Avec la médiatrice Santé d’Armentières, des personnes fragiles reprennent soin d’elles-mêmes (59)

Publié le
par
Emmanuelle Stroesser
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Nord

Le poste de médiatrice Santé créée en 2014 par la ville d'Armentières fait ses preuves. Il conjugue accompagnements individuel et collectif auprès de personnes en situation de précarité qui retrouvent le sens de l'expression "prendre soin de soi".

Rattachée au service Promotion de la santé et handicap du CCAS de la ville d'Armentières (25.070 habitants), la médiatrice Santé accompagne les personnes qui, le plus souvent, ont été orientées vers elle par ses collègues travailleurs sociaux du CCAS.

Au cours d'entretiens, ces derniers repèrent des problématiques liées à la santé, ou bien des incompréhensions avec la sécurité sociale. Le CCAS a pour cela passé convention avec la CPAM. La médiatrice fréquente aussi beaucoup l'épicerie sociale, qui a été sa porte d'entrée pour se faire connaître. Elle y distribue sa plaquette d'information, avec son numéro de téléphone, les thèmes des ateliers à venir...

Accompagnement individuel d’abord…

Dès l'origine, l'accent a été mis sur l'accompagnement individuel. "Il s’agit d’aider des personnes à réaliser leur parcours de santé, notamment en leur faisant connaître les aides disponibles sur le territoire", développe la médiatrice Santé, Valérie Lesur. Ce volet occupe près de 45 % de son temps de travail. "Certaines personnes reviennent régulièrement, car elles ont besoin d’être rassurées, d'autres épisodiquement ou ponctuellement. Elles savent aussi que j'ai un accès direct avec la sécurité sociale et que cela peut permettre de débloquer des situations."

… pour des solutions sur mesure

L'accompagnement individuel passe par des permanences effectuées au CCAS par la médiatrice, qui aide les usagers à résoudre des difficultés d’ouverture de droits (CMU,) d’aide au choix d'une mutuelle via des devis, ou encore à trouver des solutions pour régler le reste à charge. Il arrive que la médiatrice accompagne une personne chez le praticien. "Certaines personnes ont une appréhension telle de l'acte médical en lui-même qu'elles ont besoin de quelqu'un pour les aider à faire le premier pas", précise la médiatrice Santé.

Et aussi, des ateliers collectifs

La médiatrice anime également des ateliers collectifs, une fois par mois au CCAS, de 9 à 11h. "Cela permet d'aller plus largement à la rencontre des gens pour les sensibiliser à des sujets très divers, par exemple le dépistage du cancer du côlon pendant mars bleu, ou du sein pendant octobre rose." Le public cible reste "le public en situation de précarité". La médiatrice s'appuie sur ce qui peut les intéresser : alimentation, activités sportives, ou bien… faire une petite randonnée. En janvier, l'atelier portait sur l'hygiène bucco-dentaire. Tirant le bilan de ses premières années, l’animatrice Santé s’attache à faire de ces ateliers un temps de parole libre. "Si la conversation dérive, je laisse faire et je réoriente ensuite sur le sujet. Cela doit rester un temps d’échanges."

Difficile bien sûr d'évaluer ce qui relève de l'humain

La création du poste s’inscrit dans un cadre donné par les élus municipaux depuis des années. Détentrice depuis 2011 du label Ville Santé de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la ville d'Armentières fait effet partie de ces villes actives dans ce domaine. "Ce type de poste devrait être plus développé, affirme la médiatrice, car on n'imagine pas à quel point les gens en situation de précarité renoncent à prendre soin d'eux. C'est un travail de longue haleine que d'arriver à ce qu'ils retrouvent l’intérêt pour leur propre santé". Des témoignages démontrent que ce travail a un véritable effet, comme cette femme qui, lors d'un atelier consacré à la diététique, a fait comprendre qu'elle ne mangeait plus à table. "Petit à petit, on lui a donné de petits challenges, aujourd'hui elle nous dit qu'elle digère mieux, se sent mieux."

Organisation des bilans de santé annuels et sur place

La médiatrice santé coordonne également l'organisation des bilans de santé réalisés une fois par an dans la commune, en partenariat avec la CPAM et l'institut Pasteur. Elle se charge de la préparation de la salle mise à disposition par la commune, des inscriptions des personnes jusqu'à leur accompagnement le jour J. Le matin ont lieu les examens, et l'après-midi les rencontres avec le médecin.

Commune d'Armentières

Nombre d'habitants :

25070
4 Place du Général de Gaulle
59280 Armentières
contact@ville-armentieres.fr

Catherine De Paris

Adjointe déléguée à la santé, l'enfance et la famille

Martine Cobbaert

Adjointe déléguée à l'accompagnement social, logement, senior, handicap et politiques solidaires

CCAS d’Armentières

57, rue Paul Bert
59280 Armentières
insertion_ccas@ville-armentieres.fr

Valérie Lesur

Médiatrice Santé
Haut de page