Tourisme - Amélioration de l'accueil touristique : des collectivités passent aux actes

Depuis plusieurs années, les rapports se succèdent pour souligner la nécessité de sensibiliser les Français à la qualité de l'accueil touristique. La plupart des études mettent en effet en évidence l'insatisfaction des touristes étrangers sur ce point et, plus largement, le manque d'empathie des Français à l'égard des touristes. Jusqu'à présent, bien peu a été fait sur le sujet, à l'exception de quelques actions ponctuelles. On se souvient, par exemple, de la campagne qui a précédé la Coupe du monde de 1998 pour inciter les Français - dont les chauffeurs de taxis - à bien accueillir les supporters étrangers. Depuis cette date, plus grand chose...

3.000 élèves de CM1-CM2 sensibilisés au tourisme

L'initiative de la Guadeloupe est donc d'autant plus à signaler que ce département - qui connaît, il est vrai, un problème spécifique d'accueil - semble bien décidé à prendre le problème à bras-le-corps et à y consacrer des moyens.
En novembre, le comité du tourisme des îles de Guadeloupe (CTIG) et l'inspection d'académie lancent en effet une expérience originale et innovante auprès de 2.500 à 3.000 élèves de CM1-CM2, répartis dans une centaine de classes. Objectif : sensibiliser les élèves aux enjeux de l'activité touristique, afin de "connaître, aimer, respecter et faire aimer son territoire : être ambassadeur de son pays". Chacun des enseignants concernés - qui ont bénéficié de six heures de formation - va recevoir une vaste boîte en plastique contenant un ensemble d'outils conçus par le CTIG et l'inspection d'académie : tablette pour l'enseignant avec des programmes dédiés, fiches pédagogiques, carte magnétique de la Guadeloupe, affiches touristiques et accessoires tels des puzzles sur le patrimoine, des jeux (quizz, dominos, mots mélangés), qui utilisent des sites touristiques remarquables du département.
Pour l'inspecteur d'académie, il existe une parfaite "adéquation entre cette production pédagogique et le nouveau projet d'académie qui s'est fixé comme objectif central 'l'inscription de l'école dans son territoire' et l'élaboration de 'stratégies collectives' entre établissements, entre degrés et avec tous les partenaires". De son côté, le CTIG a financé le projet à hauteur de 140.000 euros.
Dès novembre, les élèves concernés vont ainsi bénéficier d'une heure par semaine pour cette sensibilisation au tourisme. Si l'expérience se révèle positive, elle a vocation à être étendue aux 300 écoles de la Guadeloupe.

Les adultes aussi

Même si on comprend bien la logique de l'opération consistant à sensibiliser les plus jeunes, on peut s'étonner du choix de la cible. Mais, en réalité, cette expérimentation s'inscrit dans une opération plus vaste, qui s'est traduite notamment l'an dernier par une grande campagne de sensibilisation à destination des adultes. Baptisée, en créole, "Le tourisme sé nou tout'" (le tourisme, c'est nous tous) l'opération a été financée par le CTIG, la région, le département et l'Union européenne. Elle s'est déclinée sur différents vecteurs : campagnes d'affichage, partenariats médias, et opération "Flamboyant des îles de Guadeloupe" consistant à récompenser chaque mois, au moyen d'un vote des Guadeloupéens, une personne "qui aura séduit par son action et/ou son état d'esprit".
L'initiative de la Guadeloupe devrait inciter d'autres collectivités concernées par l'activité touristique à s'investir dans la sensibilisation à l'accueil des touristes. On pense bien sûr aux Parisiens (voir notre article ci-contre du 10 septembre 2014) - dont la réputation auprès des touristes étrangers n'est plus à faire -, mais aussi à d'autres collectivités très fréquentées...

 

Téléchargements

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle