une certaine uniformisation des comportements ne justifient plus de limiter les actions de cohésion sociale aux périmètres tels qu’ils sont actuellement définis. C’est ainsi que les chefs de projet Politique de la ville de la région Languedoc-Roussillon, réunis au sein du réseau RéciproCités, estiment qu’il serait nécessaire de déployer leurs actions bien au-delà des "zones Cucs".

Ne pas se cantonner aux quartiers urbains

Sur le territoire de la communauté d'agglomération Hérault Méditerranée (Cahm), "le Cucs est centré sur l’un des quartiers d'Agde, alors que la Cahm a créé un outil qui s'intéresse à dix-neuf communes", note Didier Laporte, directeur de la politique de la ville à la communauté d’agglomération. La Cahm a en effet mis en œuvre son conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD), qui depuis 2009, mène une action qui rassemble des jeunes des quartiers urbains, périurbains et de zones rurales autour d’activités liées au canal du Midi.

S’appuyer sur un dispositif national et un support adapté

Pour mener cette démarche, le CISPD utilise un dispositif national - "les Portes du temps" (1) - destiné aux jeunes de 8 à 14 ans qui ne partent pas en vacances. L’objectif étant de leur permettre de découvrir "de manière ludique et artistique" un site classé au Patrimoine mondial de l'Unesco, comme l’est le canal du Midi. Ce dernier - qui ne relie plus seulement la Méditerranée et l'Atlantique, mais aussi la ville et la campagne... - fait l'objet d’un projet intitulé "Agde à la croisée des eaux". Concrètement, durant une semaine du mois de juillet, le CISPD coordonne une série d’activités qui réunit 200 à 300 jeunes issus des centres de loisirs, des centres sociaux et des maisons des jeunes et de la culture. Ensemble, ils pratiquent des séquences d’activités très diverses, chacune étant l’occasion d’évoquer le quotidien de tous ceux qui y gagnaient leur vie, mettre en valeur les richesses très actuelles de ce legs du passé... et surtout de faire se rencontrer des jeunes issus de secteurs différents.

L'urbain s'ouvre au rural...

"Alors que le dispositif national vise plutôt des 'groupes constitués' vivant dans des quartiers urbains, nous avons fait valoir qu'il serait tout aussi intéressant d'y adjoindre des 'groupes constitués' issus de communes rurales ou périurbaines", explique le directeur. Par ailleurs, "parmi les fédérations associatives relevant de l'éducation populaire, nous avons retenu la fédération départementale des foyers ruraux parce qu’elle nous ouvre encore plus largement sur l'espace rural. "

… et le rural s'invite en ville !

En écho, Corinne Chevillon, l'animatrice en charge de ce projet pour les foyers ruraux, se félicite de l'ouverture sur la ville qu'offrent les Portes du temps. "Nous avons été frappés par la forte implication de bénévoles associatifs des villages qui ont mobilisé des jeunes ruraux afin qu'ils participent aux ateliers organisés dans les quartiers." Les foyers ruraux entendent bien contribuer à la consolidation de cette démarche à la fois inscrite dans le long terme et dans une perspective d'enrichissement du dialogue urbain-rural.

Alain Chanard, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée

ZI Le Causse - BP 26
34630 Saint-Thibery
04 99 47 48 49
Nombre d'habitants : 59183
Nombre de communes : 19
Nom de la commune la plus peuplée : Agde (19988 hab.)

Christine Antoine

Vice-présidente déléguée à la politique de la ville

Didier Laporte

Directeur du service Politique de la ville
d.laporte@agglohm.net
Haut de page