Après le vin, Pauillac (33) compte sur la technologie pour faire évoluer son image

Publié le
dans

Gironde

En signant une convention avec Airbus Développement, la mairie souhaite bénéficier de l'image de l'avionneur européen et de son produit phare, l'A380. Ce partenariat regroupe plusieurs actions destinées à renforcer la notoriété de la collectivité et à développer son offre touristique.

Petite commune de Gironde - 5.000 habitants au dernier recensement - Pauillac doit sa renommée et une grande partie de sa notoriété au vignoble. Située au coeur du Médoc, la ville est naturellement associée aux plus grands crus du Bordelais. Pour tout passionné de vins, ce terroir recèle des produits exceptionnels. Sur un peu plus de mille hectares, le vignoble regroupe dix-huit crus classés, dont trois premiers grands crus. Mais aujourd'hui, ce n'est plus le seul atout de la commune. La ville et son port vont désormais bénéficier d'une nouvelle image et d'une nouvelle activité, grâce au transport par voie fluviale des éléments du dernier-né des gros porteurs d'Airbus : l'A380. Pauillac devient ainsi une étape essentielle dans l'acheminement des pièces monumentales de l'avion en provenance de toute l'Europe. La ville marque la fin du trajet maritime dans l'estuaire de la Gironde et le début du transport fluvial. Ce dernier se poursuit ensuite durant 90 kilomètres jusqu'à Langon, avant la dernière étape sur route jusqu'au nouveau site d'assemblage final des appareils, installé à Toulouse-Blagnac. Cette position privilégiée, la ville espère bien l'exploiter pour diversifier son image et renforcer sa notoriété. "En nous adossant à l'image valorisante et très porteuse d'Airbus, nous comptons obtenir des retombées importantes et diversifier notre offre touristique, qui repose encore pour l'essentiel sur le vin", explique Hervé Freyssinet, directeur général des services.

Spectacle garanti

Pour atteindre ces objectifs, la ville a signé, en septembre 2004, une convention de partenariat avec Airbus Développement, la filiale de l'avionneur spécialisée dans l'aide au développement des bassins d'emplois sur lesquels le constructeur est implanté. L'originalité de la convention est de porter exclusivement sur des aspects d'image et de notoriété, grâce à un important volet consacré à la communication. "Jusqu'à présent, les accords passés avec les collectivités locales portaient essentiellement sur le développement économique. C'est le cas des conventions signées avec le conseil général des Landes et celui du Gers, qui prévoientl'implantation de nouvelles entreprises et le renforcement de la filière aéronautique", souligne Alain Lecoq, délégué régional d'Airbus Développement pour l'Aquitaine.
Avec Pauillac, l'approche est différente. Il s'agit de créer un véritable événement autour du transfert des éléments volumineux de l'avion. Le public pourra notamment assister à leur chargement sur des barges fluviales depuis un quai spécialement aménagé. Un ponton flottant de 150 mètres sur 35 permet, en une demi-journée, de décharger les éléments depuis les bateaux de haute mer jusqu'aux barges fluviales. La convention prévoit justement l'aménagement d'une zone d'accueil du public et la présentation de panneaux d'information sur l'A380. Charge à la ville de réaliser les structures de support et à Airbus Développement de concevoir leurs contenus.

Développer le tourisme industriel

Le partenariat prévoit également la réalisation de panneaux d'entrée de ville chargés de matérialiser la présence d'Airbus et de son programme A380, tout en y associant la commune. Mais la réalisation phare de l'accord consiste en la création d'un espace dédié à la présentation de l'A380 au sein de la Maison du tourisme et du vin (MTV), à partir des éléments fournis par le constructeur. Pour ce nouvel espace, Airbus Développement s'engage à respecter la signalétique et la charte graphique de la MTV et celle de la ville. C'est également le constructeur qui assurera la formation des futurs guides de la Maison du tourisme. Cela permettra de lancer une nouvelle activité de tourisme industriel, comme l'organisent déjà les sites de production et d'assemblage de Saint-Nazaire et de Toulouse et de donner une dimension européenne à la petite ville du Médoc. "Notre situation géographique permet de positionner Pauillac comme centre européen de convergence pour l'A380. C'est plutôt flatteur", reconnaît Hervé Freyssinet. Un autre projet de tourisme fluvial devrait également permettre de suivre le chargement depuis un bateau d'accompagnement.
Le partenariat entre la ville et Airbus donne lieu à des rencontres régulières. L'occasion de faire le point sur l'avancement des projets, afin que tout soit prêt pour la saison touristique 2005. A cette échéance, plusieurs transbordements par semaine sont prévus, afin d'alimenter la chaîne de montage de l'A380, contre un seul actuellement.


Pascal Clouet / PCA pour Localtis

 

"Mettre de l'huile dans les rouages"


 

Alain Lecoq dirige la délégation d'Airbus Développement pour la région Aquitaine. Pour cet ancien directeur de la communication du site Airbus de Saint-Nazaire, les retombées du partenariat engagé avec Pauillac sont nombreuses.

Quelle est la vocation d'Airbus Développement ?

