Allier

Au Pays de Chevagnes en Sologne bourbonnaise, la collecte des encombrants devient mobile

Environnement

Energie

En Sologne bourbonnaise (Allier), la déchetterie se déplace de villages en villages. Après la suppression du ramassage en porte-à-porte, plusieurs communautés de communes ont adopté ce nouveau système de collecte qui assure un service de proximité et améliore le dispositif de traitement des encombrants et des déchets spéciaux.

Depuis le début de 2009, une déchetterie mobile sillonne les routes de la communauté de communes du Pays de Chevagnes en Sologne bourbonnaise (huit communes, 5.000 habitants). Elle remplace la collecte des encombrants en porte-à-porte et participe à la rationalisation des services de collecte assurés par le Sictom Nord Allier. "Devant la diminution des tonnages d'encombrants et du nombre d'usagers de ce service de collecte de porte à porte, la monopolisation d'un agent et d'un camion sur une journée pour deux ou trois meubles devenait inutile et coûteuse", explique Véronique Daubinet, responsable du service communication du Sictom Nord Allier. "Le Sictom Nord Allier devait trouver un service moins coûteux, permettant d’optimiser la collecte et d’offrir un service de proximité aux usagers. Le projet a été voté en 2007 en conseil syndical. Avec l'aide des services des communautés de communes, nous avons prospecté le terrain pour identifier les communes volontaires." Cette décision émane également d'une évolution réglementaire. Compte tenu de leur composition, les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) et la ferraille ne sont plus acceptés à la collecte des encombrants depuis janvier 2008. Afin de respecter cette réglementation et augmenter le recyclage des déchets, le Sictom Nord Allier a mis en place la déchetterie mobile sur quarante neuf des soixante-quatre communes dont il assure la collecte et le traitement des ordures ménagères. Sur le territoire de la communauté du pays de Chevagnes, six communes sur huit sont desservies.

Un dépôt itinérant muni de cinq bennes

À l'exception des mois de mai, juillet et août, la déchetterie mobile sillonne le territoire de la communauté du pays de Chevagnes à raison de deux arrêts, d’une journée chacun, par an, dans les communes bénéficiaires. "Certaines n'ont pas voulu ou ne pouvaient pas accueillir la déchetterie mobile, car elle nécessite un grand espace de parking ; d'autres communes disposaient déjà d’une déchetterie fixe", indique Véronique Daubinet. De 10h30 à 17h30, les usagers viennent déposer leurs déchets en accédant avec leurs véhicules à la plate-forme de déchargement : gros électroménager de type congélateur et lave-vaisselle, petits appareils en mélange, du fer à repasser à la brosse à dents électrique. Les bennes acceptent également les mobiliers encombrants et les déchets à valoriser comme le carton et la ferraille. Enfin, elles comprennent un dépôt pour les déchets ménagers spéciaux : pots de peinture, solvants, piles, huiles de cuisine… Comme dans les déchetteries fixes, un gardien est présent toute la journée pour guider les usagers vers les conteneurs appropriés. Seule contrainte : la plate-forme ne peut accueillir qu’un véhicule à la fois. Dans l’attente de pouvoir y accéder, les usagers peuvent toutefois décharger leur véhicule des peintures, solvants, etc., l’accès se faisant par le bas pour certains déchets. La journée terminée, la déchetterie mobile revient au Sictom Nord Allier.

Un dispositif encore en cours de perfectionnement

"Le premier bilan sur l'ensemble des communes desservies est contrasté, même si le début de l'année n'est pas propice à la fréquentation des déchetteries. Du 1er janvier au 30 juin 2009, 1.939 personnes l'ont utilisée avec une moyenne de vingt-trois personnes par jour ", souligne Véronique Daubinet. Dans la communauté de communes du Pays de Chevagnes, on compte 615 usagers sur les six communes desservies (entre 450 et 1.500 habitants), soit 4% des intéressés potentiels. Résultat de la collecte sur les six communes : 4 tonnes d'encombrants et de ferraille, 300 kg de cartons, 1.700 litres de déchets ménagers spéciaux (DMS) – substances toxiques et huiles, médicaments, pneus, ampoules écologiques…-, plus de trente pièces de DEEE – gros électroménagers et petits appareils. Sans déchetterie mobile, ces déchets auraient terminé dans la poubelle ou même parfois auraient été abandonnés dans la nature. "La fréquentation est très aléatoire suivant la bonne volonté de la commune et de la communication qui a été faite : dans une commune, un record de soixante-dix-neuf utilisateurs a été enregistré grâce à une information dans les boîtes aux lettres le jour du passage de la déchetterie mobile", précise Véronique Daubinet. En plus d'une lettre d'information mensuelle avec le calendrier annuel des tournées, le Sictom Nord Allier met à disposition des communes des affichettes pour annoncer la venue de la déchetterie et communiquer sur la possibilité de s’y rendre même sur la commune voisine. Une analyse détaillée est prévue, en novembre 2009, afin d’évaluer les faiblesses et avantages du système.

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils 

Contact(s)

Communauté de communes du Pays de Chevagne en Sologne bourbonnaise

30, route nationale
03230 Chevagnes
04 70 42 48 37

Véronique Daubinet

Responsable du service communication du Sictom Nord Allier
sictomnordallier@sictomnordallier.fr
Haut de page