Avec Chronobus, Nantes métropole mise sur la performance pour développer la fréquentation des transports urbains (44)

Publié le
dans

Loire-Atlantique

Depuis 2013, la mise en place de sept lignes de bus à haut niveau de service, à l'échelle de la métropole nantaise, permet de changer les comportements des usagers. L'utilisation de la voiture individuelle marque le pas ! Pour lever doutes et critiques, cette mutation a dû être accompagnée. L'investissement est important mais très bien proportionné aux besoins.

En 2010, lors du renouvellement de la délégation de service public entre Nantes métropole et la Sem qui gère le réseau de transports publics, les modalités du contrat ont été fondamentalement revues. Il est devenu un contrat d'engagement réciproque. La Sem s'est engagée à améliorer ses performances, déjà importantes (120 millions de voyageurs par an), tandis que la communauté urbaine décidait de réaliser les aménagements sur sept lignes de transports en commun.

Réseau de transport en commun structuré en trois niveaux

"Le pari que nous avons fait, c'est de partir du principe que l'obstacle principal au développement des transports publics n'est pas le prix mais le manque de performance. C'est d'abord sur la performance que nous avons travaillé même si les tarifs sont très étudiés, explique Pascal Bolo, vice-président de Nantes métropole et président de la Sem. Avec Chronobus, nous avons tiré les enseignements de notre tramway et du busway, (ce bus articulé de grande capacité circule majoritairement en site propre) pour compléter l’offre de transport public."
Résultat, il existe aujourd'hui à Nantes un réseau structuré en trois niveaux : les transports lourds (plus de 30.000 voyageurs/jour) avec le tramway et les busway articulé (18 m et bientôt 24 m), Chronobus avec des bus plus légers circulant sur des voies partagés avec les voitures (15 à 20.000 voyageurs/jour), et un troisième niveau qui est constitué de transports de rabattement via des navettes (bus légers) en secteur périurbain.
Concrètement, le Chronobus a une fréquence soutenue, qui atteint un bus toutes les cinq à huit minutes aux heures de pointe. Une large amplitude horaire : de 5 h du matin à minuit et même 2 h du matin la nuit du samedi au dimanche. Enfin, il est confortable, accessible et très fiable car prioritaire sur de nombreux aménagements routiers, tels que carrefours…

Extension du réseau Chronobus programmée jusqu'en 2020

Les travaux nécessaires à la mise en service des sept premières lignes de chronobus ont débuté en 2011 et ont tout de suite été accompagnés de réunions publiques. (Voir encadré).
L'investissement, 55 millions d'euros pour les sept premières lignes, représente un choix budgétaire majeur pour Nantes métropole qui en supporte la majeure partie (10,4 millions sont apportés par l'État au titre des investissements d'avenir, 2 millions par le conseil général et 1,35 million par le conseil régional). Le financement vient également du versement transport des entreprises (les élus l'ont fixé au maximum légal) et des usagers eux-mêmes.
Le pari de jouer sur la performance des transports est réussi, entre 2012 et 2014 la fréquentation a globalement augmenté de 16 à 25%, et jusqu'à 200% sur certaines lignes Chronobus.
L'équilibre financier se maintient autour de 60%, à la charge du contribuable, et 40% à la charge de l'usager. Ce ratio permet à la communauté urbaine d’investir dans l'amélioration du réseau ce qu'elle ne donne pas à la Sem pour équilibrer son exploitation.
L’extension du réseau Chronobus est programmée jusqu'en 2020, avec la mise en service progressive de trois nouvelles lignes, essentiellement des rocades destinées à faciliter les déplacements transversaux.

Fréquentation : premier bilan 2013

A la fin 2013, le réseau enregistre une fréquentation de 126,6 millions de voyages, ce qui représente 5,3 millions de voyages supplémentaires par rapport à 2012, soit une progression de 4,3 %.
La progression du trafic se retrouve sur tous les types d’offre : le réseau tramway avec +1,9 million de voyageurs, soit + 2,7% liés à la croissance de l’offre (+ 453.000 km) ; la ligne 4 de Busway : +1,2 millions de voyages (+15,9%) ; le réseau bus : +5,2% soit 2,1 millions de voyages supplémentaires, profitant de l’effet de la mise en place des Chronobus.

Communication d’accompagnement pendant les travaux
La mise en place de voies rapides pour les bus amène une requalification des quartiers qu'ils traversent. Dans certaines rues il faut mettre en place des circulations alternées, dans d'autres supprimer des places de parking... Les riverains n'y sont pas forcément favorables et c'est, sans doute, la plus importante difficulté. Il faut pouvoir débattre, élaborer des compromis, prévoir des aménagements "sur-mesure". En plus des réunions publiques, un numéro de téléphone est mis à la disposition des commerçants et des riverains qui, durant la phase travaux, peuvent rencontrer les responsables du chantier autant que de besoin.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Nantes Métropole

Nombre d'habitants :

583000

Nombre de communes :

24

2 cours du Champ de Mars
44923 Nantes Cedex 9

Pascal Bolo

Adjoint au maire de Nantes, vice-président de Nantes métropole, président de la Semitan.
Haut de page