Cette filiale d'Airbus a été créée afin de favoriser le développement économique des territoires sue lesquels nous sommes présents. Nous soutenons en particulier les initiatives des porteurs de projets qui souhaitent valoriser leur territoire. Nous disposons de quatre délégués régionaux : un en Picardie, un autre en Pays-de-la-Loire et deux pour le grand Sud-Ouest, c'est-à-dire l'Aquitaine et la région Midi-Pyrénées. Dans chacun de ces territoires, nous soutenons des initiatives locales de développement en favorisant la création ou l'implantation d'entreprises et le développement d'activités diverses. Dans ce cadre, nos relations avec les collectivités territoriales sont nombreuses. Si nous ne leur apportons pas d'aide financière directe, nous mettons à leur disposition le savoir-faire et les moyens de la division Airbus. Notre volonté est vraiment de mettre de l'huile dans les rouages pour faire avancer les projets.

Quel est l'intérêt du partenariat avec Pauillac ?

La convention signée avec la ville de Pauillac est particulière, car son objet essentiel porte sur une valorisation du territoire grâce au renforcement de son image et de sa notoriété. Cela passe notamment par la création d'un nouveau pôle touristique consacré à l'aéronautique, en plus de celui représenté par le vin. Il s'agit d'une opportunité unique pour la ville, rendue possible grâce au rôle particulier de Pauillac dans l'acheminement des pièces de l'A380. Ce programme est un véritable puzzle européen et la quasi totalité des pièces de la structure de l'avion transite par Pauillac. Ce passage donne lieu à une opération de transbordement spectaculaire. Grâce à l'accord que nous avons passé, la ville peut à la fois revendiquer une image high-tech et développer une nouvelle activité centrée sur le tourisme industriel. Pour cela, nous mettons à sa disposition les moyens d'information et de communication du groupe.

Une fois évanoui l'attrait de la nouveauté, le passage de l'A380 continuera-t-il à attirer le public ?

J'en suis persuadé. Il n'y qu'à regarder l'engouement suscité par le passage des convois maritimes et terrestres aujourd'hui. De Bordeaux à Leguevin, sur le fleuve ou sur la route, l'arrivée des convois est un véritable spectacle. D'ailleurs, la traversée routière sur l'itinéraire à grand gabarit, qui se déroule vers 2 heures du matin, draine un nombre important de spectateurs et de curieux. Actuellement, nous vivons au rythme d'un passage par semaine. Mais en régime de production, c'est-à-dire à partir de 2007-2008, celu-ci sera considérablement augmenté. A cette date, la demande sera certainement encore importante compte tenu du nombre limité de personnes que nous pourrons accueillir sur le ponton de transbordement de Pauillac. Sans attendre cette échéance, un événement capital se déroulera en début d'année prochaine avec le premier vol de l'A380.
 

 

Le marathon, l'autre spécialité du Médoc


 

Le vin n'est pas la seule spécialité de cette région d'Aquitaine. Un événement sportif aux retombées médiatiques importantes se déroule chaque année à travers le vignoble : le marathon du Médoc et des Graves. Fête, sport et santé étaient au rendez-vous pour célébrer la 20e édition de l'épreuve.

Au fil des ans, le marathon s'est fait une place parmi les épreuves de ce type organisées en France. Avec 9.000 participants, il occupe le second rang par son nombre de concurrents, après le marathon de Paris. Sa notoriété dépasse même les frontières, avec plus de 20% de coureurs étrangers et de nombreuses demandes d'inscription en provenance de pays en parfois très lointains (Japon, Etats-Unis, Australie, Norvège...). La singularité de cette épreuve sportive - pourtant inscrite au calendrier officiel de la Fédération française d'athlétisme - lui donne une place à part. Ici, pas de prime (le vainqueur gagne l'équivalent de son poids en vin) et pas de temps record (le meilleur temps de l'épreuve cette année est de 2h32'52), mais plutôt convivialité, fête et dérision. En effet, une des traditions de l'épreuve veut que les participants courent déguisés le long de la boucle de 42,195 km autour de Pauillac. Cette année, la vingtaine de salariés d'Airbus engagés dans l'épreuve arboraient fièrement un casque de cycliste surmonté d'une maquette gonflable de l'Airbus A380. Un bon moyen de se faire remarquer au milieu du vignoble et sur la ligne d'arrivée !
Grâce à son caractère bon enfant et à son positionnement décalé, l'épreuve a su attirer les médias - dont TF1, France2, France3, M6, ainsi que la presse écrite et les radios - et les sponsors. La région Aquitaine et le conseil général de Gironde se retrouvent ainsi aux côtés de grands annonceurs nationaux, comme Adidas, AGF, Lu, la Caisse d'épargne ou Renault. Les organisateurs ont prévu plusieurs formules de participation pour les partenaires intéressés. Les prix s'échelonnent de 6.000 à 50.000 euros H.T et correspondent à plusieurs niveaux de prestations : logo sur les dossards, emplacement sur les banderoles jalonnant le parcours, présence d'un véhicule dans la caravane publicitaire, présence sur les documents de communication associés à l'épreuve (programme, plaquette prestige, T-shirt et sac des concurrents...).

Mairie de Pauillac

Nombre d'habitants :

5177
1 quai Antoine Ferchaud
33250 Pauillac
infosmairie@ville-pauillac.fr

Hervé Freyssinet

Directeur général des services de la mairie de Pauillac

Airbus France

BP M6705 - 316 route de Bayonne
31060 Toulouse Cedex 9

Alain Lecoq

Délégué régional d'Airbus Développement
Haut de page