Alpes-Maritimes

Antibes expérimente la voiture urbaine électrique en libre-service

La ville d'Antibes Juan-les-Pins expérimente CitéVU, un système innovant de location de véhicules électriques sans station pour les trajets de courte durée. Le service compte aujourd'hui 80 nouveaux abonnés payants et une dizaine de voitures. Séduites, d'autres villes de la communauté d'agglomération Sophia Antipolis lanceront le projet courant 2009.

Testées depuis le 1er juillet 2007, les voitures électriques en libre-service au centre-ville d'Antibes font figure d'exception en France : mode de déplacement propre et complémentaire aux transports en commun classiques, CitéVU (VU pour voiture urbaine) offre les prémices d'une nouvelle mobilité urbaine. "Ce choix s'inscrit dans une politique globale de transport public et de développement durable", explique Carine Curtet, déléguée à la mission maîtrise de l'énergie de la ville d'Antibes. "Antibes a été séduite par ce mode de transport urbain qui, contrairement au vélo, est bien adapté à sa topographie et qui s'adresse à toutes les catégories et à tous les âges de population, comme le montre d'ailleurs la diversité des usagers." CitéVU n'a pas en effet vocation à se substituer aux transports en commun : utilisées seulement pour des trajets courts dans l'agglomération d'Antibes, les voitures citadines sont un complément aux modes de déplacement individuels ou collectifs. "CitéVU n'est pas conçu pour les trajets pendulaires (domicile-travail), mais répond à plusieurs enjeux : désengorger le trafic, libérer des places de stationnement, assainir l'air du centre-ville," explique Carine Curtet.

 

CitéVU : vers une nouvelle mobilité citadine

A l'origine du projet, la société VU Log et son idée de véhicule individuel public (VIP). "Le projet n'est pas nouveau, mais il s'est toujours soldé par des échecs opérationnels et financiers rédhibitoires", souligne Georges Gallais, PDG de VU Log. "Forts de ces expériences infructueuses, nous avons conçu un service de location sans contrainte de réservation à l'avance ou de stationnement en station." Après abonnement, les voitures électriques sont disponibles en libre accès 24h/24 et 7j/7 : accès direct ou réservation immédiate à distance (par téléphone ou sur internet) sans borne de location en ville, stationnement gratuit, circulation libre dans un rayon de 15 kilomètres. La seule contrainte durant cette période expérimentale sur une seule zone est que l'utilisateur, une fois sa course terminée, doit restituer le véhicule dans l'hyper centre (dans un rayon de 2 kilomètres). CitéVU fonctionne sur la base d'un abonnement mensuel de 8 euros auquel s'ajoutent 30 centimes au kilomètre et 10 centimes par minute. "Nous avons vu que les citadins acceptent facilement aujourd'hui l'idée de payer entre 5 et 6 euros un trajet dans l'agglomération", souligne Georges Gallais. Un an après l'expérimentation commerciale avec soixante abonnés et six voitures, CitéVU compte trois à quatre nouveaux inscrits chaque semaine depuis septembre dernier.

 

Un succès qui fait des émules

Avec le soutien de la Caisse des Dépôts - Territoire numérique, VU Log (issu de l'Institut national de recherche en informatique et en automatique) a défini une voiture propre et intelligente dotée des dernières innovations technologiques : avec un moteur électrique et un logiciel de bord équipé d'un GPS, le véhicule peut être localisé à distance et n'importe où en centre-ville. Ce système de mobilité urbaine a valu à la société VU Log le prix européen Galileo Masters 2005. Titulaire d'une délégation de service public, CitéVU a vu le jour de la convention tripartite signée 2006 avec deux autres partenaires : en tant que porteur du projet, la communauté d'agglomération de Sophia Antipolis (Casa) a versé une aide de départ de 80.000 euros et la ville d'Antibes revêt le rôle de territoire d'expérimentation. "Le soutien de la Casa nous a permis de construire un projet collaboratif, impliquant institutionnels (région, Ademe, Oseo) et privés (CDC, EDF...), explique le PDG. Aujourd'hui, le service fonctionne sans aide, c'était l'objectif fixé !" Aujourd'hui, la Casa entend développer le réseau de transports individuels ou collectifs à la demande à l'échelle du territoire en privilégiant les modes doux de déplacement, et ce dans une logique de développement durable : limiter l'usage des voitures polluantes et développer les solutions d'intermodalité. Ainsi, d'autres communes déploieront dès 2009 les voitures citadines à la demande.

 

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Vu Log SAS

12 bis, boulevard Wilson
06600 Antibes
04 92 91 01 21
04 92 12 06 10

Georges Gallais

Président directeur général
gbgallais@vulog.com

Mairie d'Antibes Juan-les-Pins

Hôtel de ville- Cours Masséna
06606 Antibes cedex
04 92 90 50 00

Carine Curtet

Déléguée à la mission maîtrise de l'énergie
carine.curtet@ville-antibes.fr
Haut de page